Vie privée, vie publique

Publié le par francois.ihuel15.over-blog.fr

 

La publicité envahit tout, pire, elle démolit les supports les plus respectables.

On dit aussi "cookies"

 

Vie privée, vie publiqueVie privée, vie publique

Il y a le blocage.

Ce sont les sites qu'on veut visiter pour diverses raisons, la plupart du temps j'y vais pour m'instruire, m'informer, rechercher une précision, avoir des informations au plus juste.

Dès qu'on "clique" sur le site choisi ce dernier s'ouvre mais est voilé par une fenêtre qui apparait pour nous inviter à accepter les fameux "cookies", c'est à dire autoriser les sites dits à utiliser nos données afin de soit-disant respecter notre vie privée alors que c'est l'exact contraire. 

Si on n'accepte pas d'autoriser le site à utiliser nos données ce dernier devient inaccessible, c'est donc une forme de chantage pour nous "obliger" à accepter d'être fiché pour diverses raisons, la plupart du temps c'est pour créer une liste (en franglais on dit "listing") qui sera vendu à des établissements d'espaces publicitaires.

Dons ces récupérations de données non seulement s'incrustent dans nos données privées mais en plus elles génèrent des gains à notre insu en nous incitant à acheter - cette fameuse société de consommation - mais ne nous rémunèrent pas pour utiliser nos données, puisque c'est sous couvert de transparence que ça devient franchement opaque.

Je refuse systématiquement les "cookies" parce que je ne veux pas être abreuvé de pubs diverses, je suis hyper allergique à la pub partant du principe que je suis quelqu'un de responsable qui n'a pas besoins d'être pris par la main pour savoir ce que je dois faire de mon fric ni à m'inciter à acheter ce que je n'ai pas envie d'acquérir.

Et puis pour connaitre de ma vie privée ce n'est pas difficile je la rends publique tous les jours parce que ce qu'on pense de moi ou ce qu'on veut savoir de moi m'indiffère totalement, l'opinion négative des autres à mon endroit je n'en ai rien à branler.

Et puis mes conneries et élucubrations diverses je les mets dans mes livres "ADHOMO", voir le bandeau "livres" de mon blog.

Toutefois ça marche avec 80% de la population crédule persuadée que les données ainsi recueillies le seront pour leur bien. 

 

Vie privée, vie publique

Il y a les sites accessibles.

Comme certains qui incitent à accepter les cookies sans toutefois vous empêcher de les consulter.

En fait un site qu'on ne peut pas consulter sans se plier à des "obligations" c'est un contre-sens, ceux qui vous laissent naviguer sont plus intelligents, juste que la formule d'acceptation est tournée de façon à vous convaincre que c'est pour votre bien ou pour des raisons de qualité alors qu'en refusants les cookies ça fonctionne aussi bien. 

 

Vie privée, vie publique

Il y a les sites qui vous passent la pommade.

Histoire de vous convaincre qu'ils vous orientent bien vers vos centres d'intérêts, il est vrai que depuis trente cinq ans qu'on abêtifie la population on devine que beaucoup ont maintenant besoin qu'on les prenne par la main pour fonctionner, une des conséquences politiques désastreuses visant à museler un peuple en lui influent que ce qui est le mieux pour lui c'est ce qu'on lui impose.

Dans ce cas précis c'est une information assez puérile qui attire par sa particularité, pour tenter de comprendre on va donc voir cette info, on réalise vite que ça n'a aucun intérêt mais au passage on vous invite à accepter les cookies, une forme d'hameçonnage presque innocente qui pourtant rentre dans vos données privées. 

 

Vie privée, vie publique

La pub induite.

Là où vous allez tous les jours pour consulter vos messages c'est une matière première de choix, vous payez un service qui vous impose et vous inonde de fenêtres publicitaires.

Franchement, les recettes végétariennes je n'en ai rien à branler mais ça doit marcher puisque ça perdure.

Et puis les opérateurs Internet perçoivent de juteuses commissions pour vous imposer des pubs.

 

Vie privée, vie publique
Vie privée, vie publique

Recherche Internet.

Pour que mes livres soient associés à ce que j'ai vécu, il y a des dizaines d'années, je vais aussi consulter pour avoir des informations récentes et surtout pour comparer entre les années 1970 et maintenant.

Là pareil, les pages de propositions publicitaires sont en bonne place. 

Les particularités que je cherche se trouvent en bas de page sur le site "Wikipédia", vierge de publicité - ça existe encore - c'est aussi le seul à qui je fais encore un don pour qu'il continue à fonctionner, c'est d'excellente qualité et une aide précieuses dans beaucoup de choses. 

Maintenant, Internet c'est aussi pour la pub, en ce qui me concerne je n'en fais que pour mes livres mais de façon très réduite puisque je ne paye personne afin de la rendre accessible à tous.

Raison pour laquelle sur Google je suis toujours en haut de page.

 

Vie privée, vie publique

Blocage personnalisé.

Beaucoup de sites, surtout ceux qui touchent les célébrités qui perçoivent certainement aussi un pourcentage, annoncent la couleur sans détour, vous pouvez personnaliser vos centres d'intérêts, en clair, devenu parfaitement incapable de savoir ce que vous voulez on vous prend par la main pour vous accompagner dans vos démarches commerciales.

Je voulais savoir ce qu'est devenu le fils de Johnny-Hallyday, non qu'il m'intéresse mais je me rappelle qu'en effet c'était son premier enfant.

Je ne le saurais pas sans accepter les cookies, donc je ne le saurais jamais mais ça ne m'empêche pas de vivre ni ne perturbe mon sommeil.  

C'est juste pour réaliser que plus la recherche est ciblée plus elle est sujette à être utilisée pour hameçonner les gogos.

C'est là aussi que je constate que plus on va dans le puéril et le débile et plus il y a de propositions de pubs, à croire qu'une partie non négligeable de la population se complet dans le puéril et dans le débile, il est vrai que quand je vois les programmes en console près des caisses de supermarchés je me dis que la navrance télévisuelle atteint des sommets, mais il faut de tout pour faire un monde.

Je me dis, donc, que de n'avoir pas le délice télévisuel me sauve de ce gouffre sociétaire qui entretient une certaine catégorie de population dans l'abêtification programmée, mais ça n'engage que moi. 

Alors pour bien vous induire qu'on vous sollicite dans votre intérêt on vous affirme qu'en cliquant sur "OK tout accepter" on protège votre vie privée, vaste rigolade puisque c'est justement à ce moment précis qu'elle le devient encore moins.

 

Vie privée, vie publique

Même mon blog n'y échappe pas.

Alors que je refuse toutes pubs sur ce dernier.

Mais là on ne me demande pas mon avis, encore une incursion dans mon fonctionnement et ma vie privée.

C'est totalement indépendant de ma volonté. 

Vie privée, vie publique
Vie privée, vie publique

Je supprime fréquemment les cookies.

Ceux qui sont rentrés dans mes données sans même que je m'en aperçoive, c'est-à-dire chaque fois que je me connecte puisque Internet c'est aussi un moyen de nous pister, ce que font les observateurs du CSA en permanence.

C'est aussi utilisé par les renseignements généraux, les services publics divers dont le FISC, puis la police et autres.

Savoir que dès qu'on a Internet on n'a plus de vie privée, et ce malgré nous.

De toutes façons dès qu'on entre dans la vie active on n'a plus rien de privé, puisque suivit à la trace par les diverses cartes en tous genres dont la principale est la carte Vitale de la Sécu. 

Moi je m'en fous, ce qui me fait marrer c'est l'inverse, ceux qui acceptent les cookies Internet mais s'insurgent de présenter leur identité aux autorités. 

Ce qui est navrant c'est que les sites respectables et sérieux sont aussi vérolés par les cookies, donc par la pub puisque la finalité c'est de nous induire le réflexe d'acheter, d'acheter encore et encore et de toujours acheter.

Pas étonnant qu'il y ait tant de gens dans la merde.

Il y a même des applications qui vous demandent de payer pour ne pas recevoir de pub, c'est totalement illégal.

C'est ma petite soupape du jour.

Bonne journée à tous et à très bientôt pour une page sur les maladies à surtout ne pas soigner. 

 

Pour me rejoindre, continuer à me suivre et partager ce blog,  inscrivez-vous à la newsletter ci-dessous.

 

Publié dans Société

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Scanerius 23/09/2019 07:17

J'eb ai eu pire encore, sur la page d'accueil de mon blog sur over blog une fenêtre bloque l'entrée avec un message comme : ce blog est à caractère pornographique et interdit aux mineurs !!!! Alors que mon blog est instructif et ne comporte aucun signe illicite. Résultat, mes visiteurs me prennent pour vendeur... Car en acceptant d'enterer vous atterrissez bien sur mon blog mais quelques secondes après une foule de sites de vente de matériel pornographique et publicité vient envahir votre écran. C'est décevant de constater le degré de mal que ces créatures sanguinaires peuvent nous infliger.