Mort de rire

Publié le par francois.ihuel15.over-blog.fr

 

Docteur j'ai mal. 

Où ?

Je ne sais pas moi, c'est juste pour avoir une excuse.

 

Ou d'autres qualificatifs, ou une façon de passer pour un con, etc.

 

Mort de rire

J'ai appris quelque chose.

Mon anglais étant en-dessous de la moyenne, je dirais même en-dessous des sous-sols de la moyenne, pour ne pas dire carrément nul, je me demandais qu'était donc ce tapage médiatique autour de deux mots anglais que je ne connais pas.

Black à la rigueur ça me dit quelque chose puisque c'est ce qui désigne le noir, on l'entend tellement souvent, mais friday je viens de découvrir que ça veut dire vendredi, je serais donc moins con la nuit prochaine à moins que je ne rentre dans l'immensité des adorateurs des mots "smart" (qui veut dire raffiné en français) qui ridiculisent la langue française pour l'envoyer au placard.

Ma foi, il en faut pour tout le monde et puis chacun dépense son fric comme il veut, je me dis juste que si on consent des remises aussi exceptionnelles c'est que derrière il y a du pognon à la pelle à faire pour les organisateurs.

Bref, je m'en branle grave puisque je ne suis pas accroc à ce genre d'appâts pour gogos en mal de dépenses inutiles.

Toutefois, je me dis qu'en ce moment avoir des centaines de milliers de gens qui descendent dans la rue pour défendre leur pouvoir d'achat (entres autres) et voir les mêmes, ou presque, se précipiter pour dépenser ce qu'ils auraient éventuellement pu économiser - incompatible avec un pouvoir d'achat de misère - est d'un anachronisme qui ne va pas manquer de faire les titres des journaux de demain qui iront, fidèles aux ordres de nos dirigeants, souligner cet anachronisme histoire de donner un peu de grain à moudre à quelques ministres un peu dans la merde sociale en ce moment.

Pleurez donc populations de misère qui prouvent par certaines attitudes l'inverse de ce que ces larmes (de crocodile) semblent vouloir influer.

On n'est pas dans la merde avec toutes ces conneries qui vont largement faire sourire ceux qui nous laminent, franchement, ils auraient tort de s'en priver.

Et puis Noël arrive, si on interdit les crèches qui vont à l'encontre de la laïcité (mais pas les représentations des autres tendances religieuses, pour ne pas préciser) on n'interdira pas d'acheter massivement tout ce qui s'y rapporte, y compris les icôneries (j'allais écrire icôconeries) religieuses qui rapportent, là ça ne dérange pas ceux qui en profitent et qui sont, de très loin, d'autres obédiences religieuses, l'argent n'a ni État ni religion.

C'est vrai qu'on est des cons

Je l'ai mis sur Facebook pour que tout le monde en profite.

Bonne journée à tous

 

Publié dans Société

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article