Arrêtez de chialer

Publié le par francois.ihuel15.over-blog.fr

 

La France de Napoléon, qui n'était finalement qu'un opportuniste, était puissante même si ça n'a pas duré longtemps.

La France de Macron, qui est aussi un opportuniste, est impuissante et soumise.

La France est devenue un peuple de pleurnichards et de nantis privilégiés qui, eux, en rigolent.

 

Arrêtez de chialer

Juste savoir lesquels.

Si on prend les choses au premier degré, si on les analyse un peu, la situation actuelle du pays, qui se dégrade de jour en jour, n'est pas due à la politique de nos gouvernants mais des électeurs, du moins indirectement.

Même pas d'ailleurs, mais des inscrits, si Mr Macron est en place aujourd'hui c'est parce que la démocratie inclus dans ses textes que la légitimité est reconnue dès que la majorité des voies exprimées désigne un candidat, pas forcément le meilleurs mais la subtilité des textes constitutionnels c'est justement la possibilité de faire élire ceux que la réelle majorité ne veut pas.

Les vrais responsables de la dégringolade de la France, dans le gouffre financier au fond duquel elle est et de sa destruction culturelle ancestrale, n'est que du seul fait de ceux qui ne sont pas allés voter, paradoxalement ces gens, si peu intéressés du fonctionnement de leur pays, se contentent de survivre de ce que les politiques veulent bien encore lâcher, ces derniers laissant à ceux qui sont inquiets de cette dégringolade le soins de décider à leur place.

Paradoxalement ce sont aussi de ceux qui gueulent le plus après un chef d'Etat qu'ils n'ont pas mis en place par leur vote mais par le vote de ceux qui le voulaient en place, c'est donner des verges à ses maitres pour se faire fouetter.

Les magouilles politiciennes et les complaisances financées sont venues facilement à bout des autres candidats mais finalement c'est presque un bien, quand on a un Fillon "pleurnichard" qui se laisse embobiner par des expédients de collège on se dit quelque part qu'il est mieux qu'il ne soit pas élu, mettre à la tête du pays un "petit garçon" qui baisse la tête et les bras dès qu'il entend crier un peu fort et qui pleurniche qu'on lui reproche ses costards c'est un signe de faiblesse qui ne convient pas à ce poste.

En face, Marine Le Pen. Ses positions ambigües des trois dernières semaines de campagne l'ont fragilisé, déjà que les élucubrations de son père, qui a tout fait pour lui mettre des bâtons dans les roues, sont de nature à éloigner un électorat potentiel, l'instabilité de son entourage  a été le coup de grâce, déjà avant les élections on sentait bien que la direction du FN tremblait sur ses bases, déjà échaudé par la défection Gollnisch, la tempête Mégret et la sortie "annoncée" Filippot, le FN n'avait aucune chance de gagner ces élections justement à cause des abstentionnistes. 

Au FN il y a de très bonnes idées et dispositions mais ça ne fait pas un tout, ce qui n'est pas bon c'est la façon de vouloir les faire appliquer, de toutes les façons à part un bouleversement total du système par une vraie révolution, quel que soit celui, ou celle, qui arrive à la tête du pouvoir il, ou elle, sera obligé de se plier au directives communautaires et financières.        

 

Arrêtez de chialer

La parade syndicale.

Il y a bien longtemps que les syndicats ne défendent plus rien, ce qu'obtiennent de temps en temps les salariés ce n'est que ce que le grand patronat veut bien lâcher mais pas sous pression des syndicats, juste pour faire fermer leur gueule à ceux qui se sentent floués.

Ce sont d'ailleurs les mêmes, on se rappelle de ce syndicaliste de Florange, ce Edouard Martin qui pourrait être pêcheur puisqu'il est allé à la pêche et s'en sort plutôt bien. Il a manipulé les salariés pour laisser la porte libre à la fermeture, depuis longtemps programmée d'ailleurs mais personne ne l'a souligné, des hauts fourneaux sidérurgiques de cette partie de Lorraine.

Juste savoir qu'il est espagnol né en Espagne, qu'il a fait son coup d'éclat sous le gouvernement Valls également espagnol et également né en Espagne et ayant largement soutenu Hidalgo, Maire de Paris également espagnole et également née en Espagne, tous ces gens Franc-Maçons se tenant les coudes. Comment s'étonner qu'en récompense il ait été "élu" député européen.

On a eut la France italienne sous Catherine de Médicis, qui gouvernait la France par rois incapables interposés, ses fils d'ailleurs pas vraiment finis intellectuellement - Lire l'histoire de France en dehors des classiques clichés - on a la France espagnole par dirigeants interposés, plus intelligent que les roitelets du XVI ème siècle mais ils se sont donnés les moyens pour ce faire, les finances étrangères pour acheter la France ce n'est pas nouveau mais officiellement ça ne se sait pas.

Et justement, ces finances faciles qui achètent tout. Martinez n'a pas été nommé par les adhérents de la CGT mais par les dirigeants gouvernementaux de l'époque via des adhérents crédules qui gobent les belles fausses paroles, d'origine espagnole il a eut son poste de secrétaire général en 2015 sous le gouvernement Valls, c'est troublant ces espagnolades dans les hautes sphères. 

Macron a les coudées franches pour faire ce qu'il veut fort du mandat que le peuple, du moins une partie du peuple, lui a confié, il aurait tort de ne pas en profiter, il a cinq ans pour vendre la France à l'Islam et cinq ans pour s'enrichir et enrichir ceux qui le lui permettent. C'est une méthode monarchique qui fonctionne très bien, il n'est pas le premier à l'employer.             

Pour l'opinion publique la CGT, moteur des autres syndicats, fait semblant d'organiser des mouvements de grève que les crédules suivent, les médias tartinent à outrance pour faire croire que le gouvernement est impacté alors que ça marche très bien puisqu'il en est indirectement l'instigateur. 

Pendant ce temps, pendant qu'on occupe les français par des informations massives prenant la presque totalité du temps des journaux télévisés de pratiquement toutes les chaines, le gouvernement, fort d'une majorité législative aux ordres, passe tout ce qui détruit le pays, ces cons de français ne voient que la fumée de cet écran, On ne parle plus des migrants qui continuent à rentrer à la pelle, des dispositions visant à les régulariser massivement en simplifiant les procédures qui passent d'ailleurs par les votes de l'Assemblée Nationale où l'abstentionnisme atteint des records. 

On ne voit plus les mesures de destruction du peuple par l'impôts et la baisse des salaires et retraites, ainsi que les magouilles patronales pour changer les règles de l'emploi et ce n'est que le commencement, la liste n'est pas exhaustive.

On occulte, à travers ces écrans de fumée, les dispositions visant à réformer le système salarial, les dispositions visant à se servir directement dans le porte-monnaie des français qui travaillent - ce qui est un lapsus sachant que les autres ne bossent pas - et d'autres dispositions votées en urgence par les députés que ces cons de français ont également mis en place. Quand on aime !!!

Même l'armée est muselée, dans la logique elle est là pour défendre la France des attaques et invasions extérieures, comme nos ennemis sont déjà dans la place on dispatche cette armée dans des opérations extérieures très couteuses pour éviter que la rebellion du peuple ne l'impacte contre les dirigeants, si ceux qui veulent s'en donner la peine étudient un peu les conditions de la révolution française ils remarqueront que les armées de l'époque étaient bizarrement déployées ailleurs que là où elles auraient dû être pour faciliter la révolution bourgeoise, parce que ce n'est pas le peuple qui voulait la tête de Louis XVI, ce sont les aristocrates, les mêmes qu'aujourd'hui qui ont mis à leur tête un jeune coq arriviste qui, de sa prétention, tombe lui aussi dans le panneau mais il ne s'en n'est pas lui non plus rendu compte. L'aristocratie moderne c'est la haute finance, la boucle est bouclée et les syndicats la bouclent pour ne pas être défait de leur poste si lucratif.

 

Arrêtez de chialer

Les lèches-bottes.

Ou lèches-culs, ce qui revient au même, ceux que le peuple crédule considère comme des cons, pas si cons que ça d'ailleurs mais c'est un grand classique les cons qui prennent les autres pour des cons, on est toujours le con de quelqu'un.

Quand on lèche c'est pour avoir du retour sauf peut-être le larbinage, ceux qui sont nés pour servir, nombreux. Les lécheurs actuels, nombreux aussi, ont un but bien précis, considérant qu'ils ne peuvent pas changer grand chose, ou qu'ils ne veulent rien changer, ils se mettent du côté de celui qui est le plus fort, même si ce n'est que temporaire, quand ça changera on lèchera d'autres bottes, un peu comme Bruno Le Maire, François Bayrou, Nicolas Hulot, etc., la liste est longue. 

Ma foi ils ont presque raison puisqu'ils en tirent avantages alors que ceux qui gueulent dans le désert ne retirent que foudre et sanctions, de tous temps il y a eut des lèche-culs et puis ce n'est que fictif, ça ne sent pas mauvais ni ne sali la langue, sauf peut-être..... La culturelle.

On revient donc sur les généralités des précédents articles, les responsables syndicaux étant certainement les meilleurs lécheurs de culs, la mine réjouie, la conscience presque tranquille.

Mais finalement, qui c'est qui l'a encore dans le fion ? Ceux qui gueulent dans le désert en continuant d'aduler les lécheurs de culs - ou de bottes - en se demandant secrètement si d'en lécher un aussi ne leur apporterait pas plus que de gueuler. Après tout, lécher le cul des lécheurs ça laisse entrevoir la possibilité de monter dans la hiérarchie des lécheurs et devenir à son tour lécheur de culs plus haut placés.

Franchement, ça sent la merde tout ça. 

         

Arrêtez de chialer

Armée civile du pouvoir.

Quand on a pu constater les dégâts occasionnés sur les peuples régis par le communisme, on se pose la question de savoir si les syndicats, qui se répondent du communisme pour certains, même drapeau rouge, on a quelques doutes concernant l'amélioration du bien être des ouvriers, qui ne sont d'ailleurs que des salariés du secteur public dans leur très grande majorité, il est si facile de faire grève et d'avoir de l'emprise sur des gens qui ont un statut les protégeant. 

La CGT, puisqu'il s'agit d'elle, ne fait plus du syndicalisme mais de la politique pure en faveur de l'extrême gauche, tout ça avec l'argent des contribuables par les différentes subventions, si ce syndicat devait ne fonctionner que sur ses seules auto-ressources il y a longtemps qu'il n'existerait plus.

Mais finalement ils ont raison les représentants et autres secrétaires, puisque ça marche, les adhérents crédules sont les mêmes que ceux qui disent se battre contre un système tout en adulant ceux qui font ce système et qu'ils ont mis en place.

La bataille de la CGT ce n'est pas la défense des ouvriers mais la défense d'un système exactement comme le gouvernement français ne fonctionne plus pour le peuple mais pour la seule finance et la mise en place d'une immigration intensive, c'est pour ça que ces cons de français ont mis un banquier pro-islam à la tête du pays.

 

Arrêtez de chialer

Religion gauchiste.

Etre de gauche ce n'est pas un crime, tout le monde à le droit de penser ce qu'il veut et d'avoir les idées qu'il veut, toutefois c'est assez cocasse cet écriteau, le langage n'est pas le même quand il s'agit de combattre, puisque c'est leur combat, les sympathisants du Front National par exemple, l'amour disparait, la fraternité éclate, le frère devient paria, l'humanité prend une autre forme.

La haine que ces nantis assistés - pour pas mal d'entre eux - dénoncent du FN ils l'ont dans la peau jusqu'au fin fond de leurs fibres, il n'y a qu'à voir les exactions menées par ces gens sans motif réel. Le FN je l'ai quitté parce que je n'admets pas qu'on me prenne pour un guignol, les élections municipales de 2014 m'ayant ouvert les yeux plus qu'avant, ça ne change pas la nature des objectifs de ce parti. 

Je n'ai plus de parti politique référentiel parce que je ne trouve plus de repère politique. Je ferai bien un parti mais franchement il y en a tellement et puis je n'aurai comme adhérents que les chiens et les chats, mes convictions sont loin des objectifs d'Etat et surtout elles sont révolutionnaires.

Et puis des guignolades de ce genre j'en ai déjà vu en Mai 1968, de ce côté là rien n'a changé, même pas le support ni la dégaine "zonarde".

    

Arrêtez de chialer

On officialise !

On va réduire le chômage à grande vitesse pour embaucher du monde à fabriquer et délivrer ces permis, ce qui donnera l'occasion aux syndicats d'avoir quelques adhérents administratifs supplémentaires, ceux qui chiallent aussi. 

Aux prochaines élections, ces chialeurs, indécis chroniques et adulateurs du "c'est le dernier qui parle qui à raison", remettront en place ceux qui les fouettent et les oppriment, quand on aime !

Alors arrêtez de chialer, s'ils sont là c'est qu'on les y a mis.

Bonne soirée à tous dans la joie et la bonne humeur.

 

Pour me rejoindre, continuer à me suivre, me haïr ou m'approuver et partager ce blog,  inscrivez-vous rubrique "s'abonner", bandeau droit du blog. 

 

Publié dans Politique française

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article