Devoir de mémoire ou de vengeance ?

Publié le par francois.ihuel15.over-blog.fr

 

Navrant, pour rester correct. 

Récupérations, manipulations.

 

 

Devoir de mémoire ou de vengeance ?
Devoir de mémoire ou de vengeance ?

Les commémorations en France.

Du moins les deux dates marquantes des deux dernières grandes guerres mondiales.

Le 11 Novembre 1918, qui mis fin aux conflits de cette première grande guerre du XXème siècle, puisqu'il en a eut d'autres, et le 8 Mai 1945 qui a mis fin, du moins en France, aux combats de la plus sanglante en attendant la prochaine qui la sera encore plus.

Le devoir de mémoire c'est rendre hommage aux hommes et aux femmes tombés pour défendre le pays, pas pour mettre en avant ceux qui ont péris dans les camps et qu'on accapare pour faire du prosélytisme en ciblant des choix qu'il ne faut pas nommer, puisque c'est interdit. 

La politique a ceci de pourri c'est de manipuler l'histoire pour lui donner un sens qui irait avantager des communautés au détriment d'autres, surtout en ces temps actuels, troublés de fausses informations, perturbés de tentatives d'hégémonie par ceux qui en auraient souffert dans les siècles passés.

Récupérer des faits d'armes pour les transformer en souffrances subies c'est influer sur l'Histoire pour la transformer comme les chroniqueurs anciens ont transformé des faits pour en faire des caricatures (Sylla, Caligula, Néron et j'en passe) à exploiter pour influer l'histoire dans le sens que certains voudraient bien imposer.

Prenant la seconde guerre mondiale pour exemple - triste exemple - on réalise, au fil des années qui passent, que certains faits ont été enjolivés, d'autres déformés, des situations inventées, en fait on fabrique des livres d'histoire sur des bases fabriquées pour les faire avaliser par l'ensemble.

Bien évidemment, pour pouvoir en faire l'analyse il faut lire et pas seulement les friandises toutes faites qu'on va faire assimiler par nos jeunes pendant leur temps d'éducation, ce qui permet de découvrir des tas d'incohérences et de faits parfois entièrement fabriqués pour tendre vers une manipulation des peuples en vu de les opposer. 

Ces commémorations qui ont lieu une fois l'an, par des responsables locaux, la plupart du temps les maires des communes, à grands renforts de trémolos dans la voix en lisant scrupuleusement et depuis des décennies les mêmes textes puisque peu sont capables de s'exprimer sans pense-bête, pour rappeler aux générations montantes que des hommes, des jeunes pour la majorité, voire des adolescents qu'on a enrôlé, se sont battus pour défendre leur pays qu'on livre d'ailleurs aujourd'hui à d'autres envahisseurs qu'on paye et qu'on entretient pour nous foutre sur la gueule quand ils seront assez nombreux, les armes sont déjà prêtes dans des lieux que la république se refuse de visiter puisque c'est une organisation structurée même si nos merdias aux ordres tentent à nous faire croire le contraire.

La dérive des faits, au fil des années qui passent, tend à vouloir mettre en avant les souffrances ciblées de victimes d'atrocités, ceux-là même, aujourd'hui, qui les reproduisent à l'encontre d'autres. 

Pour ne pas oublier la méthode n'est pas la bonne et c'est justement insulter ces morts que de se servir de leur mémoire et de leur souffrances pour tuer et tuer encore. 

Parmi mes amis et mes connaissances diverses il y a toutes les origines, toutes les communautés et toutes les religions, si certains s'insurgent des manipulations d'autres sont navrés d'être impliqués involontairement dans des amalgames ciblés, c'est comme ça qu'on met les humains en conflit et qu'on entretient, en les ravivant, les incendies pas encore éteints du passé. 

 

Devoir de mémoire ou de vengeance ?
Devoir de mémoire ou de vengeance ?
 
Les mêmes clôtures mais dans l'autre camp.
 
Un massacre gratuit pour une idéologie qu'on croyait oubliée.
 
Devoir de mémoire ou de vengeance ?

Distorsion.

Transformer un monument aux morts en mausolée des victimes de la shoah c'est écarter tous les autres combattants et victimes diverses qui sont morts pour que justement ces victimes de la shoah soient aussi honorées, pas comme martyrs mais comme les autres victimes des plus de cinquante millions de morts de cette dernière guerre.

La politique actuelle tend à vouloir récupérer des faits à des fins de propagande et récupérer des larmes pour n'arroser que certaines fleurs, même celles qui ont des épines.

La presque totalité des morts de ces deux dernières guerres n'ont pas soufferts derrière des barbelés, ils sont les victimes des massacres programmés, des ordres de généraux irresponsables trop vite promus pour leur notoriété et qui les ont envoyé à la boucherie, c'est la folie de trois hommes que tout pouvait arrêter si les politiques de ces époques n'avaient pas laissé faire, comme aujourd'hui on laisse aussi faire en attendant les prochaines boucheries d'hommes, de femmes, d'enfants, tous innocents mais trop crédules à aduler ceux qui les oppressent pour les manipuler et que ces crédules ont mis en place pour en souffrir. 

Le maire de la ville de Briançon a du pognon de trop à payer cher des installations de propagande, cet argent qui manque pour s'occuper de ses administrés, du moins ceux qu'il ignore et qu'il dédaigne, la majorité des briançonnais.

Très bientôt une page sur ces faits de guerre. 

Bonne soirée à tous.

 

   Pour me rejoindre, continuer à me suivre et partager ce blog,  inscrivez-vous à la newsletter ci-dessous.         

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article