Images contre images

Publié le par francois.ihuel15.over-blog.fr

 

C'est si facile de dorer la crasse et le désordre.

Plus facile que de nettoyer ce qui est sale et réparer ce qui est dégradé.

 

Images contre images
Images contre images

Exposition extérieure.

Il arrive, parfois, que la municipalité se sente le besoin de justifier de quelques "avancées" par médiation ou exposition par panneaux.

Si la ville de Briançon mérite en effet d'être mise en avant ce n'est pas en dissimulant la merde sous des couches d'artifices divers mais en s'attaquant aux problèmes qui génèrent cette merde.

Quand j'écris "merde" c'est l'ensemble des constats incessants concernant la presque totalité des secteurs de la ville, il est difficile de trouver un lieu global où rien ne vient en dégrader l'image.

Il y a bien entendu l'état général des rues et routes, mais aussi l'état général de la plupart des bâtiments publics, la mairie en tête, parce que ceux qui y regardent de près vont vite réaliser que le manque d'entretien a laissé des traces, ces traces qui coutent aux contribuables locaux alors qu'une intervention immédiate dès le début d'un constat, pour peu qu'il y ait quelqu'un qui constate quelque chose, éviterait que les divers éléments incriminés ne soient aujourd'hui dans un tel état. 

Moi je veux bien que des précédents mandats aient été laxistes dans certains domaines mais quand on est en place depuis maintenant bientôt dix ans ça laisse le temps de s'attaquer aux vrais problèmes.

Si en effet des améliorations ont été faites elles ne sont pas perceptibles puisque secondaires, je salue le fait de s'être attaqué aux problèmes des conduites diverses d'eau et d'assainissement mais il est regrettable que ce ne soit que du "superficiel", les changements politiques sont générateurs de "revanches" diverses, ce qu'à fait l'un est défait par l'autre, ce n'est pas comme ça qu'on avance mais ça coute pour les contribuables.

Cette "exposition" de plein air je n'ai pas pu trouver le temps de venir l'admirer, toutefois c'est du rabâchage pré-électoral pour dorer une image ternie, quand une municipalité s'emploie à tenter de montrer une face acceptable de sa ville c'est que quelque part le reste ne va pas, quand on fait du travail correct il n'est pas utile de l'exposer pour prouver qu'il est fait.

J'ai tenté de monter en voiture pour pouvoir admirer ce "matraquage" mais il faut payer pour tout, y compris pour avoir le droit de vivre dans notre propre ville, stationner dans le secteur Champ de Mars est obligatoirement le passage par le porte-monnaie, c'est ce racket incessant qui chasse les touristes, qui dégoute les vacanciers et qui fait que les gens d'en bas ne viennent pas en haut.

Les commerces de la vieille ville en souffrent, ils changent souvent d'enseigne, pour beaucoup, la taxation commerciale est aussi un gros problème pour le commerce. 

Donc la ville s'emploie à user de stratagèmes divers pour faire avaler la pilule "impôts" histoire de justifier quelques dépenses pour une fois dans l'intérêt de la ville.

On aurait aimé moins de palabres, moins de dépenses de communication inutiles pour disposer de l'argent ainsi gaspillé à remettre notre réseau routier en état. 

Bien que la municipalité se justifie sur l'absence de travaux en ce sens on se dit qu'en dix ans les rues de Briançon se sont très sérieusement dégradées, le reste aussi d'ailleurs, ce n'est pas en exposant aux touristes et vacanciers l'image d'une ville en chantier incessant qu'on va dorer celle de Briançon, le "retour" entendu des vacanciers et touristes est affligeant, il est fortement regrettable que Mr le Maire y soit sourd. 

 

Images contre images
Images contre images

Image multidécennale.

Depuis des dizaines d'année que le problème du stationnement est néfaste au tourisme personne ne semble vouloir s'y attaquer, il est vrai qu'un site historique habité génère des difficultés, ne serait-ce justement qu'à cause des véhicules des riverains.

Quand je suis allé à Concarneau, aucun véhicule n'est visible dans la cité historique de cette ville, du moins pas les circuits arpentés par les visiteurs, la ville de Briançon n'a pas la même optique des choses.

Je me souviens de Mr le Maire qui, en 2011 à l'occasion d'une réunion, affirmait qu'il connaissait Carcassonne, il avançait que les véhicules stationnaient au pieds des remparts de cette ville sans préciser que c'est loin de la cité et qu'aucun véhicule ne circule intra-muros.

Il voulait juste justifier le "péage" des parkings pour ce faire sans préciser le précédent point.

Ici c'est l'effet contraire, le barriérage du parking du Champ de Mars à déplacé les stationnements en vieille ville, ils ne sont pas rares les touristes qui s'en plaignent, mais là non plus on ne les entend pas. 

En fin de compte il y a de tout en ces lieux, surtout beaucoup de véhicules utilitaires qui rendent l'image de la vieille ville négative.

Ces images-là ne sont pas médiatisées.

Quelques commerçants, avec lesquels il m'arrive de partager des points de vue, sont satisfaits de ces stationnements expliquant que pour le commerce c'est préférable, sauf que ce ne sont pas les véhicules des touristes qui sont là, ce sont ceux des riverains, certains véhicules sont cloués des semaines sans bouger, comme à la gare.

D'ailleurs, à la gare, il y a quelques épaves sur le parking, les salariés divers qui travaillent dans le secteur se garent là où ils le peuvent, et bien la police municipale à aligné les "contrevenants" - alors que ça ne gêne pas la circulation - mais n'intervient pas pour les ventouses précédemment citées dont une qui est là depuis plus de trois ans.

La pompe à fric municipale tourne à plein régime pour ceux qui pourtant participent à l'économie de la ville.

Il est vrai qu'à la gare c'est la SNCF qui en est responsable mais se déresponsabilise invoquant l'impossibilité de faire intervenir la police, puisque c'est "privé".

 

Images contre images

Symbole d'incohérence.

Deux magnifiques cheminées d'usine en plein coeur d'un "coeur de ville" c'est très porteur pour le tourisme, le grand Aréa vu sous cet angle c'est quelque chose à ne pas manquer.

Chaufferie municipale biomasse, comme ils disent, sauf que j'ai vu plusieurs camions citernes de gaz venir remplir des cuves de ce "combustible", je me demande pourquoi on fait livrer du gaz en très grande quantité dans une chaufferie bois. 

Pourquoi du gaz en telle quantité ?

Un camion citerne "gaz" c'est 35 m3, j'en ai vu plusieurs mais je ne couche pas sur place, j'ai dû en louper.

Qui paye ce gaz ?

Je n'ai pas trouvé sur le site de la mairie.

Ces images-là non plus ne sont pas mises en avant par la municipalité.

 

Images contre images
Images contre images

Heureusement, parfois il neige.

Ce sont les seuls moments où l'avenue Vauban n'a pas de trou, comblés par la glace.

C'est peut-être pour ça qu'elle passe en dernier.

Dommage qu'il ne neige pas en été, les touristes éviteraient de revoir tous les ans la même désolation.

Je serais curieux de savoir où en est le projet de réfection de cette avenue dont l'étude de remise en état à couté une fortune. 

 

Images contre images
Images contre images
Images contre images
Images contre images

Sarcelle en montagne.

Ou Bobigny, ou autre banlieue de grande ville où les habitats sont tassés les uns sur les autres.

J'avais lu un petit papier, que je ne retrouve plus, sur lequel il semblerait que Mr le Maire ce soit rendu compte - une fois que les promoteurs ont acheté et payé les terrains bien entendu - que ces immeubles HLM pour vieux sont trop rapprochés.

Ah bon ? Il n'a pas vu les plans avant !

Quoi que, parfois l'abondance de gratifications cache un peu la misère, un gros chèque sur un petit plan et "hop", le tour est joué.

Ça n'engage que moi bien sûr mais je connais tellement la vie. 

 

Images contre images

Photo non médiatisée.

Maintenant, si on devait mettre dans le Dauphiné ou faire un reportage D'ICITV de tout ce qui merde en ville, les éditions d'une semaine seraient insuffisantes.

Ce sont les trottoirs qui devaient être terminés pour Septembre 2018, il est vrai que l'entrepreneur a déposé le bilan, pour en trouver un autre à bas prix ça va être dur.

Il est trop tard pour finir cette page ce soir, la suite dans quelques jours.

Bonne soirée à tous.

 

Publié dans Briançon

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article