Appel d'air

Publié le par francois.ihuel15.over-blog.fr

 

Pour être efficace il faut agir et non brasser de l'air.

 

Appel d'air

Article du Dauphiné Libéré du jour.

C'est avec une grande satisfaction que je constate le relai entrepris par le journal local, ces situations je les décris régulièrement pour justement attirer l'attention des autorités qui ne m'ont d'ailleurs pas attendu pour ce faire, mais plus on est nombreux à réagir et plus les remèdes seront à prendre en considération.

Je ne doute pas un instant que la municipalité n'ait évité le problème mais il y a paradoxalement des situations locales qui amènent parfois à ces "incivilités", comme ils disent.

Ce secteur "squatté" par les zonards divers est un des sujets préoccupants que je dénonce depuis des années, il est réel que la police ne peut placer de surveillance en permanence et puis ça ne servirait pas à grand chose autre que de mobiliser du personnel pour rien, les zonards savent très bien ce qu'ils font et à quelles heures.

Je marque zonards mais ils n'y a pas qu'eux, en fait tout ce qui traine dans les rues à des heures tardives est un risque potentiel de désordre vu l'état aviné de ces "gens", les débits de boissons n'en sont pas responsables puisque la plupart de ceux qui foutent le bordel en ville s'approvisionnent largement dans les grandes surfaces proches, ce n'est pas un phénomène nouveau, c'est juste que ça perdure, surtout en ces périodes très chaudes qui enflamment plus vite les esprits - si on peut appeler ça des esprits.

La vidéosurveillance est effectivement une méthode efficace, c'est dissuasif de la savoir opérationnelle et puis ça permet de cibler les responsables qui sont de toutes façons toujours les mêmes.

Alors bien entendu je vais apporter une note critique envers la municipalité qui me donne du grain à moudre par ce qui est dans ce même article, quand on a du pognon à dépenser en conneries diverses n'ayant aucune utilité - garage à vélos de la gare par exemple - on a du pognon pour assurer la sécurité et la quiétude des administrés, je ne suis pas sûr que ce soit à Madame la Préfète de décider qui doit installer des équipements et le but de ces équipements, ça c'est se déresponsabiliser et se décharger sur "X" de carences municipales. 

Pour ceux qui ont un peu de mémoire Mr le Maire de Briançon a toujours été farouchement adversaire de la vidéosurveillance, je m'étonne qu'il ait donc envisagé cette option mais en ces temps de mensonges et de dissimulations d'État - les diverses affaires en cours avec des ministres et autres responsables - on peut toujours arguer de prétendues dispositions, surtout après coup.

Je m'étonne aussi que la municipalité fasse état de patrouille de la police municipale qui ne fonctionne qu'aux heures de bureau, passé 17h00 ces braves policiers rentrent chez eux, alors de nuit il ne doit pas y en avoir beaucoup à être opérationnel, déjà qu'on les voit peu là où on aimerait qu'ils soient !!!

Et puis ce qui m'achoppe c'est un encart sur la propreté de la ville.

 

Appel d'air

Ça c'est Central Parc.

Ce coin pourtant très facile d'accès est rarement nettoyé, les mégots qui s'y trouvent ne sont pas du jour, ni de la veille, ni de l'avant-veille, le manque chronique de personnel efficace aux services techniques ne permet pas de prétendre à parfaire la propreté de la ville, c'est ce que je mets depuis des années dans ce même blog pour ceux qui se donnent la peine de le parcourir - très nombreux si j'en juge par les statistiques de mon hébergeur.

Il ne suffit que de détailler cette unique photo prise ce jour pour le réaliser, la merde au sol est ancienne, les mégots aussi, les canettes derrières des bancs jamais entretenus s'accumulent, le dégueuli qui coule et les pisses qui imbibent les coins de mur c'est aussi de l'ancien, quand on a une camionnette transportant une tonne à eau pour éviter la poussière des chantiers on a la même pour laver les mobiliers urbains souillés, et on attend pas plusieurs semaines pour le faire, quand c'est fait, la plupart du temps on attend la pluie.

Il faut arrêter de nous prendre pour des gugusses ignares, prétendre nettoyer c'est en totalité, pas en passant plusieurs fois par jour une balayeuse dans les mêmes rues trop balayées pour que ce soit justifié, cet engin ne va pas là où on aimerait le voir, il passe et repasse au mêmes endroits hyper nettoyés. 

- Pour voir les photos en détail cliquez dessus -

 

Appel d'airAppel d'air
Appel d'air

Au hasard.

Rond-point du Queyras ce matin vers 8h30.

Cannettes, saloperies et dégradations, pas loin du poste de la police municipale d'ailleurs.

Pas besoin de texte, tout est dans l'image.

J'en ai vu beaucoup d'autres mais je ne les prendrais en photos que demain matin, je ne doute pas un instant que les saloperies vues aujourd'hui y soient toujours, c'est navrant.

Les canettes admettons qu'elles soient de la nuit, dans le secteur aussi ça remue pas mal les sorties nocturnes de bars ; les morceaux de murets dégradés ce n'est pas du jour, combien de responsables passent par cet endroit ?  Surtout les jours de marché !

Alors je m'étonne qu'aucun n'ait eu la présence d'esprit de faire un signalement téléphonique aux ST histoire de les informer de ces détails, ce que je fais quand je constate des problèmes et ils sont réactifs parce qu'à chaque fois ils dépêchent du monde sur place. 

Alors que des zonards avinés considèrent comme une poubelle ce qui ressemble à une poubelle il n'y a rien d'anormal.

Cet appel d'air qui incite à en rajouter.

Alors brasser de l'air médiatique pour se discréditer d'une responsabilité qu'on ne peut, qu'on ne veut pas prendre, c'est encore et toujours pour dorer l'image terne d'une ville en déroute.

Bonne soirée à tous et à très bientôt pour une suite.

 

Pour me rejoindre, continuer à me suivre et partager ce blog,  inscrivez-vous à la newsletter ci-dessous.

 

Pour ceux qui sont un peu observateurs le petit encart ci-dessus est colorié suivant mes humeurs et représentatif de la page, présentement c'est du caca sur de la pisse

 

Publié dans Briançon et société

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article