La politique contrainte de l'Etat

Publié le par francois.ihuel15.over-blog.fr

 

Depuis vingt ans déjà les élus des hautes sphères politiques sont d'obédiences différentes mais fonctionnent de la même façon. 

 

 

Cliquez sur le titre ci-dessus.

Vous découvrirez du pas commun soigneusement occulté par les médias qui se vautrent aussi dans la désinformation et la complaisance communautaire.

Je suis très large d'esprit, je considère que tout individu à le droit de vivre comme il l'entend, toutefois je constate que ce qui est toléré, voire facilité à certains est interdit aux autres.

La France va mal, ce n'est palpable que par ceux qui sont concernés, ceux qui réalisent la décadence du pays et la dégringolade sans fond dans laquelle on plonge.

Pour les dirigeants, qui sont aveugles volontairement, c'est une autre histoire. 

Donc depuis plus de vingt ans la politique de fonctionnement sociétaire est identique quel que soit le chef de l'Etat, ce qui a une signification qu'il devient difficile de camoufler, même par les médias achetés pour se taire et faire de la désinformation, c'est à dire l'exact contraire de la déontologie de cette profession. 

Nos dirigeants successifs sont obligés de se soumettre à l'Europe, la souveraineté de la France n'existe plus, l'Europe est obligée de se soumettre à la pression internationale, pour rester concurrentielle dans le domaine bancaire et commercial elle est obligée d'accepter certaines concessions, celles qui viennent des USA mais aussi celles qui viennent d'Asie et d'Arabie, la haute finance dirige le monde et soumet les peuples à travers leurs dirigeants de pacotille qui ne font plus que de la figuration.

Jusque là ça va encore parce que le système sociétaire international ne peut plus s'exonérer de ces contraintes, trop d'intérêts majeurs sont en jeu, aucun pays d'occident ne peut sortir du système sans dommage.

Qui plus est la population exponentiellement croissante génère des besoins de plus en plus grands mais aussi des dégâts tout aussi croissant, plus il y a de monde à nourrir et plus il faut de place au détriment de ce qui est justement nécessaire pour répondre à cette démographie effrénée devenue incontrôlable, ce qui génère des conflits pour le moment contenus, ça ne va plus durer bien longtemps.

Par contre l'Europe est au pied du mur, pour rester concurrentielle commercialement et démographiquement elle est obligée d'augmenter sa population, les deux dernières guerres ont généré un phénomène dont personne, à l'époque, ne mesurait les conséquences ni l'ampleur des dégâts qui y sont consécutifs.

C'est une des raisons qui font que l'Europe importe massivement des populations migrantes, même si ces dernières sont parasites puisque ne dépendant que des finances de l'Europe sans aucune contrepartie. La France est donc dans l'obligation de continuer à "importer" des populations de complément qui risquent de devenir des populations de remplacement, le niveau de vie atteint par les européens ayant dépassé le stade du raisonnable, la politique commerciale internationale ayant détruit le tissus industriel et artisanal de l'Europe, les habitants de souche de cette dernière sont condamnés à voir se dégrader leurs conditions de vie pour que la finalité soit le nivellement par le bas, pour s'abaisser au niveau des populations de remplacement nettement moins exigeantes.

Nos derniers présidents de la République ne sont donc plus que des bouffons de la politique internationale, s'ils gardent encore une certaine aura illusoire c'est pour pouvoir maintenir le peuple dans un bain de niaiserie organisée par médias interposés, d'où les contraintes de plus en plus marquées et caractérisées par l'occupation mentale du peuple, les restrictions imposées à la population française sont plus orientées par l'occupation des esprits que par la volonté de lucre qui est aussi une des priorités, mais pas la principale. Les médias se chargent donc d'orienter le peuple sur ces problèmes sociétaires basiques afin de l'occuper, on dit aussi "écran de fumée".

En matière de propagandes déstabilisatrice la matière première est sans limite, quitte à devenir impopulaire, dont acte. 

D'autre part, la politique financière de la France est totalement dépendante de la finance internationale, donc des pays nouvellement riches, surtout ceux exportant le précieux pétrole indispensable au fonctionnement de tout ce qui touche l'économie, la France surendettée, en faillite depuis que la dette a dépassé le PIB, est dans l'obligation de se soumettre au bon vouloir des communautés qui sont représentées sous diverses facettes illusoires.

Les chefs d'Etat français, depuis 2007, sont donc contraints "d'obéir" aux communautés invasives qui prennent les rennes du pays pour le soumettre, ces communautés qui disposent des finances permettant à la France de faire semblant de fonctionner encore en autonomie, ce qui n'est plus depuis le dernier choc financier de 2009 et le trou financier colossal de 600 millions d'Euros qu'y a ajouté Nicolas sarkozy en augmentant la dette de près du tiers de ce qu'elle était déjà, il ne l'a pas fait volontairement, on lui a imposé de le faire.

Comme une société de crédit pour maintenir la pression sur les débiteurs on augmente sans cesse leur dette, c'est le principe des crédits revolving et à la consommation. Si d'un seul coup on supprimait les crédits de ce genre plus de la moitié du peuple plongerait dans la grande misère immédiate. C'est ce qui se passe à l'échelle nationale, maintenir la pression et les illusions, peu importe que celui qui en prend la décision soit vilipendé, voire éjecté, il a rempli sont contrat et en tire la tranquillité promise, la vindicte populaire n'empêche pas l'enrichissement personnel.

Cette vidéo est donc elle aussi une forme de propagande, l'Etat prend le risque de soulever un problème sociétaire pour continuer à désinformer, il sait aussi que les français ne bougeront plus, étranglés par le système et soumis aux banques qui contrôlent même leurs moindres dépenses en les pénalisant et les restreignant à n'utiliser de leur argent que ce que les banques veulent bien tolérer, au compte goutte.

 

La politique contrainte de l'EtatLa politique contrainte de l'EtatLa politique contrainte de l'Etat

Trois fonctionnements différents !

Non, trois illusions différentes pour une même finalité, servir et répondre aux doléances des communautés invasives sur le sol de France.

Trois fonctionnements identiques pour une même raison.

Il n'existe, hélas, personne pour remettre de l'ordre pour deux raisons majeures, la première aucun candidat sincère et décidé, n'étant soumis à aucun parti politique, ne sera élu, la seconde entrainera automatiquement un retour en arrière douloureux mais pourtant indispensable, aucun français fonctionnant encore normalement ne prendra le risque de perdre un peu juste pour garder l'illusion qu'il est important, ne serait-ce que pour lui-même.

Tant que l'Etat donnera aux nantis le sentiment qu'ils ont tout à gagner en maintenant un système qui pourtant détruit le pays nous n'aurons, à la tête de l'Etat, que des hommes sans pouvoir aux ordres de ceux qui les maintiennent en place pour justement continuer à maintenir les illusions dont une grande partie du peuple se berce.

Ma lettre au Président, de ma précédente page, est aussi une forme de rappel à ce dernier qu'il n'a aucun réel pouvoir, il met en place ceux qu'on lui impose, je me doute bien qu'il ne prendra pas le risque de mettre en responsabilité quelqu'un qui serait à même de le déstabiliser.

A très bientôt pour une suite.

Bonne soirée à tous dans les rêves et les fantasmes, tant que ça dure.

Pour me rejoindre, continuer à me suivre, me haïr ou m'approuver et partager ce blog,  inscrivez-vous rubrique "s'abonner", bandeau droit du blog. 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article