Coup bas gouvernemental.

Publié le par François Ihuel

 

Tout le monde connait la situation, chacun s'attend à une dégradation, mais !!!

 

Coup bas gouvernemental.

Une baffe monumentale.

Vendredi soir, le Président s'est étalé sur la crise sanitaire nationale et internationale, il a palabré une demi-heure pour raconter en un roman ce que trois mots suffisaient à expliquer, en fin de compte il a noyé le poisson dans des litanies le glorifiant en faisant l'impasse sur les décisions à venir pourtant prévisibles.

Ces décisions sont celles annoncées par son sinistre premier ministre qui a, à 19h00, annoncé la fermeture de tous les établissements non indispensables pour minuit le même jour, c'est à dire 5h00 de délai.

Le samedi, à ces heures, les restaurants, cafés, bars, discothèques, et autres innombrables, sont en plein "boum", les restaurateurs ont des réservations pour le lendemain et ils ont déjà préparé tout ce qu'il faut pour ça.

Faire rentrer les denrées périssable à court délais de péremption, les préparations de pâtisseries pour les desserts, les crudités, les préparations de sauces diverses pour le lendemain, la mise à disposition des viandes et autres produits de bouche pour restaurant et ce dans le cadre des réservations du dimanche. 

Cette grande baffe sur la gueule que vient d'asséner le premier ministre sinistre au secteur commercial c'est une perte considérable pour ces corporations, entre autres parce que d'autres secteurs sont gravement touchés.

Maintenant il faut être lucide, c'est une mesure de précaution qui est indispensable, sauf que si le Président avait déjà pré-informé les divers commerces que des mesures de fermetures allaient être prises très rapidement, les restaurateurs et autres secteurs touchés auraient pu anticiper et annuler les réservations, de ce fait ne pas faire rentrer de marchandises périssables à court terme et ainsi préserver la trésorerie de ces commerces qui vont avoir un manque à gagner considérable fonction de la durée des mesures sanitaires alors qu'on nous annonce que nous n'en sommes qu'au début. 

C'est une attitude irresponsable, nos dirigeants sont pris de panique et prennent des mesures épidermiques sur conseils de quelques autres égarés politiques opportunistes voulant briller à travers la crise pour faire semblant de se rendre utiles.  

Je pense que dans les urnes de ce jour le LREM va prendre la claque de sa vie.

 

Coup bas gouvernemental.

Solidarité nationale.

Alors, pendant que des crevards irresponsables, égoïstes et abjects dévalisent les grandes surfaces, voir ma page précédente, j'invite tous ceux qui le peuvent à racheter aux restaurateurs les denrées qu'ils ne peuvent congeler, dans l'urgence parce que ça ne se garde pas longtemps.

Ce n'est pas un échange commercial relevant de la fiscalité, c'est une solidarité nationale envers ceux qui vont être privés de revenus pendant des semaines, ce qui semble insignifiant pour un salarié devient très problématique pour un commerce qui ne peut vivre que de ses recettes de vente.  

Je ne doute pas un instant que tout le monde sera gagnant, le commerce qui n'aura pas de perte, l'acheteur qui ne sera pas spolié par des achats couteux puisque c'est du gros qui se "revend" au prix de gros, et le gaspillage de denrées alimentaires qui partiraient à la poubelle. 

Alors si on assiste avec dégout à l'attitude de certains au comportement ignoble dans les grandes surfaces il faut que par contre-coup le reste de la population se montre capable de rester unie et solidaire dans l'adversité.

L'unité nationale c'est du patriotisme, pas du facsisme ce que certains vont pourtant avancer. 

Merci d'en faire part autour de vous.

Bonne soirée à tous. 

 

Pour me rejoindre, continuer à me suivre et partager ce blog,  inscrivez-vous à la newsletter ci-dessous.

 

Publié dans Solidarité, Société

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article