On en est déjà là !!!

Publié le par francois.ihuel15.over-blog.fr

 

Il est connu que pour s'imposer on commence par tâter le terrain.

 

On en est déjà là !!!

Hélas.

Dans absolument tous les domaines, pour s'immiscer il faut d'abord accéder.

Pour accéder on s'impose, si rien ne vient s'opposer à cette invasion sournoise la porte est entrouverte, une fois en place elle reste ouverte.

Étant donné qu'en France on a des lois qui ne s'appliquent qu'aux gens honnêtes et respectueux, ces lois servent aussi ceux qui sont hors la loi, puisqu'ils s'en arrogent les textes pour enfreindre ces mêmes lois, c'est le paradoxe de notre société qui n'est plus civilisée. 

Il est en effet dommageable qu'on en soit là, les squatters qui se dissimulent le visage sont aussi répréhensibles que les femmes en niqab, puisque la France a voté une loi contre la dissimulation du visage même si l'ONU, cette organisation devenu parfaitement inutile, se met elle aussi à genoux devant les communautés musulmanes.

Quand la vieille ville, classée et historique - un peu hystérique aussi d'ailleurs - commence à faire des articles médiatiques comme dans le 9/3 on se dit que quelques part les autorités civiles de la ville ont loupé quelque chose.

Je me pose juste la question de savoir si ceux qui ont facilité ces lamentables situations par leur laxisme, leur mansuétude et leurs soutiens à "l'invasion", puisque ce sont les mêmes, n'ont pas quelque part le sentiment d'être responsables de cette situation.

Il est dommageable aussi que la municipalité ne ce soit pas montrée aussi ferme pour l'invasion et le vol des résidences privées prises d'assaut par ces "associations", bien que là il ne s'agisse que d'un véhicule, juste pour sauver les apparence puisque le premier magistrat de la ville est dans la totale incapacité de virer ceux qui foutent le bordel, sous couvert de lois qui, une fois de plus, protègent les délinquants au détriment des honnêtes gens. 

Ce n'est pas quand il n'y a plus rien à bruler qu'on appelle les pompiers.

Il est trop tard Mr le Maire, le loup est dans les murs et pour le faire sortir il va falloir aussi faire sortir celui ou ceux qui lui ont permis de rentrer, double jeu dangereux qui vous met en porte-à-faux. 

Et ce n'est qu'un début, Briançon, ville qui devient dortoir pour touristes qui ne viennent plus, devient aussi l'antichambre de la haute délinquance de la région PACA, la frontière n'est pas loin, ça facilite beaucoup de choses et en complique beaucoup d'autres. 

À demain pour autre chose.

Bonne journée à tous.

Pour me rejoindre, continuer à me suivre et partager ce blog,  inscrivez-vous à la newsletter ci-dessous.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Anonyme 10/11/2018 11:53

Bonne analyse.