Cas à part ?

Publié le par francois.ihuel15.over-blog.fr

 

Non, un fléau de société.

 

Cas à part ?

Question ?

Oui, on se pose des questions quant au fonctionnement de certains élus qui détournent l'argent public à leur profit ou/et aux profits de proches, en ce moment il y a l'affaire Balkany qui défraye la chronique à une échelle bien plus grande.

Quand on constate ces dérives, ces détournements, ces malversations, ces faux en écritures et autres qualificatifs concernant des truants, parce que dès lors qu'un élu profite de l'argent public pour sa satisfaction personnelle c'est un truant, on s'interroge sur la façon de fonctionner de ceux qu'on connait. 

 

Cas à part ?

Çà, c'est un arrêt de bus.

Si si, c'est bien un arrêt de bus où les clients attendent le passage du dit bus. 

Comme on peut le constater toutes les conditions sécuritaires sont réunies, pas de dégagement d'attente, en plein carrefour, entouré de chantiers dont la sécurité laisse à désirer, poussières, véhicules ayant à peine la place pour se croiser dont de nombreux poids-lourds, etc..

Il y a dix ans exactement j'ai eu un entretien avec Mme Daerden, à l'époque élue responsable des transports qu'on appelle maintenant "mobilité". 

Elle m'a reçu au café de la gare puisque les locaux de la mairie sont trop biens pour moi, insignifiant administré qui ne sait que critiquer, c'est bien connu. Elle m'a à peine entendu, c'est dire qu'elle ne m'a même pas écouté mais fraichement élue il fallait qu'elle fasse bonne figure.

Tout le monde sait qu'un élu reçoit au café, ça change du maire qui lui ne reçoit personne, il délègue.

 

Cas à part ?
Cas à part ?

Impensable en d'autres lieux.

Je doute qu'il y ait en France une autre ville qui impose aux usagers des transports urbains une telle situation de danger de mort presque permanent, c'est de l'irresponsabilité totale.

Bien évidemment je vise Mr le Maire puisqu'il est garant des décisions de ses conseillers, qui ne conseillent rien du tout mais c'est une autre histoire.

Sauf s'il ne se déplace jamais en centre ville, du moins ce centre là qui est le coeur malade de la ville, je doute qu'il puisse ignorer à quel point les briançonnais usagers des transports urbains sont malmenés, voire ignorés. 

Je n'ose imaginer un client se trouvant accidentellement renversé, au mieux bien entendu, et les conséquences judiciaires qui vont en découler, parce que là la responsabilité du Maire, garant de sa ville, de la sécurité de ses administrés et de leur bien-être, est fortement engagée. 

Donc les finances de la ville, donc celles des administrés parce que je pense que les conséquences ne seront pas que matérielles et humaines.

Mr le Maire semble totalement incapable de gérer la ville dont il est le maire depuis plus de dix ans, une décennie pour détruire Briançon c'est le temps qu'il a fallu pour refaire la route de Grenoble qui attendait depuis cinquante ans un petit coup de rénovation, route déjà fortement dégradée sur le quart de son parcours, encore du pognon jeté par les fenêtres mais c'est celui des contribuables, donc la tirelire inépuisable de la municipalité en place. 

J'avais écrit, il y a quelques mois, que Mr le Maire est un incapable irresponsable au sens propre des mots bien entendu, ça se confirme.

 

Cas à part ?

À trente mètres.

Il y a cet ancien arrêt de bus de la SCAL qui sert accessoirement pour les services scolaires. 

Un dégagement, un trottoir, une ligne droite, tout ce qu'il faut pour sécuriser un point d'arrêt. 

On va me dire !!! Quel rapport avec le Maire d'Orange ?

Je trouve extraordinaire que depuis dix ans alors que la ville vend des terrains à tout va, qu'elle applique également une verbalisation parfois injustifiée, qu'elle ait imposé une politique de stationnements payant dans la presque totalité de la ville y compris dans des endroits dans un état lamentable, qu'elle ne soit pas en mesure de remettre en état l'urbanisation, pire, cette dernière s'est terriblement dégradée.

Bien entendu, il y a les photos d'inauguration de ce qui a été fait, pas de quoi remplir un album sachant aussi que les chaussées de la zone d'activité sont du ressort de la CCB - dont le maire est maintenant président, ce qui pourrait expliquer bien d'autres vices - que le boulevard du Lautaret est du ressort du département, et que ce sont les seuls axes, en dehors de la route de Grenoble qui a demandé plus de dix ans de travaux, qui ont été rénovés, et encore, à minima.

Vient alors aux esprits tordus comme le mien de savoir comment sont gérées les finances municipales dont aussi les fonds de fonctionnement détournés au profit d'un Coeur de Ville qui devrait, d'après les infos municipales d'avant travaux, n'être que des seules finances des investisseurs. 

Parce que la municipalité a abandonné ses administrés au profit des promoteurs, on ne cesse de voir bétonner tout ce qui est négociable en matière de terrains municipaux, ces terrains ont rapporté de l'argent à la ville, où est-il ?

À quoi a-t-il servi autre également en partie pour assumer la migration que des briançonnais accueillent chaque jour à Oulx pour les diriger vers Clavière en leur finançant leur transport et leur donnant les éléments indispensables pour éviter le poste frontière de Montgenèvre, parce que ça passe tous les jours par dizaine sans discontinuer même si l'endormissement des populations locales à éteint la focalisation de ces agissements.

J'ai hâte que les élections municipales arrivent, je pense qu'en creusant un peu on va trouver du sensationnel, j'ai l'intime conviction qu'il y a des finances qui ne sont pas claires, sauf bien entendu si l'actuelle municipalité repart pour six ans supplémentaires afin d'achever la ville, pas en travaux, en dégradations et en dettes.

Ce qui laisse à penser que les malversations du maire d'Orange ne seraient pas un cas à part.

Les détournements de fonds publics par des élus c'est un vrai fléau sociétaire.

Bien entendu ces lignes n'engagent que moi.

 

Cas à part ?

Arrêt de bus "Prorel".

Pas l'élu, la montagne qui lui donne ce nom, qui est d'ailleurs aussi à l'origine de celui de l'élu. (Voir ses livres d'ailleurs très intéressants, publicité gratuite)

Il y a quelques semaines j'avais attiré l'attention sur les dégradations importantes de ce lieu en précisant que les véhicules percutent les trottoirs mettant ainsi les usagers en danger, apparemment ça n'attire pas non plus l'attention des élus.

Quelques pelles d'enrobé à froid auraient été une solution provisoire, c'est à dire entre dix et trente ans, durée du provisoire briançonnais. 

Et bien non, au lieu d'intervenir pour un cout modique on attend que ce soit bien défoncé afin de faire faire des travaux d'importance qui vont couter une petite fortune. 

C'est aussi de l'irresponsabilité flagrante. 

 

Cas à part ?

Tourisme en baisse.

Le mouvement des gilets jaunes a bon dos mais il faut bien focaliser les incapacités gouvernementales sur quelque chose, parce que c'est l'incurie gouvernementale qui est responsable du soulèvement de la population donc de la désaffection touristique.

À Briançon et dans les vallées, surtout de la Guisane, c'est 50% de défection touristique en seulement dix ans, ce n'est pas en bétonnant les vallées et en créant des "lits chauds" qu'on fera revenir des touristes ne reconnaissant plus la nature et le bien-être qu'ils venaient chercher.

Les touristes je les côtoie depuis plus de dix ans, je les entends, je les écoute, c'est édifiant l'opinion négative qui ressort de leurs impressions. 

Ils évitent la ville de Briançon parce qu'elle est sale - leur propres mots - parce qu'elle est impossible à visiter tellement les touristes sont écoeurés de se faire laminer financièrement pour n'importe quel prétexte, les offices du tourisme sont difficiles d'accès et il faut payer du stationnement obligatoire pour avoir le moindre renseignement, ce n'est pas comme ça qu'on gère une ville dite historique devenue hystérique. 

Alors, on fait quoi ?

On attend 2020 pour voter, le temps que le maire actuel camoufle la merde au chat pour se targuer d'avoir exécuté un mandat idyllique, parce qu'il ne va pas manquer d'avancer ses réalisations - j'écris bien SES pour bien cadrer que ce n'est pas l'attente des briançonnais - largement médiatisées par des médias qu'il va engraisser puisque l'argent public est aussi gaspillé pour ça. 

À bientôt pour autre chose.

Bonne soirée à tous. 

 

Pour me rejoindre, continuer à me suivre et partager ce blog,  inscrivez-vous à la newsletter ci-dessous.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article