Interrogations

Publié le par francois.ihuel15.over-blog.fr

 

Que vaut le prix du prix.

InterrogationsInterrogations
Interrogations

Des images mondiales. 

En matière de prévention des incendies je ne suis pas un expert, même pas un connaisseur bien qu'ayant été pompier volontaire pendant sept ans, pourtant je m'interroge. 

Les monuments historiques, classés au patrimoine mondial de l'humanité, coutent des fortunes en entretien et réfections pratiquement incessantes, en dehors des pyramides d'Égypte aucune construction humaine ne peut défier le temps sans qu'on y apporte de continuels soins. 

Les mobiliers, oeuvres d'art diverses multicentenaires, les appareillages des époques passées, comme orgues et autres mécaniques fragiles, les tableaux inestimables, les objets précieux des différents cultes, tout cela ça engendre des dépenses colossales pour les propriétaires, qu'ils soient nationaux ou privés. 

Je m'interroge donc sur un point qui m'échappe un peu, pourquoi des installations anti-incendie efficaces, discrètes et peu couteuses vu ce qu'il y a à protéger, ne sont-elles pas installées dans des lieux aussi prestigieux mais aussi sensibles.

Dans les hôpitaux, quelques musées, peut-être les grandes bibliothèques, ces installations existent pour préserver le patrimoine des ravages d'un incendie.

Alors pourquoi une charpente de 800 ans passés, en bois de ces époques, n'est-elle pas munie de ces installations que personne ne peut voir, serait-ce que d'économiser quelques milliers d'euros ferait prendre le risque de tout perdre ?

Comment investir des centaines de milliers d'euros en restaurations de tableaux et autres oeuvres d'art inestimables sans prendre le minimum de précautions afin de les protéger contre un incendie.

Quel est le prix du prix ?

Qu'en est-il des autres cathédrales en France ?

Un sentiment palpable et largement partagé vient à l'esprit mais reste confiné afin de rester politiquement correct, le climat conflictuel religieux actuel pourrait laisser entendre que ce pourrait être un incendie volontaire, le pillage et les dégradations de monuments religieux catholiques prennent une ampleur jamais vu, depuis maintenant quelques années, il est difficile de faire l'impasse sur cette éventualité même si le hasard a fait que ce soit juste avant pâques, que ce soit aussi facile d'accès par des échafaudages allant jusqu'au sol, que ce soit à la fin de la messe, que ce soit au moment où tous les ouvriers ont quitté le chantier.

Ce ne sont que des questions et qu'une parenthèse que personne n'ose pour le moment aborder.

Attendons le prochain sinistre religieux pour peut-être commencer à se poser les bonnes questions et inclure dans le motif ou la cause d'un accident tout ce qui est susceptible de l'avoir créé afin de prendre en considération le terrorisme patrimonial.

Bonne soirée à tous et à bientôt pour autre chose.

 

Pour me rejoindre, continuer à me suivre et partager ce blog,  inscrivez-vous à la newsletter ci-dessous.

 

Publié dans Société

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

jp salley 17/04/2019 10:27

Bonjour,
Tous à fait d'accord avec vous. Il est étonnant qu'une charpente de 800 ans ne soit pas sprinklée. Quant aux causes du sinistre il est possible que nous n'en sachions jamais rien. Ce qui au final arrangerait bien tout le monde. Reste deux questions à débattre : la foire au mécénat des grands groupes privés et l'incapacité de l'État à entretenir son patrimoine.
Bravo pour votre blog.
Bonne journée.

francois.ihuel15.over-blog.fr 17/04/2019 14:18

Merci de votre commentaire qui rejoint l'avis de pas mal de monde