La solution !

Publié le par francois.ihuel15.over-blog.fr

 

Les moyens d'énormément réduire les infractions routières, donc les accidents, sont évidents, juste avoir des couilles pour les appliquer.

 

La solution !

Pourquoi pas.

C'est une interrogation qui me perturbe, on oblige certains chauffeurs - PL & TC - à se plier à une réglementations stricte, ce qui est logique, afin de contrôler ces chauffeurs par la détention obligatoire de cartes délivrées par l'État.

Pourquoi, au lieu de continuer à faire la chasse aux cinglés de la route, ne pas imposer cette carte à l'ensemble de tous ceux qui conduisent un véhicule, la mise en place de l'appareil peut être inclus dans le prix d'achat de la voiture au lieu de gaspiller l'argent public avec des primes de ceci et de cela qui ne font pas avancer les choses.  

Et puis imposer la pose de cet appareil pour passer le contrôle technique du véhicule serait une garantie supplémentaire.

Juste faire payer le juste prix pour ne pas pénaliser les conducteurs peu argentés, voire mettre en place un système de crédit d'État à taux zéro pour que ça se fasse sans pénaliser les plus pauvres n'ayant pas d'autres moyens pour aller bosser.

De la même façon qu'on impose une remise à niveau législatif de la réglementation aux chauffeurs professionnels on peut aussi imposer une FCO obligatoire à tous les conducteurs de véhicules, une forme de remise à niveau de ceux qui oublient trop rapidement les bases de la conduite automobile, mais pas au tarifs démentiels actuels imposés aux chauffeurs professionnels, de même que cinq jours de "formation" sont parfaitement inutiles, en deux jours c'est largement suffisant.

En cas d'infraction grave caractérisée il sera alors possible de trier le bon grain de l'ivraie en sanctionnant les débiles routiers indécrottables et absolument inguérissables pour certains. 

Comme installer un éthylotest anti-démarrage sur tous les véhicules comme c'est le cas sur les véhicules de plus de 3,5 tonnes. 

Si les routiers s'y plient je ne vois pas en quoi les autres chauffeurs ne s'y plieraient pas. 

Évidemment les radars vont moins flasher, si la pompe à fric est plus importante que la sécurité routière on préfèrera des morts indispensables pour justifier des appareils à couilloner plutôt que de réellement ne cibler que les vrais dangers de la route.

A méditer messieurs nos gouvernants. 

 

Pour me rejoindre, continuer à me suivre et partager ce blog,  inscrivez-vous à la newsletter ci-dessous.

 

Publié dans Sécurité routière

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article