Briançon, ville permissive

Publié le par francois.ihuel15.over-blog.fr

 

Non qu'il y ait des autorisations, il n'y a seulement que de l'incivisme chronique.

 

Briançon, ville permissive
Briançon, ville permissive

Triste de toujours le constater.

Qui est responsable de cette "insulte" envers la société ?

Les principaux concernés bien sûr mais pas seulement, la léthargie municipale en matière de réglementation, ou plutôt en matière de prévention d'application de la réglementation, rend cette dernière responsable en partie.

Il est vrai que la démagogie et la folie constructive de Mr le Maire sacrifient l'indispensable pour le superflu, il est vrai aussi que le clientélisme pré-électoral laisse s'installer une mansuétude coupable.

À Briançon il y a de moins en moins de places de stationnement, même payantes, il est donc presque logique de voir de plus en plus d'infractions bénignes, mais pouvant avoir des conséquences pour les handicapés qui prennent le bus ou les personnes ayant des difficultés pour se déplacer - photo 2 - ce que la municipalité n'a pas l'air de vraiment réaliser pour peu qu'elle puisse encore avoir des membres qui réalisent encore quelque chose.

Cet exemple, parmi des centaines relevés chaque jour, n'est que la conséquence d'une politique d'abandon, ce sera mon autre page de ce jour qui paraitra dans la soirée. 

Pourtant ce sont les responsables des "TUB" qui sont obligés de créer des affiches informant les voyageurs qu'à cause de l'incivisme constant en cette ville en ruine devenue maudite - ma page du 17 Août 2018 "Incivisme ou débilité" - alors que le service de transport briançonnais est sous l'autorité du maire qui, à travers ces expédients informatifs, pénalise les usagers des bus pour "faciliter" l'incivisme et la délinquance routière puisque ça fait aussi partie de cette catégorie d'infraction.

Que des automobilistes se garent un peu n'importe où dans une ville sacrifiée on peut le comprendre, et puis c'est juteux pour les finances "PV", c'est pourquoi d'ailleurs les sanctions estivales se sont multipliés à l'encontre des briançonnais obligés de se mettre en infraction pour pouvoir tenter de fonctionner normalement dans une ville qui ne ressemble plus à rien de cohérent puisque cet été, et toujours maintenant, il n'y a même plus la moitié des places de stationnement en centre ville pour une population désabusée.

Toutefois, entre stationner où on peut et délibérément entraver la bonne marche d'un réseau de transport urbain il y a un gouffre que certains franchissent, d'autant que celui - ou celle - qui s'est posé là comme un chien pose sa merde ne s'est pas posé la question de savoir si en faisant un petit effort il - ou elle - aurait permis aux bus de pouvoir accéder à leur emplacement de transfert de clients.

Et bien vous ne savez pas ! Mr le Maire il est content, de lui bien sûr, comme à son habitude, soit il devient sénile soit il provoque la population, ce qui est risqué à 19 mois des prochaines élections municipales.

Toutefois, son service de propagande, appuyé par des médias aux ordres, pour certains "graissés", il présentera un bilan idyllique de son mandat qui a détruit la ville.

La suite plus tard dans une autre page.

Bonne journée à tous. 

        

 

Publié dans Briançon et société

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article