Vaste rigolade

Publié le par francois.ihuel15.over-blog.fr

 

On sent que des élections approchent, les serpents de mers ressortent des tiroirs. 

 

Vaste rigolade

Article du Dauphiné Libéré de vendredi dernier.

Comme j'ai bossé ce samedimanche je ne fais un petit article qu'aujourd'hui. 

La première fois que j'ai pris cette autoroute c'était en 1990 et en car, je pouvais déjà voir un panneau "fin provisoire d'autoroute", ce panneau est maintenant juste avant la sortie de "La Saulce".

Cette autoroute, commencée en 1966, soit depuis 53 ans, doit en principe rejoindre le tronçon isérois qui se termine un peu après Luz-la-Croix Haute côté Nord, la région Rhône-Alpes étant plus réactive que la région PACA. 

Depuis maintenant vingt ans ça ne bouge plus mais à l'échelle géologique vingt ans c'est insignifiant, puisqu'il semble que l'unité de mesure des travaux d'intérêts publics français soit basée sur les temps géologiques, ce qui laisse pas mal de temps avant de passer à la phase suivante. 

Bref, plus le temps passe et plus les choses se compliquent puisqu'il y a cinquante ans on n'avait pas ces innombrables partis politiques qui ont pour effet de diviser les électeurs, pour maintenir en place des minables toujours élus avec une minorité, mais aussi de multiplier les embuches, écologistes politiques en tête, - ne pas confondre avec les vrais écologistes dont je fais partie et qui eux ne font pas de politique tout en appartenant à divers partis selon leurs idées personnelles.

On lit de tout dans cet article, entre ceux qui ont hâte (toujours à l'échelle géologique) que ça se concrétise pour désenclaver les Hautes Alpes et ceux qui sont farouchement opposés pour préserver la nature des pollutions routières (qui existent mais par les routes nationales et départementales, ça fait mieux) il y a les adorateurs du tourisme de masse, la plupart des secteurs commerciaux, pompe à fric oblige, puis les protecteurs de l'environnement, ceux qui refusent aussi les lignes THT électriques préférant garder les multiples lignes moyenne tension qui inondent l'environnement comme les camions qui roulent sur les nationales inondent les villages de nuisances diverses. 

Mais il faut bien de la matière première pour justifier l'existence d'un parti ou d'un mouvement et la meilleure façon de garder cette matière première c'est de lutter négativement contre ce qui risque de la faire disparaitre en concrétisant des projets viables mais qu'on garde au chaud pour avoir en permanence cette matière première. 

D'ailleurs c'est la politique qui freine l'évolution de la France et de ses régions, comme en politique plus il y a de partis et plus ça devient le gros bordel, il est plus intéressant de créer des micros-partis qui foutent la merde que d'avoir une cohésion populaire qui ferait avancer les choses. 

C'est un peu le but primaire de l'action des gilets jaunes hélas récupérée par divers partis et par quelques syndicats, ce qui détruit ce mouvement mais c'en est aussi le but, le peuple souverain c'est juste sur le papier, pour faire bien. 

Bref, voilà que les élections européennes arrivent, peu y comprennent quelque chose mais les prétendants sont débordants de discours et images d'Épinal en présentant un programme idyllique, qu'ils ne pourront de toute façon jamais concrétiser quand on sait comment fonctionne le parlement européen, juste de beaux discours, de belles paroles rassurantes, comme a su si bien le faire un dénommé Macron propulsé à la tête de lÉtat par la haute finance pour asservir le peuple.

Mais bon, il a obtenu la majorité des voix d'une minorité de votants ce qui le place en tête pour nous passer toute la merde que les communautés et la haute finance vont nous faire bouffer. 

Il y a eut le tunnel du Montgenèvre mais c'est définitivement enterré bien que des études très couteuses aient été effectuées par divers organismes et cabinets de ceci et de cela, au moins il y aura quelques chanceux qui en auront tiré des bénéfices aux détriments des populations qui ont payé ces études pour ne rien avoir. 

 

Vaste rigolade

Le merdier politique.

Fonction de la couleur politique ponctuellement au pouvoir - à défaut d'être au vouloir - on fait et défait le travail du prédécesseur, les chaises musicales qui coutent tout de même de l'argent aux contribuables puisque ces études inutiles engraissent toujours les cabinets d'études choisis.

Dans l'article j'ai lu que la solution "réaménager les routes nationales", à condition d'en faire des deux fois deux voies sinon ça ne sert à rien, pourrait être la solution de remplacement en attendant qu'un autre élu opposé y fasse barrage pour reprendre le projet autoroute.

Bref, dans trente ans on y sera encore et l'état des routes se dégradant rapidement ce sera un autre prétexte pour ne plus financer ce qui est devenu un gouffre financier régional. 

L'option nationales pourrait tenir la route - c'est le cas de le dire - mais quand on voit avec quelle rapidité, à l'échelle géologique politique, la déviation de la Roche de Rame avance on se dit que nos arrières petits enfants verront peut-être le début des travaux.

Allez, on range nos mouchoirs, on enterre nos espoirs puisqu'après les élections on remettra tout dans les tiroirs jusqu'à la suivante comme une autre vaste rigolade pré-électorale du terroir. 

Bonne soirée à tous et à très bientôt pour autre chose.

 

Pour me rejoindre, continuer à me suivre et partager ce blog,  inscrivez-vous à la newsletter ci-dessous.

 

Publié dans Communauté

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article