Les gargouillards s'interrogent

Publié le par francois.ihuel15.over-blog.fr

 

Le déclin inexorable de la vieille ville de Briançon. 

 

Les gargouillards s'interrogentLes gargouillards s'interrogent
Les gargouillards s'interrogent

Clichés personnels.

J'en ai des milliers auxquels il faut ajouter les centaines de milliers déjà existants.

La vieille ville de Briançon souffre de plus en plus de la désaffection touristique et de l'accumulation des négligences d'entretien.

Ce qui fait qu'au lieu de n'avoir à intervenir que parcimonieusement dès qu'un problème est détecté on en est aujourd'hui à se poser des questions quant à la survie de cette cité Vauban. 

Il y a plusieurs facteurs qui ont amené à ce déclin et à cette désaffection, j'en ai fait des centaines de pages sur le présent blog, je vais en retenir deux importants qui sont le reflet de ce que j'entends des touristes que je vois souvent et avec lesquels je discute.

Je ne vais pas remettre les milliers de photos faites sur le sujet, juste reconnaitre que depuis qu'on a privatisé publiquement le parking du Champ de Mars les touristes vont ailleurs, déjà qu'ils ont dû se plier au différents péages autoroutiers pour venir voir dans quel état est devenu la ville, alors se retrouver devant une barrière à péage de plus dans un site qui se dégrade c'est contre productif, les commerces de la vieille ville s'en ressentent.

Cette erreur de stratégie municipale, avide de fric à n'importe quel prix, amène à ce résultat, les gens ne vont plus en vieille ville, même moi maintenant que je l'ai quittée, je renonce à m'acquitter d'une taxe, une de plus, pour pouvoir faire quelques emplettes et parfois un bon repas dans un restaurant, il n'y a plus aucune possibilité de se garer autour de la vieille ville, déjà ce péage et puis tout ce qui est susceptible d'accueillir un véhicule est payant, à part peut-être se garer sur les emplacements commerciaux limités en temps, sauf pour les inconditionnels riverains qui ne peuvent plus non plus stationner pour rentrer chez eux. 

Le maire de Briançon a tué la vieille ville pour faire du fric de parking qui ne sert même pas à améliorer l'accueil des touristes, juste pour tenter de construire son fiasco "Coeur de ville" qui est un gouffre financier et un ratage presque complet.  

Mais il n'y a pas que ça.

 

Les gargouillards s'interrogent
Les gargouillards s'interrogent
Les gargouillards s'interrogent
Les gargouillards s'interrogent

L'entrée principale.

La porte Dauphine est actuellement en travaux, le système du "bip" n'ayant pas donné le résultat espéré un autre à carte est mis en place, je doute que ça améliore quoi que ce soit mais on peut toujours essayer, au moins cette chaussée sera refaite, un petit bout parmi les autres petits bouts parce que dans cette ville on fait des travaux de réfection routière façon confetti. 

C'est un des points de vue les meilleurs quand on entre dans la cité Vauban, c'est aussi une des perspectives les plus photographiées mais c'est aussi la plus dégueulasse, crasse des moloks dès qu'on entre, avec les odeurs accompagnantes, surtout l'été, véhicules garés à l'arrache là où justement la perspective exigerait que ce soit vierge de véhicule.

Quel que soit l'angle de prise de vue on ne peut éviter ceux qui stationnent en permanence, les riverains sont propriétaires de la majorité, ceux qui sont garés dans les endroits peu visibles et non fréquentés par les touristes ne gênent pas, par contre avenue Vauban c'est du vrai délire et c'est ce qui motive pas mal de mes pages. 

La réglementation guignolesques n'y change rien, c'est vraiment avoir balancé du fric dans de la signalisation totalement inutile.

 

Les gargouillards s'interrogent
Les gargouillards s'interrogent

Les chaussées.

Il y a maintenant une année la municipalité annonçait une étude au coût pharaonique pour refaire l'avenue Vauban, depuis on ne bouche même plus les trous, pourtant une spécialité briançonnaise.

Quand un touriste voit ce genre de spectacle ça ne lui donne pas trop envie de continuer, j'ai visité des dizaines de villes historiques et classées, Briançon est la seule à laisser de telles dégradations, toujours une question de fric, ce fric gaspillé dans les conneries municipales comme le Coeur de Ville, le garage à vélos chroniquement vide de la gare et autres animations douteuses dans le cadre de la culture, comme si la vieille ville n'était pas un atout culturel.

Les commerces qui faisaient le charme de cette vieille ville ont pratiquement tous disparus, il n'y a plus que des boutiques de souvenir et des restaurants bientôt plus nombreux que les touristes eux-mêmes, je suis ignorant des conditions d'exploitation de ces derniers commerces mais il est évident que trop ont été autorisés à ouvrir alors que ceux déjà existants de longue date suffisaient amplement. 

Le secteur Champ de Mars et vieille ville ce n'est maintenant plus que de la restauration, pour un lieu qui a perdu plus des deux tiers de ses visiteurs en à peine dix ans c'est un paradoxe, même si ça fonctionne à peu près trois mois sur douze. 

Qui plus est la municipalité à "parqué" des "zonards" douteux dans cette vieille ville, pour un touriste se retrouver confronté en soirée à des énergumènes agités, voire menaçants, souvent avinés, baladant des chiens qui caguent un peu partout au petit bonheur, ça n'incite pas de persévérer à venir.

  

Les gargouillards s'interrogent

Alors en hiver....

....n'en parlons même pas.

Et encore, cette année un petit hiver pas trop froid et peu neigeux, les gargouillards n'oublient pas le précédent qui leur a laissé un amer souvenir d'abandon. 

 

Les gargouillards s'interrogent
Les gargouillards s'interrogent

Les monuments.

Les noircissements sur le Vieux Colombier ce n'est pas la patine du temps, ce sont les gaz d'échappement des innombrables véhicules qui circulent en cette vieille ville, et oui, comme à Paris ces dégazages détruisent les vieilles pierres, les souffres attaquent le calcaire pour ceux qui l'ignorent.

En fait c'est surtout un abandon caractérisé de l'entretien de cette vieille ville qui en est responsable, les solutions existent mais c'est un coût qui, une fois de plus, est impossible à cause du gaspillage décennal de l'argent public de cette ville.

Les fontaines sont taries, elle se dégradent à grande vitesse alors qu'avant l'avènement Fromm elles étaient entretenues, décorées et éclairées la nuit, de même que les gargouilles qui coulaient en permanence, depuis qu'on ne paye plus l'eau qui les alimente elles sont plus souvent à sec qu'agréable à regarder et à entendre, puisque pour ceux qui y sont attentif on entend les gargouilles la nuit, du moins à certains endroits. 

La fontaine "François Premier", ou des Soupirs, est dans un état lamentable, c'est la plus belle de la vieille ville. Pardon, c'était la plus belle. Les barrières rouges sont là depuis des mois, pour quoi faire ????

 

Les gargouillards s'interrogent
Les gargouillards s'interrogent
Les gargouillards s'interrogent

Ça fait plus de dix ans.

Que j'ai interpellé, via mes pages visitées par des responsables, sur l'état de dégradation des lanternes de ce bâtiment imposant, le premier qu'on voit en entrant en vieille ville, depuis plus de dix ans la municipalité n'a pas été en mesure de remplacer les vitres détruites de ces lanternes, je pense qu'à ce niveau c'est presque une insulte envers les gargouillards.

Comment expliquer à des touristes fidèles et adorant cette vieille ville que de telles aberrations subsistent années après années sans qu'aucun signe d'entretien ou/et de remise en état ne soit perceptible. 

Comment s'étonner qu'ils ne reviennent plus nos visiteurs, si c'est ça l'image qu'on à leur offrir il ne faut pas s'étonner qu'il puissent penser que le reste est au diapason, commerces compris. 

 

Les gargouillards s'interrogent
Les gargouillards s'interrogent
Les gargouillards s'interrogent

Six mois entre ces deux photos.

Ici aussi je le présente souvent comme une insulte envers les gargouillards mais aussi envers les touristes qui voient années après années se dégrader l'escalier de ce monument, ce qui entraine la fissure du pignon qui s'ouvre en deux, sur la troisième photo.

C'est ça une ville classée UNESCO ?

Et puis tant d'autres choses encore qui font que de moins en moins de monde s'intéresse au lieu, il y en a tellement à voir ailleurs.

Ce soir une réunion à lieu justement à ce sujet, j'y serais bien allé mais d'une part je n'habite plus à Briançon mais je sais aussi que la cacophonie l'emporte sur le sujet qui se perd en conjonctures diverses, chacun ayant son particularisme à défendre.

Moi je suis inquiet pour mes enfants et surtout pour mes petits enfants nés à Briançon, leur avenir ne dépend plus du passé, comme le veut la devise de la ville, mais du bon vouloir des incapables qui sont élus et qui se fichent royalement de ceux qui les ont élu. 

Bonne soirée à tous et à Bientôt. 

 

Pour me rejoindre, continuer à me suivre et partager ce blog,  inscrivez-vous à la newsletter ci-dessous.

 

Publié dans Briançon

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article