Beurk

Publié le par francois.ihuel15.over-blog.fr

 

C'est crade, ça pue, c'est toujours en mauvais état.

Pourtant, on semble aduler autre chose.

 

Beurk
Beurk

Jus de poubelles.

Vous avez souvenir de ma récente page "Le tri c'est fini" du 3 Août 2018.

Une des raisons qui justifient ma décision.

D'autant que depuis j'ai encore tenté quatre fois de mettre ce tri dans le réceptacle jaune, toujours plein, j'ai appelé la mairie qui m'a dirigé vers la CCB qui m'a dirigé vers le service du tri qui m'a dit qu'elle faisait remonter l'information, vous savez ces petites phrases toute faites pour se déresponsabiliser et inventer un responsable inexistant.

C'est pratique, "ce n'est pas moi mais je fais remonter l'information", qui n'a pas entendu ces désengagement d'irresponsables incompétents et incapables.

Donc, de loin déjà on constate des coulures sur un mur récent d'une installation récente fraichement peinte.

Qui plus est c'est en centre ville, du moins une supposée partie du centre ville parce qu'à Briançon il y a deux villes dont une délaissée, l'autre abandonnée et il y a le coeur de ville du centre ville du bas. 

Plus c'est compliqué et moins on s'en occupe.

Donc c'est sale, ça pue et ça attire les insectes en attendant les rats, tout ça pour supprimer les conteneurs qui sont supposément vecteurs de crasse, surtout pour réduire le cout d'exploitation du ramassage, coût inversement proportionnel au montant de la taxe de ramassage des ordures ménagères qui, elle, ne cesse d'augmenter. 

 

Beurk
Beurk

Un autre centre ville.

Celle du haut, la plus délaissée de la municipalité.

Ici c'est l'apothéose, d'autant que l'ajout d'un réceptacle a multiplié les jus, donc plus de sanie sur la chaussée qui n'est jamais lavée alors que du temps de la droite à la municipalité c'était nettoyé tous les matins au jet.

Seulement voilà, l'eau ça coute cher même si c'est la municipalité qui la chapeaute, et puis les gargouillards on s'en fout ce qui compte ce sont les HLM du coeur de ville, ces constructions que les promoteurs imposent à la municipalité contre quelques petites enveloppes qui glisseraient sous les tables.

Là aussi, ce n'est que du bonheur, parfois ça colle même aux chaussures.

Mais pas d'inquiétude, l'automne arrive avec ses pluies qui vont nettoyer tout ça, c'est du moins l'état d'esprit de nos élus.

 

Beurk

PROMOFAR.

Groupe investisseur qui démarche les municipalités afin de les inciter à vendre leurs terrains disponibles pour construire, construire, toujours construire, la cotation en bourse en dépend.

Quand on lit l'article on s'aperçoit que le responsable déclare que c'est bon pour l'économie de la région, la sienne alors parce que l'économie des villes qui se sont laissées bercer de ces mirages n'est pas au beau fixe.

On constate aussi qu'il est écrit "grâce aux élus", ce qui laisse ouverte les portes à toutes suppositions, même celles des pattes graissées d'un petit don ou d'une petite faveur immobilière, c'est aussi pour ça que les candidats se bousculent aux élections, avoir sa part de gâteau.

Bref, je ne vais pas réécrire l'article, on sent nettement l'influence du Maire sur ses adjoints et celle du promoteur sur le Maire, le reste c'est la dette de la ville dont on n'a plus vraiment de nouvelle, le graphique est impressionnant et de toute façon pour qui ne sait pas manipuler les chiffres c'est de l'intox.

Donc, le promoteur est content et le maire aussi.

Les briançonnais eux ! Qu'en pensent-ils ?

A-t-on déjà vu un investisseur dénigrer son projet ?

On se fout de notre gueule.

Maintenant, sachant que l'impôt foncier explose, avalisé d'ailleurs par Mr Murgiat, candidat à la première place de la mairie, on peut comprendre l'attrait que suscite cette place si lucrative.

Je me demande en effet si les candidats potentiels n'y vont pas que pour le fric.

 

BeurkBeurkBeurk

Pourtant !

Ces dégradations multi-décennales restent à l'identique, aucune information sur le projet de réfection de l'avenue Vauban bien que l'étude ait couté une fortune et que des travaux auraient dû commencer dès le printemps, bien que l'année de ce dit printemps n'ait pas été précisée.

Elle n'est pas belle la ville de Briançon, surtout ce secteur historique classé supposé être attractif pour les touristes ? 

BeurkBeurk

Et puis vous ne savez pas ?

La piste cyclable de la rue Jean Moulin pour laquelle j'avais appelé les ST il y a plusieurs semaines, et bien c'est toujours en l'état.

Franchement, ils ne se foutent pas de la gueule du monde nos élus !

Il y a tant d'autres choses.

En fait ils ont presque raison les élus, en dehors d'un connard comme moi personne ne réagit, franchement il aurait tort Mr le Maire de ne pas exploiter une telle apathie. 

A bientôt pour autre chose.

Bon dimanche à tous, enfin presque tous, le chantier clandestin sous mes fenêtres bat son plein ce dimanche, alors on reste cloitré chez soi en les laissant fermées.

 

Pour me rejoindre, continuer à me suivre et partager ce blog,  inscrivez-vous à la newsletter ci-dessous.

Publié dans Briançon

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article