Négatif positif

Publié le par francois.ihuel15.over-blog.fr

 

La critique est constructive.

Au moins à Briançon il y a ça de positif.

 

Négatif positif

Ma page du 26 Mai.

Pas besoin de retourner loin en arrière de ce blog pour la trouver, c'est l'ajout d'un petit plus à la page précédente du 25 Mai "Les gargouillards s'interrogent". 

Je remercie donc "Joe" que je ne connais pas même s'il me tutoie, à moins que je le connaisse mais qu'il ne veuille pas que je le sache, les pseudos c'est toujours le courage de ceux qui évitent d'être reconnus de crainte d'être critiqués, ce que j'accepte à bras le corps puisque c'est grâce à la critique qu'on construit du positif. 

Bref, son billet en commentaire ne manque pas d'intérêt, déjà parce que quelqu'un a remarqué qu'il y a des dysfonctionnements en cette magnifique ville en ruine qu'est Briançon, j'aurai préféré que les réels concernés s'en rendent compte aussi mais je doute qu'il fassent des commentaires, pas plus négatifs que positifs à condition de trouver du positif.

Comme partout du positif il y en a, d'ailleurs les intéressés ci-dessus désignés ne manquent pas d'en faire état par forte médiatisation et photos de famille municipales pour tenter de prouver à la population de la ville qu'il y a tout de même quelques avancées en matière de travaux divers, pas le fiasco du Coeur de Ville mais les rares réfections routières dont certaines déjà en fortes dégradation. 

Il est vrai que si peu de points positifs ça nécessite effectivement d'en faire un scoop médiatique local.

J'avais prévu de signaler la réfection confetti de la porte Dauphine dans une page, plus la peine puisque mes présents écrits l'incluent, et puis ce n'est que du fonctionnement, juste le travail d'une municipalité qui devrait être plus assidue à ces travaux d'intérêt public puisque les impôts payés par les briançonnais c'est d'abord pour ça. 

Bref, on ne va pas en faire un fromage, juste se demander pourquoi une municipalité en place depuis dix ans maintenant se sente obligée de signaler, par voie médiatique, à la population autochtone qu'une rue a été rénovée, qu'un rond-point est en passe de l'être, etc..

Justement, un rond-point, celui du bas de la Chaussée qui est aussi la rue de la République, a été "détruit" pour en réaliser un autre, d'ailleurs là aussi la municipalité en a fait faire un papier sur le journal local, juste que ça fait des mois que c'est en chantier qui a l'air d'être tout autant abandonné que l'avancée des travaux du Coeur de Ville. 

Sauf être complètement aveugle tout le monde voit se dégrader ce rond-point provisoire et les éléments de chantier qui le matérialisent, pour le coup voila un papier journalistique qui se retourne contre ceux qui voulaient en faire un orgueil ponctuel, à moins d'attendre d'autres travaux - on n'est plus à ça près dans cette ville retournée du sol au plafond depuis des années - qui incluent aussi la réfection de la place de l'Europe, mais là-dessus le sujet n'a été que vaguement abordé, il est vrai que les entreprises qui déposent le bilan pour des raisons inconnues ça risque de retarder encore un peu plus et laisse planer quelques doutes d'un calendrier frileux sur lequel personne finalement n'ose plus se prononcer de façon catégorique.

Par contre on ne doute pas un seul instant que la frénésie pré-électorale des municipales de 2020 vont accélérer la cadence de façon à ce que le maire actuel puisse présenter un bilan idyllique de son mandat, on a l'habitude. 

Juste cacher la merde au chat, faire faire en urgence et à bas prix des travaux qui ne dureront que le temps des élections pour réaliser quelques mois après que c'est du sabotage couteux qui ne sert à rien, comme recouvrir les rues à refaire d'une couche superficielle d'enrobé de cinq centimètres d'épaisseur là où il en faut vingt pour que ça tienne au moins quinze ans sans dommage dus aux intempéries. 

Comme vous pouvez le constater, Joe, j'en remets une couche mais franchement pour éviter les navrances briançonnaises il n'y a qu'une solution, éviter Briançon sauf pour ceux qui y habitent et qui baignent dans la merde municipale depuis des années sans que rien ne vienne prouver le contraire.

Juste un seul exemple, depuis plus de dix ans je dénonce, et je suis loin d'être le seul, l'inaction municipale dans  la remise en état des rues principales de Briançon, dix ans pour enfin prendre en compte le boulevard du Lautaret, qui est d'ailleurs sous responsabilité du département comme l'est l'avenue du Général De Gaulle que la municipalité devrait pourtant maintenir en état. 

Douze ans pour refaire la route de Grenoble commencée par le prédécesseur et déjà dégradée sur le quart de son parcours par des défauts de réfection et les tranchées incessantes qui l'éventrent régulièrement. 

Le seul point positif c'est l'enfouissement des lignes électriques et téléphoniques aériennes, ce que je préconise depuis plus de dix ans également. 

Juste se dire qu'en dix ans non seulement peu de choses ont été réalisées mais qu'en plus ça s'est très sérieusement dégradé, les touristes qui ne viennent plus ont suffisamment fait état de leur mécontentement, mais ce ne sont que des touristes qui pourtant font vivre les vallées, il semble que ce détail ne soit pas perçu à sa juste valeur par tout le monde et encore moins par les élus. 

En fait le sujet est gigantesque et on pourrait disserter là-dessus par des livres entiers, inutilement puisque ce serait un dialogue de sourds. 

Donc, Joe, merci de ce commentaire négatif si positif malgré les fautes - j'en fait aussi mais d'inattention que je corrige - et n'hésitez pas à en remettre d'autres, ce dont je doute d'ailleurs.

Ce que je retiens de votre remarque c'est qu'il ne faut pas dire que les évacuations sont bouchées pas plus que les dégradations prennent de l'ampleur, en fait ça conforte ceux qui vivent dans la merde de continuer à vivre dans la merde, chacun son truc.

Comme le mien c'est de dénoncer, entre autres, je vais continuer à dénoncer l'immobilisme chronique de nos élus jusqu'à ce qu'ils se réveillent - ce dont je doute - ou qu'ils soient remplacés par d'autres plus énergiques et plus au fait des nécessité des briançonnais.
 

Négatif positif
Négatif positif

Habitants de Briançon rassurez-vous.

Dans une autre ville de la vallée de la Guisane il existe aussi une autre façon d'utiliser les évacuations d'eaux de pluie, c'est le jardinage écologique et c'est à Villeneuve-la-salle, ou La-Salle-les-Alpes fonction des définitions locales.

À briançon on préfère les poissons rouges mais à cette altitude il convient aussi de montrer qu'en montagne on sait utiliser les équipements municipaux de voierie à autre chose que ce dont pourquoi ils ont été élaborés.

Une maladie montagnarde ces carences ? 

Bonne soirée à tous et à bientôt pour autre chose. 

 

Pour me rejoindre, continuer à me suivre et partager ce blog,  inscrivez-vous à la newsletter ci-dessous.

 

Publié dans Briançon

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article