Les dangereux neuneus de la route

Publié le par francois.ihuel15.over-blog.fr

 

Les panneaux indicateurs lumineux nous informent

"auto, vélo, moto, partageons la route".

On a oublié les camions.

 

Les dangereux neuneus de la route

Gendarmerie des Hautes Alpes.

Leur page Facebook nous informe régulièrement et nous met en garde sur les dangers de la route, y compris les délinquants de la route.

Le délinquant de la route ce n'est pas celui qui va dépasser, sur un très court moment la vitesse limitée par panneau et de façon infime, 85 pour 80 par exemple, c'est celui qui ne verra même pas les panneaux, qui ne les regarde même pas, quelle que soit la vitesse que ces derniers restreignent. 

Sur la route j'y suis tous les jours, de façon professionnelle la plupart du temps, ça ne fait pas de moi un exemple ni un modèle, je suis comme tout le monde, je ne suis pas à l'abri d'une erreur ni d'une seconde d'inattention.

Par contre je me remets en question en permanence, rouler c'est d'abord rouler pour les autres avant de rouler pour soi. 

Je ne crains aucun contrôle routier ni radar, je roule toujours en-deçà de la vitesse autorisé, c'est devenu un automatisme mais c'est aussi dû à l'habitude de conduire.

D'avoir presque cinquante ans de permis et de pratique ne font pas de moi un super chauffeur, je reste juste un conducteur qui pense aussi aux autres.

 

Les dangereux neuneus de la route

Les débiles de la route.

Il y en a, pas mal même, ceux qui sont seuls au monde, ceux qui restent persuadés qu'ils maitrisent tout, d'ailleurs il y en a plein les cimetières de ces super-héros de la route qui un jour ont loupé quelque chose.

À un des articles de la gendarmerie j'ai donc annoté un petit commentaire comme ça m'arrive parfois, non pas pour dénigrer mais pour souligner l'importance qu'il y a à rester vigilant et l'importance capitale des contrôles routiers qui restent d'ailleurs les seuls à être vraiment efficaces contre les cinglés de la route.

Donc, à mon petit commentaire, vient se greffer une réponse, si toutefois on peut appeler ça une réponse.

C'est plutôt une réflexion de débile de la route, un de ceux que je note plus avant, puisque je ne souligne qu'une cible isolée, pas l'ensemble de comportements de divers utilisateurs de la route.

Donc, ce Mr Guillaume Vercueil, puisqu'il s'affiche publiquement sur Faceboook, se sent directement visé bien que je ne le connaisse pas pas plus qu'il ne me connait, du moins je le suppose, et puis les boulons je les évite.

Mon commentaire souligne une des très nombreuses aberrations routières que je relève tous les jours, une centaine de fois par jour par toutes sortes de véhicules, pas spécialement les motards.

Je serais bien rentré dans son jeu débile en lui précisant qu'à moto il n'est pas très facile de transporter une cinquantaine de passagers mais vu l'étroitesse de son esprit je n'insiste pas, juste souligner, à travers sa réponse, qu'il fait partie de la corporation des cinglés de la route pour lesquels la limitation de vitesse n'est qu'une idée abstraite, le genre d'individu qui n'a respecté le code de la route qu'une seule fois, le jour où, hélas, il a passé son permis de conduire qu'il transforme en autorisation permanente de s'exonérer des autres.

Il y en a un, peut-être un briançonnais qui se rend certainement au boulot, qui, tous les matins se transforme en bombe entre Villeneuve-la-Salle et Monêtier-les-Bains, il me dépasse à une telle allure que je suis bien incapable de savoir ce que c'est comme moto pas plus que je n'ai le temps de lire sa plaque d'immatriculation mais je m'en fous, je ne suis pas flic.

Parce que ligne blanche, vitesse limitée - ou du moins raisonnable - virage sans visibilité, véhicule venant en face, il ne connait pas. Je suppose que c'est un (ou une) de la région puisque c'est tous les matins aux mêmes heures.

Je me dis que ce conducteur de deux roues ne doit pas avoir d'enfant, il ne doit pas avoir de famille, il ne doit pas savoir qu'il en existe d'autres qui utilisent la même route, bref, un boulon de la route qui est seul au monde.

Mais on a les mêmes, toujours de la région, souvent en 4x4 hyper polluant ou en camionnette d'entreprise artisanale, ceux qui ont certainement le bras long auprès de quelques autorités locales, qui s'imaginent intouchables, des supers chauffeurs qui se moquent complètement des autres, vous savez, ceux à qui on préconise de partager la route.

Il est vrai que les autorités civiles régionales se foutent aussi un peu de la gueule du monde, partager des routes non entretenus, réduite à 6 mètres réglementaires alors qu'il faudrait le contraire pour augmenter la sécurité, sans aucun dispositif permettant aux cyclistes de pédaler en sécurité, en laissant les piétons riverains risquer leur vie sur des routes et rues démunies de trottoir, puis d'autres carences flagrantes qui vont à l'inverse de ce que préconisent ces mêmes autorités, la sécurité et la prudence.

Les motards sont ciblés par les autorités parce que leur façon de conduire, où plutôt de se conduire, pour beaucoup, est totalement décalée de ce que leur permis leur autorise, le même que le mien mais à la différence près que ce permis moto exonère des lignes blanches, autorise les dépassement en ville, surtout les dangereux, inhibent les limitations de vitesse etc.. 

De la moto j'en ai fait, j'aimais bien, je ne suis pas un super Biker, très loin s'en faut, je ne suis même pas un vrai motard puisque je n'ai que le permis 125 CC et que je n'ai plus enfourché une moto depuis trente ans, donc je ne suis pas habilité à donner des leçons aux motards, je dénonce juste des comportements excessifs et dangereux, pour les autres mais aussi pour eux, mon beau-frère s'est tué en moto en 1984 à cause de sa fougue, un de mes frères aussi quelques mois après, en 1985, aussi à cause de sa fougue, c'est grisant de rouler à 220 km/h la poignée à fond, le moindre obstacle, si infime soit-il, est souvent fatal.

Quand je constate donc ces comportements, je me dis que le gars qui se permet ces excès prends le risque de rendre ses enfants orphelins, sa femme démunie, ses proches dans le désarroi mais aussi de créer le même contexte chez d'autres familles en tuant les autres par collision.

 

Les dangereux neuneus de la route
Les dangereux neuneus de la route
Les dangereux neuneus de la route

Mais il y a pire.

Ce que peu mentionnent et qui pourtant existe.

Des super-lourds en infraction flagrante.

Ce sont des relevés d'automobilistes qui prennent ces photos, - comme quoi je ne suis pas un cas unique et puis moi c'est ma caméra - des comportements totalement anormaux et hyper risqués.

STG c'est une très grosse logistique de transport, bien entendu le patron n'a pas demandé à son chauffeur de commettre pareille infraction ni de prendre le risque de collision grave avec le camion qui arrive en face, mais le comportement d'un chauffeur c'est aussi le reflet de l'entreprise. Là ça craint.

Le second camion c'est un allemand, ces gens si disciplinés, ligne blanche continue, dépassement interdit donc et à 90 km/h au lieu de 80, - ce qui est expliqué par le preneur de l'image - donc en totale contradiction avec les nouvelles dispositions.

Quelle que soit la limitation et la réglementation un cinglé reste un cinglé qui se fout royalement de tout, que ce soit en moto, en voiture ou en camion.

C'est à la Justice de se montrer plus ferme et surtout par des sanctions définitives, le gars qui délibérément met la vie des autres en jeu n'a plus rien à faire au volant, et ce pour le restant de sa vie, surtout quand c'est un supposé professionnel routier qui fait du tort à la corporation comme les motards fous font du tort aux autres motards qui sont attentifs et raisonnables.

On n'a pas fini de compter nos morts, surtout ceux qui n'y sont pour rien alors que les responsables reprendront le volant et recommenceront, un boulon reste un boulon.

 

Les dangereux neuneus de la route

Contrôles routiers (Photo le Dauphiné Libéré)

Alors des contrôles moi j'en veux encore et encore et encore, il n'y en aura jamais assez.

 

A bientôt, pour autre chose.

Bonne journée à tous.

 

Pour me rejoindre, continuer à me suivre et partager ce blog,  inscrivez-vous à la newsletter ci-dessous.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article