Bousculade d'informations

Publié le par François Ihuel

 

Pour ceux qui pleurent.

Pour ceux qui geignent.

 Pour ceux qui dénoncent.

 Pour ceux qui récupèrent.

  Puis pour d'autres encore. 

 

Bousculade d'informations

D'accord - Pas d'accord.

L'interprétation d'un fait, d'une déclaration, d'un règlement, ne dépend que de la façon dont celui qui en prend connaissance l'analyse, l'analyse se fait fonction de sa situation personnelle et de ses idées.

La politique actuelle est confuse comme l'est la rapidité de la pandémie mais ça c'est normal, si on a du recul sur un point précis on ne peut en avoir sur ce qui est mouvant et en continuelle transformation.  

Sur le dit sujet ; cette histoire de prime je demande à voir mais je pense que dans la situation actuelle c'est une vue encourageante, les personnels divers n'étant pas confinés prennent cependant des précautions, ils ne vivent pas dans la psychose et suivent les directives sanitaires et politiques. 

Rester confiné pour ceux dont les déplacements ne sont pas indispensables c'est une logique à respecter.

Aller travailler pour maintenir le fonctionnement de la société c'est aussi un devoir, c'est ce devoir qui est récompensé et non "l'achat" du risque comme certains vicieux semblent le voir. 

Donc exploiter des infos pour démolir c'est de la connerie, en ce moment il faut mettre les antagonismes de côté pour se serrer les coudes.

Le temps de savoir si tel ou tel personnage plait ou pas n'a pas sa place, on doit se rassembler autour d'un noyau directeur et suivre ses directives, ni plus ni moins.

Bousculade d'informations

Ce n'est pas un jeu.

C'est une catastrophe planétaire et nous n'en sommes qu'à son tout début, le cafouillage des mesures prises et à prendre fait que les populations ne réalisent pas l'importance de l'enjeu, c'est très très grave et il faut le considérer comme tel, ce n'est pas une épidémie de grippe, ce n'est pas une de ces maladies saisonnières qui ne durent que peu de temps, c'est une attaque virale de très grande ampleur et durable. 

Depuis une semaine la machine s'emballe, on entend de tout et n'importe quoi, c'est pourquoi je restreins au maximum ce que je découvre sur les réseaux sociaux et que je ne partage presque plus rien, l'épidémie virale des fausses informations Internet est plus rapide que le coronavirus, du moins pour le moment, et devient elle aussi dévastatrice. 

Ne doivent circuler physiquement que les gens obligés de le faire mais seul, surtout seul, sauf ceux qui n'ont pas la capacité physique de se déplacer mais qui sont dans l'obligation de le faire. 

Ce virus ne s'arrêtera pas par des prières, des lamentations, des dénonciations de responsabilité et autres, dans certaines sphères de l'État on joue aux règlements de comptes sur des déclarations supposées ou avérées, on verra ça plus tard, il est important que les médias cessent de focaliser sur ces écharpages vocaux divers qui ne font qu'alimenter les exaspérations et font monter les tensions.

Pour le moment les populations sont sous contrôle, si ça dérape ça va être la catastrophe.

Savoir aussi que le fonctionnement minimum est indispensable, l'équilibre est dans ce critère d'importance. 

Encore ce matin, ayant dû me rendre à l'hôpital pour un entretien d'anesthésie en urgence, j'ai vu des joggeurs insouciant des consignes, se moquant de la réglementation.

Même si sous nos latitudes la population est plus clairsemé que dans les grandes villes ça ne change rien, et puis il y a l'effet éducatif, pourquoi lui et pas les autres, tout le monde ne réagit pas de la même façon, de ce fait tant qu'il y aura des comportements désinvoltes et des indécrottables actes de désobéissance le confinement sera prolongée d'autant.  

Autre chose me perturbe un peu, on entend, deci, delà, des voix s'élever pour que les compensations financières soient revues à la hausse, étonnant que des gens dit censés ne réalisent pas que l"économie est au ralenti, étonnant qu'ils ne se posent pas la question de savoir que pour sortir de l'argent il faut aussi qu'il rentre, avec les mesures de report de charges et autres les recettes sont moindres, sortir plus de moins ça bloque quelque part.

En cette période où nous sommes contraints, mais surtout en devoir, de rester chez nous, nous ne dépensons pas autant que d'habitude, une petit diète financière ne fait pas de mal, le principal c'est de pouvoir se nourrir tous les jours, ce qui ne doit pas poser de problème à ceux qui ont entassés des stocks de bouffes pour leur égoïste besoins sans savoir combien de temps ça va durer, ni l'effort des fournisseurs pour compenser afin qu'il y en ait pour tout le monde, ni même réaliser que leurs denrées périssables à court terme risquent fort de se retrouver à la poubelle, lamentable gaspillage.

Il faut que ceux qui vont travailler pour que le pays fonctionne toujours ne soient pas inquiets d'être approchés par des indisciplinés, moins il y a de monde dehors et plus l'isolement sanitaire sera efficace. 

Pour ceux qui ont le salaire garanti sans bouger de chez eux, qui n'ont pas l'obligation d'être dehors, sachez que les personnels qui font fonctionner le pays sont à la peine, les routiers ne peuvent plus se restaurer puisque les établissements sont fermés, manger un casse-dalle au volant c'est très contraignant, ces routiers que beaucoup fustigent de "faire chier le monde sur la route", comme je l'ai tant entendu, ils sont les garants de votre approvisionnement, tout aussi utiles que les personnels médicaux sur la brèche et surmenés.

La solidarité c'est aussi de respecter ces corporations et non pas seulement rester confinés en geignant, tous les personnels qui assurent l'énergie, la sécurité, le maintien de l'ordre, sont aux premières lignes, ce serait bien de ne pas l'oublier.

Alors du bon sens et de la discipline, l'indiscipline c'est le chaos et le désordre, on voit ça dans les quartiers où des communautés de culture rétrograde et de fonctionnement anarchique créent des problèmes sanitaires, ces ignares ne réalisent même pas qu'ils seront les premières victimes et qu'ils engorgent les services médicaux par leur insouciance et leur comportement imbéciles. 

Je ne vais pas en écrire des pages puisque l'info en est saturée en ce moment, peut-être même un peu trop dans certains domaines, la bousculade d'informations fait qu'on ne sait plus trop vers quoi se tourner et qui écouter.

En ce sens, tous les charlots qui sur Internet diffusent des conneries monstrueuses sont à proscrire, les seules informations à prendre à la lettre sont celles des autorités.

Demain une petite page politique explicative sur l'effet de la peur médiatisée.

Bonne soirée à tous. 

  

Pour me rejoindre, continuer à me suivre et partager ce blog,  inscrivez-vous à la newsletter ci-dessous.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article