Mais pas réciproquement

Publié le par francois.ihuel15.over-blog.fr

 

C'est si facile de donner des conseils qu'on ne suit pas.

 

Mais pas réciproquement
Mais pas réciproquement

Mini tractopelle municipal.

Au boulot de bonne heure c'est tout à leur honneur.

Déneigement des trottoirs, quand il n'y a pas d'obstacle bien entendu.

Pousser la neige c'est bien, mais où la mettre ?

 

Mais pas réciproquement
Mais pas réciproquement
Mais pas réciproquement

Un peu où on peut.

Là par exemple.

Faire un tas derrière une voiture garée devant un précédent tas issu du même phénomène. 

Alors que, sauf erreur, Mr Ciuppa a récemment fait un étalage de recommandations diverses  à travers la page Briançon du Dauphiné Libéré, dont une qui précise que la neige du secteur privé doit rester dans le secteur privé même si les impôts financent le déneigement de toute la ville, on ne mélange pas les torchons avec les serviettes. 

Bref, le privé peut déneiger devant chez lui mais doit garder sa neige, quand elle tombe elle se particularise suivant l'endroit où elle se pose, si c'est dans le secteur public, financé par le secteur privé, elle sera déblayée et évacuée, ce qui se fait correctement pour le moment.

Si elle tombe dans le secteur privé elle doit rester là où les riverains du privé la déposent quand ils peuvent la déposer, puisque qu'il est interdit de mettre la neige privée sur le secteur public déblayé aux frais du secteur privé. 

Sinon c'est la contravention, ce qui n'empêche pas certains privés, comme je l'ai encore constaté ce matin rue de la Libération, à la pousser tout de même sur la chaussée, le passage et les engins se chargeront de la déblayer ou de l'étaler sur la chaussée. 

Par contre, ce matin de bonne heure, le petit tractopelle municipal a déposé de la neige publique sur le secteur privé, ce qui paralyse quelques places de stationnement devenues très rares et très convoitées dans ce secteur de la rue Pasteur où les divers chantiers paralysent les emplacements.

Je n'ai pas vu d'agent verbalisateur du secteur privé, puisque ça n'existe pas - heureusement d'ailleurs - sanctionner ce dépôt de neige publique sur le secteur privé.

Sachant comment fonctionne la ramasse des tas de neige du secteur public, quelle qu'en soit la quantité, je me dis que ces places sacrifiées vont attendre des jours meilleurs afin que la température veuille bien les libérer afin de rendre le stationnement possible. 

Mr Ciuppa n'a pas fait état des conséquences de la neige publique déposée en secteur privé, il est vrai qu'à ces heures pas mal de monde dort encore, ni vu ni connu sauf du père Ihuel levé trop tôt en ayant le doigt photographique sensible de si bon matin.

Il est vrai que ce n'est pas discret un engin mécanique, ce n'est pas un reproche, ce sont les heures les plus calmes pour bien travailler.

Ma foi, comme tous les ans on fait des tas de tas qui se tassent et s'entassent sans se lasser du temps qui passe et sans que ces tas trépassent, ça me dépasse. 

C'est lassant.

Quoi d'autre ?

Rien, on subit, on se gare à l'arrache comme d'habitude en espérant qu'un agent public verbalisateur ne va pas trouver, entre ces tas, une quelconque preuve que le stationnement, à cet endroit, est interdit.

Il mettra un PV afin de financer le déneigement public payé une fois de plus par le privé.  

Bonne soirée à tous. 

 

Pour me rejoindre, continuer à me suivre et partager ce blog,  inscrivez-vous à la newsletter ci-dessous.

 

Publié dans Briançon

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article