La cible interdite

Publié le par François Ihuel

 

Un aéroport géant pour une pollution massive et une extinction programmée toute aussi massive. 

 

La cible interdite

Aéroport géant de Pékin.

Les liaisons aériennes vont doubler d'ici 2025, c'est à dire dans six ans, vu ce que déjà l'aviation génère comme pollution il y a de quoi frémir.

Il va falloir aussi s'inquiéter des gaz d'échappement des avions, un seul émet sur un vol long courrier plus que 8000 voitures par jour, ces gaz ne retombent pas au sol ni ne sont précipités par les pluies pour être transformés par l'effet chlorophylle, l'accélération du dérèglement climatique observée ces dernières années est essentiellement due aux rejets polluants dans l'atmosphère compris entre 6000 et 12000 mètres, là où la combinaison chimique des gaz nocifs à un impact direct sur le climat sans que rien ne vienne compenser. 

Ajouté aux considérables rejets nocifs des navires, des milliers chaque jour, qui n'ont pas de filtre ni ne sont soumis à réglementation, on peut sans problème avancer que ce ne sont pas les automobilistes les responsables mais ce qu'on ne voit pas directement.

Ce sujet n'est pas abordé dans les conférences inutiles sur le climat, là où ne sont focalisés les esprits que sur ce qui est facile d'exploiter, l'automobile qui est au 4ème rang des pollueurs derrière la navigation, l'aviation et l'industrie qui comprend les centrales de production électrique thermiques au fonctionnement fossile - charbon, pétrole, gaz, bois.

Sauf que ceux qui gèrent et sont responsables de cette pollution sont ceux qui détiennent la fortune du monde, donc intouchables à moins que les peuples ne se réveillent et mettent en place des dirigeants responsables indépendants de la finance mondiale, ce qui est d'ailleurs un paradoxe contradictoire puisque c'est la finance mondiale qui fait les présidents. 

Ce monde en folie qui s'affole et s'emballe de plus en plus chaque jour ne fait que précipiter l'humanité dans le gouffre qui va l'ensevelir. 

 

La cible interdite

Les gesticulations de quelques égarés.

Quand je marque "merdeuse" c'est au sens propre puisqu'elle-même déclare qu'elle serait mieux à l'école qu'à ces conférences tronqués et truquées où elle est propulsé par ceux qui la manipulent dans l'ombre.

Des jeunes qu'on exploite parce que de mettre en avant des "enfants" c'est plus porteur que quelques adultes avisés que plus personne n'écoute.

J'ai déjà écrit que le réel problème de l'humanité c'est son expansion effrénée et exponentielle, les motifs sont innombrables, la cause est unique, trop de monde sur une terre qui demande grâce de bientôt ne plus pouvoir fournir ce qu'on lui demande. 

Toutes sociétés en surnombre s'autodétruisent, ce qui m'interpelle c'est le vice qu'on pousse à vouloir toujours procréer encore plus, n'importe comment et à n'importe quel prix, le prix à payer va être colossal. 

On fait vivre ce qui n'est pas viable au départ, on entretien nos tares et nos déficients que la nature aurait éliminé dès le début si l'homme ne s'ingéniait pas à contrer ce qu'elle rejette naturellement.

On augmente la population pour augmenter les richesses détenues par une petite poignée d'ultra-riches sans que le reste de la population mondiale n'en voit quelques miettes.

C'est un grand débat, c'est à coup sûr inimaginable d'écrire des lignes pareilles alors que c'est la plus basique des évidences. 

La cible de ceux qui ne peuvent rien c'est facile et ça donne bonne conscience aux vrais responsables, mais c'est une cible interdite.

Ce ne sont pas les bobos-écolos-rigolos français plus politisés que convaincus qui y pourront quoi que ce soit, c'est une prise de conscience mondiale mais je doute que ceux qui en tirent pour le moment profits s'en inquiètent plus que ça.

Alors continuons à aller dans le mur, il n'est plus loin. 

Bonne soirée à tous. 

 

Pour me rejoindre, continuer à me suivre et partager ce blog,  inscrivez-vous à la newsletter ci-dessous.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article