Pandémie, cultures et discipline

Publié le par François Ihuel

 

Les lignes qui construisent cette page sont à considérer dans leur sens profond, il n'y a aucun caractère raciste, aucune allusion aux différences d'évolutions humaines, seulement une Juste "étude" personnelle des comportements fonction des régions du monde.

 

Pandémie, cultures et discipline

Répartitions.

Les religions principales sont réparties suivant une distribution géographique bien précise, le cultuel crée le culturel, savoir que ce sont les dirigeants religieux qui décident et non l'entité de laquelle ils se répondent partant du principe qu'à l'origine il n'y en a qu'une.

Cette entité remonte à la nuit des temps, à la préhistoire pour mieux cadrer, quand les hommes primitifs voyaient dans les manifestations naturelles une intervention divine. 

À cette origine il y a un dénominateur commun qui, en se ramifiant, a multiplié les différentes interprétations de ces manifestations naturelles, fonction des lieux géographiques les hommes ont attribué ces éléments abstraits à des divinités diverses correspondant à leur environnement direct, ce qui fait que l'évolution aidant les tendances religieuses ont dérivé en prenant pour repère des références géologiques d'importance, montagnes, déserts, grands fleuves, etc..

La répartition mentale des hommes étant très disparate et très diversifiée fonction de leur intelligence, les mieux servis ont dominé les autres, on résume vulgairement, à l'heure actuelle, qu'au royaume des aveugles les borgnes sont rois et c'est exactement ça. 

Servir une divinité en se répondant en être le messager ça apporte quelques avantages, il suffit d'être plus malin que les autres et surtout plus intelligent pour exploiter la naïveté et la crédulité des autres, ça marche très fort dans tous les domaines. 

Ça apporte surtout richesses et notoriété, il suffit de convaincre les soumis que ce qu'il sacrifient aux dieux l'est pour leur bien, il ne reste plus qu'à trouver quelques exemples, inventer des miracles, fabriquer des icônes et s'en servir par des artifices divers accompagnés de litanies langoureuses et de paroles bien précises, savoir que les évangiles, bibles, coran, et autres textes divins n'ont été écrit que par des hommes. 

Ensuite on fabrique quelques repères en plâtre, pierres sculptées, peintures murales divines ou bois travaillés et voilà des éléments basiques transformés en divinités ; sans repère l'humain est perdu.

Maintenant nous ne sommes pas là par hasard, l'évolution mentale a une origine, elle est effectivement dépendante d'une influence intelligente qui nous domine à une échelle qu'on ne peut quantifier mais je garde mes impressions pour moi afin de ne pas passer pour un cinglé, ce que déjà certains considèrent me concernant mais ça ne m'empêche pas de dormir. 

L'homme a ceci de plus aux autres animaux c'est qu'il est doué de réflexion, il ne l'emploie pas comme ce devrait être mais là aussi c'est une profonde réflexion qui va entrainer une incompréhension presque générale ne pouvant être expliquée à travers quelques lignes de blog. 

Je considère que mon intuition est plus logique que ce qui est extérieur à ma pensée, en ce sens la multiplication des diverses informations de toutes origines ne peut que perturber la conscience et ce qu'on en tire, pour ça il faut se rendre étanche aux sollicitations diverses et surtout réfléchir sur ce que notre subconscient nous induit, facile à condition de se mettre en condition.

 

Pandémie, cultures et discipline

Ma page du 9 Février 2020.

Intitulée "Pandémie, un mal nécessaire", elle suit d'autres pages précédentes remontant à quelques années, qui suivent également l'intuition que j'ai de ce qui nous touche aujourd'hui et qui habite mon subconscient depuis des décennies, en fait depuis que je suis en âge de réaliser mon entourage,  ça ne fait pas de moi un phénomène ni un surhomme, juste que je constate que ce que je devine depuis très longtemps est en train de se produire.

Déjà j'entends des voix dire "ça y est il se prend pour un surhomme", je rassure tout de suite en précisant que je ne suis qu'un petit trou du cul mortel parmi quelques autres millards de trous du cul tout aussi mortels, ce qui laisse présager de la merde dans laquelle le monde s'enfonce mais pour ça pas besoin d'intuition, il n'y a qu'à regarder autour de nous.

Je n'ai rien de plus que les autres, je suis sujet aux maux divers - Oh combien - dus à l'âge et à une vie trop agitée pour avoir épargné mon corps de ce qui le détruit, mais c'est là le découlement logique d'une vie qui se termine, je ne suis pas pressé mais il faut bien le savoir.

L'aboutissement des dérives c'est la chute de ce qui les engendre, un bien indispensable pour rééquilibrer la nature et retrouver un fonctionnement normal, ça ne se fait pas sans casse ni en douceur, le passé en répond.  

Mais il y a aussi d'autres critères qui rentrent en ligne de compte, c'est l'erreur de vouloir faire un tout d'une multitude, les humains, depuis maintenant 500 ans, se mélangent de pays à pays, de continent à continent, de race à race, là on ne parle pas de culture, on parle des différences morphologiques qui font que les hommes ne se ressemblent pas, les races ce sont les transformations physiques et psychologiques qui se sont construites fonction de l'environnement de vie des hommes et de leur mode de vie totalement dépendant de cet environnement.

C'est justement ces différences de races qui ont engendré les cultures dépendantes des cultes divers qui sont à l'origine de tout ce qui nous mène actuellement. 

Hors on ne peut mélanger les cultes, donc on ne peut mélanger les cultures.

Et c'est justement là que ça casse.

 

Pandémie, cultures et discipline

Dans les siècles précédents.

On n'importait pas les cultures mais le fruit des cultures, les échanges commerciaux des époques passées ont permis de découvrir ces différences, d'en apprécier la richesse et la diversité, puis de prendre conscience qu'ailleurs on vivait différemment sur d'autres critères.

On acceptait les cultes des autres sans imposer les siens, du moins dans la logique, Charlemagne - entre autres - a massacré des milliers d'humains pour imposer un culte.

Bien évidemment les élites des cultes et cultures diverses ont voulu s'approprier les avantages de ces différentes cultures en les réduisant à la leur, c'est une erreur fondamentale de détruire ce qu'on convoite mais l'homme est ainsi fait que l'avidité du bien des autres obscurcit son cerveau et le rend contraire de ce que l'évolution devrait. 

Ce qui fait que les cultes ont arasé les cultures pour tenter de n'en faire qu'une alors que c'est l'inverse résultat, on a donc vu se multiplier les cultes dont les prédominants qui ne cessent de se défier sans réaliser qu'aucun ne sera vainqueur. 

Sauf que ça n'apporte que désordres et risques, ce qui restait confiné dans un lieu, sans risque parce que dans un élément environnemental bien précis, s'est déséquilibré d'être projeté dans un autre environnement ne convenant plus à l'équilibre, de là les mutations diverses et les conséquences. 

 

Pandémie, cultures et discipline

Conséquences.

Les cultures occidentales ont adopté des principes et créé des structures adaptées à l'urgence à condition que cette urgence soit modérée, les débordements et l'incompétence des autorités diverses, peu soucieuses des possibles débordements auxquels à tort elles ne croient pas, font que seul que le souci financier passe avant la logique et le bons sens, ce bon sens qui manque à nos élus. 

D'ailleurs j'avais écrit à Mr Emmanuel Macron le 23 Février 2018 en ce sens, je n'ai jamais eu de réponse mais il est fort probable qu'il n'ait jamais eu connaissance de mon courrier comme 99% du courrier qui lui est adressé, cependant cette lettre reste archivée par l'Élysée.

Pourtant le peuple le prie de se pencher un peu plus sur les réelles nécessités d'une nation, trop occupé qu'il est à s'occuper des autres nations et à la "misère" de leur peuple sans réaliser la misère du sien, mais quand on est soumis à pression et acculé à exécuter ce que ceux qui le dirigent lui imposent il lui est difficile de répondre à ses administrés bien que ces derniers l'aient élu pour ça, un paradoxe.

La discipline et l'organisation sont le fer de lance d'une lutte qui s'avère gigantesque, la population a pour devoir de suivre les consignes et pour devoir de les faire appliquer.

Mais ça c'est pour les peuples disciplinés à la culture orientée en ce sens.

 

Pandémie, cultures et discipline

Marché du 17 Mars Paris 19ème.

Les cultures et ethnies diverses qui ne s'accommodent pas de nos institutions, bien qu'elles en dépendent en totalité, encore un paradoxe, font que le mélange de ces cultures engendre des désordres qui déstabilisent la société, le fondement cultuel de ces diversités culturelles s'opposent aux mesures de prévention imposées par les autorités, juste savoir que les autorités françaises n'ont plus de pouvoir dans certains lieux qui sont des petits États dans l'État, ces zones que se sont appropriées les communautés étrangères sortent du contexte législatif, elles sont l'anti-société française et fonctionnent à l'inverse de notre constitution.

Pourquoi ?

Parce que la mansuétude et le laxisme ont fait qu'insidieusement une culture s'impose à la nôtre, cette culture totalement inadaptée à notre environnement détruit le tissus social normalisé pour créer l'anarchie, le désordre et les problèmes sanitaires.

Les problèmes qui actuellement déstabilisent la société française sont en presque totalité issus de l'immigration de communautés ayant une culture différente soumise à des cultes différents, l'indiscipline chronique de ces communautés détruit la société française.

On ne va donc pas s'étonner que les problèmes sanitaires prennent une ampleur exponentielle, pour des raisons politiques mesquines les élus locaux ont laissé faire mais je souhaite profondément que ces élus en soient les premières victimes. 

C'est l'indiscipline des peuples qui les lamine, c'est aussi pourquoi certains peuples restent dans un fonctionnement moyenâgeux obscur en s'autodétruisant, on ne mélange pas des peuples différents, on ne mélange pas les cultures différentes, on ne mélange pas les cultes, le résultat c'est la destruction des sociétés.   

Nous ne vaincrons la pandémie que quand on aura mis au pas les indisciplinés, sauf que d'ici là, à condition que les bien-pensant de la morale particularisé ne s'insurgent pas, les populations indisciplinés ne devraient avoir que deux choix, se plier aux règles ou repartir dans leurs lieux d'origine où la discipline n'existe pas.

Juste un petit exemple de ce que certains "réfugiés" humanitaire considèrent :

 https://twitter.com/i/status/1239997981820149768

Copiez collez le lien dans votre navigateur, moi je n'en dis pas plus ; juste savoir que quand des gens qui viennent profiter du système revendiquent que leur quartier de Paris c'est l'Afrique c'est qu'il y a eu quelque part un couac dont seuls nos élus irresponsables sont responsables.

Je pourrai écrire des jours entiers sans discontinuer sur ces sujets, toutefois d'en mettre trop détruit ce qui justifie d'en faire état.

Il est aussi réel que ceux qui sont définitivement bouchés, obtus, naïfs, crédules, un peu basiques, peu ouverts aux choses de la vie, trop égoïstes pour ouvrir les yeux, ne retrouveront dans mes lignes qu'une arrière pensée politique puisque ces gens n'ont que pour seul repère la politique de ceux qui les soumettent. 

Il sont de ceux qui se répondent de doctrines anciennes, qui font les poubelles de l'Histoire, qui se complaisent dans les fosses à merde de la politique financière pour tenter de briller sans réaliser que chandelle sans mèche ne brillera jamais. 

Bonne journée à tous et surtout, discipline, restons confinés, il y en a tant qui ne sont pas "finés".

 

Pour me rejoindre, continuer à me suivre et partager ce blog,  inscrivez-vous à la newsletter ci-dessous.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article