Promotion gentillesses

Publié le par francois.ihuel15.over-blog.fr

 

Dans le domaine de l'avancement il y a la voie classique, puis les autres.

 

Promotion gentillesses

La République saigne.

Il est difficile de faire l'impasse sur ces informations explosives, comme il est difficile de comprendre ce couac élyséen qui laisse à entendre que le Président doit rendre des comptes en urgence.

Promouvoir un homme de 26 ans Lieutenant-Colonel de gendarmerie alors qu'il semble n'avoir atteint qu'un grade de sergent (info médias), puis obtenir un poste dans le sein des seins de la République, et quel poste, conseiller du Président - à quel titre, sur quels critères, fort de quelle expérience - qui lui donne des ailes et semble le placer au-dessus des autres autorités, c'est un jeu dangereux auquel Mr Macron semble n'avoir pas de réponse.

Toutefois je sais par expérience que pour obtenir des faveurs et de la promotion facile il n'est pas forcément obligatoire de suivre la voie légale, pas plus qu'être obligé de passer des concours, de gravir les échelons hiérarchiques par le mérite et/ou les bons résultats, il suffit parfois d'accorder quelques "douceurs" et complaisances, plus ou moins intimes, afin de shunter ces lourdes obligations surtout quand on n'a pas les capacités de les obtenir par les voies légales et incontournables.

Dois-je donner des précisions ?

Ma jeunesse tumultueuse m'a appris beaucoup et m'a fait connaitre bien du monde, et du "beau monde", je sais par expérience que pour obtenir certaines faveurs ou finances faciles il suffit de donner de soi, juste rester discret et conciliant.

De là à avancer que Mr Benalla aurait accordé quelques faveurs intimes à Mr Macron en des temps pas si lointain, fort des bruits divers qui courent concernant certaines moeurs de ce dernier, il ne faudrait que quelques investigations journalistiques comme savent si bien le faire certains médias. 

Bien entendu ce ne sont que des suppositions, et puis je me base sur mon expérience personnelle de ces "échanges" intimes pour avancer ces suppositions.

Maintenant je vois mal Mr Benalla avancer aussi rapidement dans la hiérarchie sans que cette interrogation m'interpelle.

Moi je ne me suis contenté que de l'argent, la notoriété ne m'intéresse pas, pourtant j'avais la possibilité, si j'avais voulu, d'obtenir, de certaines connaissances de l'époque, de quoi me placer haut dans certains postes sans en avoir les capacités, ce qu'on appelle la "promotion gentillesses".

Et puis on se demande aussi pourquoi Mr Macron s'entoure d'un conseiller marocain pour se faire aider sur les affaires de la France, ça fait bizarre et cette forme d'ingérence "malsaine" à la tête du pays interpelle pas mal de monde, des conseillers avisés et très expérimentés ce n'est pas ça qui manque chez les français d'origine.

  

Promotion gentillesses

Novice sans expérience.

Cette réponse c'est l'excuse d'un gamin de 10 ans qui se fait prendre la main dans la boite à sucre, pas d'un homme avisé et expérimenté qui ne manquerait pas d'avoir des réponses plus matures.

Si cet homme ne sait même pas ce qu'il est, ce qu'il fait, ce qu'il devrait être, ce qu'il n'est pas, il y a comme un gros malaise à la tête de l'Etat, le Président de la République qui s'entoure de collaborateurs aussi puérils ça interpelle et laisse entendre qu'on est dirigé par des irresponsables.

C'est grave, très grave quand on sait l'état dans lequel se trouve le pays, la République saigne, elle est en grand danger et par ceux-là même qui la dirigent.

Je me dis que des militaires de hauts rangs se sentent l'envie de rendre leur billes, je doute qu'ils soient d'humeur à supporter des ordres émanent de personnages aussi sulfureux.

Si un revirement rapide et impératif ne se fait pas dans les tous prochains jours il est à penser qu'on va se faire bouffer par l'Europe qui dirige en lieu et place de la présidence française et se faire encore plus bouffer par la haute finance internationale trop ravie de constater la navrance de la direction de la France.

J'attends la suite en frémissant, nous sommes en danger de disparaitre.

A très bientôt pour autre chose, une page en préparation sur la direction de la ville de Briançon.

Bonne soirée à tous.

 

Pour me rejoindre, continuer à me suivre et partager ce blog,  inscrivez-vous à la newsletter ci-dessous.

 

Publié dans Politique française

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article