Application de la laïcité religieuse

Publié le par francois.ihuel15.over-blog.fr

 

C'est bizarre tout de même cette laïcité religieuse. 

Je souligne que ce que j'écris ci-dessous n'a qu'un caractère personnel qui est cependant partagé par beaucoup de monde.

 

Application de la laïcité religieuse

Les jours fériés en France.

On peut concevoir que dans le monde du travail il puisse y avoir des poses, c'est dans la logique des choses et puis ça permet de se retrouver en famille.

Pour se faire il y a le dimanche, du moins pour ceux qui n'ont pas un emploi dans des secteurs nécessitant une continuité de fonctionnement 24h00 sur 24h00 du 1er Janvier au 31 Décembre, très nombreux dans beaucoup de domaines, santé publique, énergie, transports, défense nationale, sécurité publique, maintien de l'ordre, restauration, etc..

Si on y regarde de près il y a presque autant de travailleurs les jours fériés que les jours dit ordinaires, s'il en reste encore vu le nombre incalculable de motifs à chômer les jours ouvrables - j'aime bien cette expression faux-cul qui consiste à rendre officiel ce qui est indispensable.

À cela on y a ajouté le samedi, surtout dans les emplois administratifs, le tertiaire ayant souvent besoin que ce jour précis reste travaillé, une nécessité qui permet d'accomplir des tâches dans un temps raisonnable. 

Toutefois ces derniers peuvent avoir un jour de repos autre que le dimanche, c'est un consensus établi à l'avance sur un contrat de travail moyennant une rémunération plus élevée les jours fériés travaillés, du moins dans la logique et sur le papier, la réalité est toute autre. 

Bref, je ne vais pas refaire le code du travail et puis il y a tellement de conventions et d'entorses qu'une page de blog n'y suffirait pas.

Toutefois je constate des anachronismes entre la distribution des jours fériés et la relation apportée à ces jours fériés.

Plus de la moitié de ces jours fériés sont associés à la religion, ce qui achoppe un peu si on considère la laïcité dans son application stricte, d'autant que de tous ces jours fériés religieux peu de travailleurs, et salariés, en connaissent la véritable signification, du moins aujourd'hui, plus étonnant encore c'est l'état d'esprit syndicaliste de certaines tendances à vouloir bouffer du curé mais défendant bec et ongles ces sacro-saintes journées fériées associées à la religion catholique, ce paradoxe qui échappe à pas mal de monde. 

Puis il y a, minoritairement, les jours fériés civils, ceux qui servent aux commémorations devenues tellement nombreuses qu'on passe bientôt plus de temps à se souvenir du passé qu'à travailler pour l'avenir.

En fin de compte ce qui est bon pour le repos de l'esprit et la bonne conscience ne l'est pas pour l'économie.

S'il n'en tenait qu'à moi - je sens là que je touche une corde sensible et que je vais me faire des copains - je supprimerais le lundi de Pâques, le jeudi de l'ascension et le lundi de Pentecôte en ce qui concerne les jours fériés associés à la religion, après tout vu les nombreuses religions représentées en France les autres pourraient également prétendre obtenir un jour férié officiel associé à leur religion, je pense qu'on ne travaillerait plus qu'une centaine de jours par an, et encore. 

Civilement j'inclurais au 14 Juillet les deux autres jours commémoratifs de la fin des deux dernières guerres, il faut savoir tourner une page et ce n'est pas en faisant semblant de se lamenter sur un passé révolu qu'on construit un avenir douteux. Donc je supprimerais également le 8 Mai et le 11 Novembre, il n'y a plus de poilus, il reste très peu de survivants de la guerre 39/45 et je doute fort que de contraindre ces vieillards cacochymes à réveiller leurs douleurs pour poireauter des heures en plein soleil ou sous une pluie battante le soit vraiment pour leur plaisir, le vrai souvenir il est dans la tête et dans les coeurs, et puis ce n'est pas le souvenir des anciens qui va donner du boulot au jeunes qui les remplacent un siècle plus tard.

Évidemment les adeptes du moindre effort verront dans mes lignes de quoi faire des bonds, je comprends très bien que les circonstances qui permettent de trainasser au lit, partager un apéro (voire plusieurs, je connais la vie), aller à la pêche ou autres occupations oisives, sont toutes bonnes à exploiter. 

C'est un vaste débat sans fin que vont argumenter ceux qui hurlent que nos anciens se sont battus pour avoir aujourd'hui le droit de ne rien faire plus souvent que le devoir de travailler, je ne suis pas sûr qu'une nation bien portante applique ces préceptes automatiques d'autodéfense de ce qui viendrait à les priver de journées sans rien faire. 

 

Application de la laïcité religieuse

Le déclin industriel français.

Si les jours fériés n'en sont pas la principale cause c'en est tout de même une sérieuse, en plus de la destruction générée par les grèves syndicales, rarement réellement justifiées, l'ouverture de la concurrence internationale conjuguée au deux motifs que je viens d'écrire sont la réelle cause du déclin de la France, si on écoute certains syndicalistes l'ouvrier - ou salarié - doit travailler peu pour gagner plus que le patron auquel on n'accorderait que le droit que de se taire et de payer, ils sont tous du même syndicat ces syndicalistes relevés de leur travail mais payés tout de même comme s'ils y étaient pour propager la bonne parole, c'est le syndicat qui défend les travailleurs en faisant campagne pour qu'ils n'en soient plus justement, des travailleurs. C'est la Compagnie Génératrice de Troubles, plus connue sous l'abréviation CGT qui rime d'ailleurs avec un syndicat bien connu - peut-être le même - surtout pour avoir coulé plus d'entreprises qu'il n'en a sauvé en sacrifiant des emplois par dizaines de milliers, comme quoi la logique syndicale est parfois douteuse.

Cinq jours fériés en moins dans l'année ça ne va pas rendre malade ceux qui s'en sentiraient frustrés, ce serait presque un milliard d'heures de travail récupérés chaque année, ce qui veut dire que tous les ans la France perd 937 500 000 heures de travail, considérant 25 millions d'actifs, par rapport aux autres pays qui ont une économie florissante, même si la comparaison en trouble certains c'est une évidence, on ne fait pas fonctionner une économie à coup de jours fériés.

Alors si l'État appliquait la laïcité autrement que pour des raisons d'étique politique on supprimerait purement et simplement des jours fériés religieux qui permettaient, il y a maintenant un siècle, aux catholiques d'aujourd'hui et en voie de disparition d'aller à la messe et de satisfaire aux obligations religieuses, parce que si les gens qui se sentent concernés respectaient leurs obligations civiles comme elles respectent leurs obligations religieuses les choses s'en trouveraient améliorées. 

Alors quand je vais me présenter à la présidence de la République votez pour moi afin que j'y mettent de l'ordre (Bon d'accord, je déconne mais des fois ça fait du bien de rêver que son pays va mieux), ce serait l'application juste et réelle de impartialité et de la neutralité de l'État à l'égard des confessions religieuses.

Vous voyez que je suis cinglé de croire qu'il encore possible de sauver la France, même s'il faut aussi considérer d'autres critères, politiques, économiques et relationnels vis à vis de l'international, c'est assez compliqué à expliquer mais pas si difficile à mettre en application, juste avoir le pouvoir de vouloir et sortir des pressions religieuses et communautaires.

 

Application de la laïcité religieuse

Le déclin économique français.

Ce n'est qu'un graphique, pourtant on ne peut s'empêcher de constater qu'il est très réel et si interrogateur.

Si on y faisait figurer les dettes de chaque pays la France sortirait du graphique. 

On peut aussi comprendre que le Brexit, si explosif en ce moment, reste la solution de sauvetage de l'Angleterre, la France qui va détenir la lanterne rouge ce n'est pas étonnant, ce qui l'est c'est que la représentation européenne disparait du graphique, on ne peut pas fonctionner dans une Europe déliquescente qui n'oeuvre que pour le profit en détruisant, paradoxalement, ce qui génère ce profit. 

Ce serait très long à expliquer et les économistes, du moins les réels et sincères, tendent aussi à voir dans l'avenir l'effondrement de cette Europe en ruine sociale, et c'est justement la sortie de l'Angleterre du système européen qui va la sauver, même si pour le moment ça fait peur à certaines de leurs élites d'ailleurs plus intéressés par le lucre facile de l'Europe du fric que de l'avenir du peuple anglais. Je ne suis pas anglais.

On remarque comment il est facile de relier des extrêmes pour trouver des solutions, je ne parle pas de politique - bien que ce serait aussi une expérience enrichissante et bénéfique - mais du début de cette page pour en arriver, en partant de jours fériés, à réaliser que tout est lié.

En France la laïcité est malléable fonction des demandes communautaires et des avantages que ces communautés offrent à ceux chargés, théoriquement, de gouverner le pays. On n'est pas dans la merde tant qu'on n'aura pas à la tête du pays quelqu'un d'impartial et d'incorruptible.

Comme déjà écrit dans d'autres pages ça n'engage que moi mais si je trouve des sympathisants je me présente aux élections présidentielles de 2022.

Si c'est faisable ! Non je déconne et puis à bientôt 70 ans il faut d'abord que je prenne ma retraite du monde du travail.

Ne vous inquiétez pas, ma mère m'a toujours dit, quand j'étais môme puis ado, que je n'étais pas normal (Dans mes livres AHOMO), pas étonnant que je ponde des pages pareilles.

Bonne journée à tous et à très bientôt pour autre chose.

 

Pour me rejoindre, continuer à me suivre et partager ce blog,  inscrivez-vous à la newsletter ci-dessous.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article