De l'utilité du dialogue

Publié le par francois.ihuel15.over-blog.fr

 

S'il y a une chose que j'apprécie c'est le dialogue.

De l'utilité du dialogue

Ouverture.

Hier je notais une anecdote, parmis tant d'autres, qui met en avant certains comportements.

Ce matin, l'intéressé s'est manifesté auprès de moi, très cordialement, ce qui est un point positif pour équilibrer mes écrits de la veille.

L'emplacement de stationnement lui est réservé, j'avais été informé du contraire mais il est vrai que j'ai été un peu hâtif en déduction, sur ces emplacements y stationnent nombre de véhicules qui n'ont rien à y faire mais ce n'est pas de mon ressort comme je le précise.

Pour le sens interdit il n'est pas justifié mais expliqué, je conçois qu'on soit parfois pris par le temps, juste que je me suis trouvé au mauvais endroit au mauvais moment parce que des véhicules qui empruntent ce sens interdit c'est permanent, de toutes façons ce n'est pas non plus de mon ressort, ce que moi je constate c'est l'envers de ceux qui sont en "faute", non pas le fait qu'on gagne du temps - deux minutes peut-être ! - mais les risques encourus par les piétons, cette voie est étriquées à certains endroits, ce qui la rend dangereuse et une des raisons du sens interdit, c'est ça qui est perturbant. 

Je comprend que de se voir montré en mauvais exemple ne soit pas agréable, j'entends bien l'explication mais je ne peux l'analyser sur de simples déclarations, je ne suis pas flic, ce n'est pas de mon ressort, tous ceux qui empruntent ce sens interdit ont certainement aussi de bons arguments à avancer. J'écris cette page justement pour moduler, j'ai bien compris le problème et j'ai apprécié la démarche de cette furtive entrevue, ce qu'on aimerait plus souvent, ce Monsieur très courtois, sympathique et aimable ce n'est effectivement pas la caricature des cinglés de la route qui sont plutôt agressifs et vindicatifs. 

Maintenant je conçois qu'on se sente perturbé par un article anodin qui fait état de soi quand on s'y reconnait, c'est donc un échange cordial explicatif qui justifie cette page, possible que ce ne soit pas un habitué du fait mais je ne choisis pas, je ne suis ni policier ni gendarme, je ne fais pas la chasse aux infractions, c'est le fait qu'il y en a de plus en plus qui fait qu'on les remarque aussi de plus en plus.

Nombre de briançonnais que je connais me le disent, il est vrai que ce serait mieux s'ils en faisaient état à la mairie, ce qui, de ce côté là aussi, serait une ouverture, je conçois que Mr le Maire soit surpris que personne ne l'interpelle alors que moi je le publie sur mon blog, c'est une grande pratique courante que de ne pas oser parler, et c'est bien dommage.

J'ignore si en réunion de quartier des sujets sensibles sont abordés, j'y ai assisté une fois, sans effet, du moins palpable. 

Donc, Médical Izoard ne serait pas coutumier de l'emprunt de ce sens interdit, ça n'enlève rien à la qualité de ses prestations et à sa courtoisie. 

Malheureusement c'est tous les jours que je me trouve au mauvais endroit au mauvais moment, soit je fais exprès d'être présent à chaque infraction, soit elles sont tellement nombreuses qu'elles en deviennent banalement incontournables, cette dernière hypothèse étant inquiétante. 

 

De l'utilité du dialogueDe l'utilité du dialogue

Parce que c'est incessant.

Je fais abstraction des riverains, autorisés, à la limite je me demande s'il ne va pas bientôt passer plus de véhicules par ce sens interdit que part la rue de la Libération.

Bref, on ne va pas en faire un fromage, juste attendre l'accident qui coutera la vie à un vieux, une vieille, un gosse, plusieurs gosses, une mère de famille avec une poussette et un bébé, un collégien, un lycéen, ou plusieurs, ou des ados qui se dépensent physiquement en ces lieux supposés protégés, puis d'autres potentielles victimes, après tout !!!!

Je descends ce chemin presque tous les jours, je n'ai vraiment pas de chance de me trouver en permanence au mauvais endroit au mauvais moment et ce qu'elle que soit l'heure, à la limite on me guette pour me donner de quoi m'insurger, franchement, je ne peux pas passer ailleurs !!!

 

De l'utilité du dialogue

Autre chose.

Un réceptacle de plus, ce n'est pas du luxe, surtout en ces périodes plus animées.

Par contre je me demande pourquoi les toilettes publiques ont été verrouillées pendant la fête médiévale, un oubli ?

Les cafés proches se sont vus "pénalisés" par ces gens un peu déboussolés de ne pouvoir se soulager, la solidarité complaisante a jouée, sans contrepartie de consommation ce qui, dans ce contexte, est logique.

 

De l'utilité du dialogue

Parking de la gare.

Il est vrai que là il y a urgence, j'avais émis l'hypothèse de pouvoir aménager l'emplacement derrière l'hôtel pour les VL et l'actuel emplacement "gare routière" et parking VL pour une meilleure desserte par les cars, les clients sont demandeurs.

L'été on y cuit, l'hiver c'est impraticable, une couverture comme à la gare de Modane serait une magnifique réalisation pour supprimer ces deux précédents inconvénients.

Bien entendu c'est un coût, mais c'est un coût utile dans l'intérêt public, tout le monde y trouve son compte.

J'ignore la nature des travaux envisagés, je ne doute pas que ce que j'expose soit déjà pris en compte et à l'étude.

Quand au garage à vélo il ne sert strictement à rien dans son état actuel, quelques grilles au sol comme il en existe un peu partout serait une excellente chose à un coût dérisoire.

 

De l'utilité du dialogue
De l'utilité du dialogueDe l'utilité du dialogue

Limitations de vitesse.

Chacun a sa petite idée et surtout son avis, normal, en fin de compte ceux qui roulent peu n'ont plus qu'à s'acheter une voiturette sans permis, cette valse des vitesses c'est un peu la pagaille.

Personnellement abaisser la vitesse à 80 au lieu de 90 c'est juste juteux pour ramasser des PV, mais ça n'engage que moi, ça ne changera strictement rien aux comportements anormaux.

Et puis en France on aime les contradictions, limiter une pleine voie sans obstacle et en rase campagne à 50 km/h (cliquez sur la première photo) à part ramasser du "blé" - en rase campagne c'est normal - je ne vois pas l'utilité de ce panneau.

Il y a des zones 70 qui nécessiteraient un 80, des zones à 30 justifiées, d'autres non, puis il y a la danse des limitations de vitesses accordéon, comme à Betschdorf en Alsace, qui alterne tous les cinquante mètres les panneaux 70 suivis de panneaux 30 suivis de panneaux 50 puis de nouveau à 70, alternativement sur trois kilomètres c'est perturbant mais c'est très rémunérateur pour les finances locales. 

Certaines petites routes de campagne ne devraient être autorisées qu'à 70, s'y croiser est un exploit, leur état est souvent désastreux, leur sinuosité interdit les vitesses supérieures, pourtant rien n'empêche d'y rouler à 90, pardon 80 maintenant, mais c'est encore de trop, petites routes de sous-bois ou de montagne, sans visibilité donc très dangereuses - du hameau de Plampinet jusqu'à Névache par exemple - mais sans aucun contrôle possible, là aussi les cartons sont mortels.

Ou la route qui va à Cervières puis au col de l'Izoard, toujours pour l'exemple, là où les bolides rugissants de leur 500 chevaux, étrangers, se régalent à 130/150 km/h en ce moment (et c'est impressionnant quand on se trouve en face), où certains motards à la même vitesse qu'on retrouve à gauche dans les virages, très nombreux sur ces routes de haute montagne.

Bref, c'est un peu la bouteille à encre et de quoi perturber même les plus attentifs automobilistes, certains secteur se voient obligés à 70 mais on cherche le panneau de fin de limitation, souvent absent, ou inversement, la conduite automobile en accordéon les yeux rivés sur le compteur de vitesse ce n'est pas de la sécurité, une uniformisation suivant le caractère des routes serait plus utile, le conducteur favorisant son attention sur l'environnement de circulation plutôt que sur la hantise de dépasser une vitesse imposée en fixant son compteur. 

Mais là aussi, de perturber les esprits incite aux infractions mineures, celles qui rapportent le plus à l'Etat alors qu'elles ne sont pas dangereuses, dépasser accidentellement de 5 km/h une limitation à 80 n'engage pas la sécurité, pas plus que de rouler à 140 sur autoroute dans un moment de dépassement par exemple, ce n'est pas comme ça que je conçois la sécurité puisque de toutes façons les réels dangers de la route se fichent éperdument des réglementations diverses, on voit ça pratiquement tous les jours dans les journaux. 

On a encore un long chemin à faire, tant qu'on associera automobile et profit on aura que des problèmes. Le dialogue entre l'Etat et les automobilistes est totalement absent en dehors des associations qui ont du mal à se faire entendre, alors de là à les écouter !

L'automobile c'est devenu une réelle pompe à fric et c'est bien pour ça qu'il y a des comportement dangereux, certains n'associent la sécurité qu'au profit et inversement, la sécurité perd là ou le profit l'emporte, mais je doute que les élus de l'Etat s'y penchent, c'est tellement juteux.

Maintenant il faut aussi réaliser que la presque totalité des automobilistes sont des gens responsables et raisonnables, ce qui est perturbant c'est qu'ils sont pénalisés par d'autres ou simplement parce qu'à un moment ils ont légèrement dépassé ce qu'un panneau indique. 

C'est aussi l'avantage des contrôles routiers, les policiers et gendarmes sont des gens avisés et pédagogues, ils réalisent vite qui est réellement dangereux et qui a eut une seconde d'inattention, et puis on peut s'expliquer, ce qui est impossible avec un radar automatique qui ne fera aucune différence entre un cinglé de la route et un malheureux contrevenant mineur très occasionnel.

Bientôt autre chose, quand je serai de repos, je roule cet été, à 80 maximum. 

Bonne soirée à tous.

Pour me rejoindre, continuer à me suivre et partager ce blog,  inscrivez-vous à la newsletter ci-dessous.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article