Donne tes données

Publié le par francois.ihuel15.over-blog.fr

 

Sauf être crédule et innocent tout le monde sait que tout le monde est fiché.

 

Donne tes données

Fichage officiel.

Très largement médiatisé l'Etat nous amuse et nous induit des informations détournées afin de passer la pommade et rassurer.

Quand on veut rassurer quelqu'un c'est qu'il risque quelque chose, s'il risque quelque chose c'est qu'il y a un danger, s'il y a un danger c'est que ce danger à été soit occulté soit facilité, ça recoupe d'autres informations en totale contradiction qui voudrait que la France, pays d'accueil mais surtout d'écueil, accepte tout et n'importe quoi.

C'est un long sujet, ceux qui viennent chez nous pour foutre la merde savent très bien par où passer et grâce à quelle filières, ce ne sont pas des abrutis même s'ils le laissent paraitre, c'est aussi une stratégie et pendant qu'un seul détourne l'attention par un acte très fortement médiatisé les autres travaillent dans l'ombre à du plus sérieux mais ça l'Etat le tait soigneusement.

Les vrais responsables des actes de terrorismes ce ne sont pas ceux qui les commettent mais ceux qui ont permis qu'ils soient commis, donc nos responsables politiques totalement incapable de gérer le pays autre qu'en tirer profit quel que soit la méthode.

Ce qui revient à dire et à expliquer que l'Etat français est plus créatif et réactif à repérer ceux qui voudraient réduire leur imposition que ceux qui, de temps en temps, passent à l'acte par un coup d'éclat ayant pour objectif de tuer, ce qui mobilise la totalité des médias et prend une ampleur nationale.

Donc, le citoyen ordinaire est certainement mieux suivit que le "fiché "S"" qui ne présente aucun intérêt pour la finance, quand le vers est dans le fruit on jette le fruit, on ne détruit pas le vers, il est trop tard.

 

Donne tes données

Carte d'identité avant numérisation.

Elle est resté d'actualité pendant des décennies.

Facile à produire et très facile à imiter, le régal des faussaires et fabricants de faux papiers, j'en ai connu et de très bons à Paris dans les années 1960.

Problème, basique elle ne justifie qu'un état administratif, des archives papiers dans les colossales archives des diverses préfectures à travers toute la France.

Savoir que depuis 1955 la carte d'identité n'est plus obligatoire, il faut juste pouvoir justifier de son identité par d'autres documents, ou même un simple témoignage (toujours d'actualité).

Pour faire plus simple, celui ou celle qui ne veut pas souscrire à une obligation de carte quelconque - ce qui présente bien des inconvénients - peut très bien n'avoir avec lui qu'un simple extrait d'acte de naissance, juste savoir que pour obtenir ce dernier un justificatif d'identité est demandé.

C'est presque comique puisque pour avoir une pièce d'identité il faut un extrait d'acte de naissance que vous ne pouvez obtenir que si vous pouvez justifier de votre identité que vous ne pouvez obtenir qu'en ayant un extrait d'acte de naissance. (C'est du pur Pierre Dac)

En fait tout se joue dès la prime enfance, quand ce sont les parents qui obtiennent la carte de leurs enfants. Les textes sont assez flous sur le sujet et les directives générées par le gouvernement Laval sous le régime de Vichy ont créé bien des problèmes encore perceptibles actuellement.

 

Donne tes données

Carte en vigueur.

Il est vrai que c'est nettement plus simple et plus discret, en plus c'est presque inaltérable, les codes chiffrés ne sont pas très fiables, on n'a pas encore la CI à puce, ce qui était sur les nouveaux permis de conduire et qui a maintenant disparu.

C'est surtout une uniformisation demandée par l'UE, cette fameuse UE qui veut mettre au pas les populations de ces pays qui la constituent, du moins les dirigeants sachant que de cette Europe les populations n'en voulaient pas. 

Le traité de Lisbonne, qui n'est qu'un énième remaniement du traité de Rome de 1957 qui n'est autre que l'élargissement du même traité signé en 1924 pour le faire appliquer à l'Europe de l'époque qui ne s'appelait d'ailleurs que "Marché Commun". (C'est nettement plus compliqué mais je fais simple)

Nicolas Sarkozy nous a imposé ce traité que les français ont refusé deux fois en majorité, preuve qu'un chef d'Etat s'arroge les pouvoirs discrétionnaire attachés à son statut, une fois élu il fait à peu près ce qu'il veut puisque l'Assemblée Nationale lui est favorable ainsi que le Sénat qui n'a d'ailleurs aucun réel pouvoir, c'est aussi la raison pour laquelle on a calé les élections législatives dans la foulée des présidentielles, avoir un mandat plein avec des députés "achetés" et aux ordres.

Cette forme de "fichage" administratif n'est qu'une apparence sachant que les communautés étrangères vivant en France ont capacité à disposer de plusieurs nationalités - une aberration qui est néfaste à l'équilibre social - donc pouvant à loisir s'exonérer de suivre les directives européennes d'autant que la presque totalité de ces communautés est hors zone européenne. 

On ne s'étonnera plus des facilités avec lesquelles "l'invasion" est aussi complaisamment programmée. Tous les ressortissants européens sont systématiquement fichés dès la naissance, les vingt premières années ne comptent pas beaucoup sauf pour les délinquants issus de l'immigration, mais là aussi la faille du système laisse découvrir les conséquences chez les adolescent en voie de radicalisation. Intouchables parce que mineurs ils bénéficient de la mansuétude juridique à travers les parlementaires qui détiennent le pouvoir judiciaire à travers les textes imposés aux magistrats, la boucle est bouclée.

La société de consommation passe donc par l'établissement d'un fichage ciblé à travers des offres promotionnelles ou des publicités apparemment anodines.  

      

Donne tes données

Ou autres.

Le simple fait de détenir un compte Internet est largement suffisant pour être fiché, surtout que l'adresse IP est unique pour chaque adhérents d'un compte, tout est dessus, il n'y a plus qu'à entrer dans les données de l'intéressé via Internet.

Il existe des "pare-feu", des "anti-virus", et bien d'autres propositions alléchantes vous garantissant l'anonymat complet de vos données sauf pour ceux qui justement vous proposent ces "barrages", c'est presque comique mais ça marche fort.

Aussi fort que les virus créés par les vendeurs d'antivirus mais il ne faut pas le dire.

 

Donne tes données

Pour rassurer.

On vous propose un code secret qui garantie que vous êtes le seul (ou la seule pour les ceux qui défendent l'égalité des sexes), on vous garantie que seul l'ordinateur délivre un code au hasard dès que vous devez protéger des données, sauf ceux qui gèrent cet ordinateur, ce dernier est d'ailleurs auto-contrôlé avec une mémoire de restitution (C'est trop compliqué et trop long à expliquer).

C'est, là aussi, une porte grande ouverte sur vos données personnelles et vos petits secrets, qu'ils soient sentimentaux, professionnels ou bancaires.

Vous l'aurez donc compris, les codes ne protègent que fictivement et permettent à ceux qui sont chargés de les programmer, via l'ordinateur, de s'en servir pour rentrer dans vos précieux secrets. 

  

Donne tes données

Pour nous suivre dehors.

Il y a la vidéosurveillance, à double usage mais il faut reconnaitre que dans certains cas c'est une nécessité, juste que ce n'est pas toujours utilisé à bon escient. 

On réalise aussi que certaines vidéos ne sont pas exploitables, surtout dans des circonstances sensibles.

Pour prévenir la délinquances adolescente je trouve que c'est aussi une bonne mesure, il y a une forme de délinquance qu'on occulte trop facilement alors qu'elle est le facteur déclencheur d'actes plus précis et plus violents, ce sont les dégradations de rues des biens publics et privés, ce laxisme envers ces actes, qui coutent une fortune à la société, c'est aussi le permis d'aller plus loin, pas vu pas pris sera un quitus pour le délinquant à vouloir faire plus fort et plus grave, ça peut emmener au meurtre. 

Une fois "enrôlé" dans une structure à but destructeur ce jeune n'aura pas la notion de méfiance ni le sentiment d'être répréhensible, ces actes anodins précédents n'ayant fait l'objet d'aucune suite. 

  

Donne tes donnéesDonne tes données
Donne tes donnéesDonne tes données

Toujours à l'extérieur.

On est suivi à la trace, on sait exactement ce qu'on fait, ce qu'on achète, à toutes les heures du jour ou de la nuit.

Carte bancaire : C'est à plusieurs motifs la plus contraignante parce qu'elle est presque imposée par les banques, difficile d'y échapper, pas spécialement dans les magasins puisque les transactions sont aussi possibles par chèques et en liquidités, juste savoir que pour avoir des liquidités il faut avoir une carte bancaire, presque plus d'établissements ne délivrent de liquidités aux guichets mais surtout pour les paiements divers par Internet. C'est une stratégie visant à nous avoir en permanence sous contrôle financier.

Cartes de fidélité : C'est le piège à gogo, ou le piège à cons quand on est vulgaire - ce que je ne suis pas sauf exception - des promotions alléchantes, des bons de réduction leurres puisque les diverses denrées et autres sont déjà gonflés des réductions potentielles, c'est une façon de fidéliser une clientèle dont on va tirer profits et informations. Vendre des produits phares, les moins chers à produire avec un potentiel de vente important, stratégie commerciale bien connue mais ça marche fort aussi, surtout les "marques repères".

Je vois, parfois, des gens, quand j'attends aux caisses, déplier un accordéon de cartes diverses, c'est impressionnant de voir combien certain(e)s en possèdent, plusieurs dizaines dans un étuis fabriqué exprès pour ça d'ailleurs, pour quelques-un(e)s c'est un signe de bonne santé financière qu'on étale à la vue de tous parce que j'ai aussi remarqué que ceux qui justement en possédaient beaucoup aiment bien les montrer de façon ostentatoire. 

Beaucoup de ces cartes sont associées à des crédit divers à la consommation, ce qui est très lucratif pour les banques et les sociétés requins de ces crédits divers, un peu comme les découverts bancaires d'une de mes pages précédentes. C'est aussi ce que nos gouvernants tendent à apprendre à nos enfants dès le plus jeune âge, à dépenser via ces facilités de paiement qui plombent les budgets difficiles. 

La télétransmission ou paiement sans contact : C'est aussi une façon de détourner l'attention sur les sommes réellement dépensées, associée le plus souvent à une autorisation de découvert le moindre dépassement génère des frais de crédit - puisqu'un découvert bancaire c'est un crédit - et des frais de mise à disposition du dispositif, c'est vicieux mais ça marche fort aussi. C'est le système de l'ardoise de bistro à la puissance nationale.

Toutes ces transactions sont immédiatement transmises à un terminal qui contrôle les achats et les personnes qui effectuent ces achats, le lieu, l'heure, la nature de l'achat, puis, dans le magasin suivant le déplacement et la potentielle option pour orienter ces acheteurs vers des dépenses souvent inutiles par des propositions de fidélités et autres. C'est mieux surveillé que les "fichés "S"" qui eux ne font aucun achat par CB ou autres du genre. 

Le téléphone, lui aussi en permanence sous surveillance, devient plus efficace que tous les services de police réunis. Savoir également que beaucoup de digicodes d'immeubles sont aussi sous enregistrement permanent, contrôler les heures de sortie des gens, de rentrée, la vidéosurveillance venant compléter le tout pour savoir si on est seul, accompagné, par qui, etc. Etc.. 

Les horodateurs se payent maintenant de plus en plus par CB, c'est aussi du fichage et du suivi permanent de pratiquement tout le monde sauf les "fichés "S"" et les personnes potentiellement dangereuses qui échappent à presque tous contrôles. Puis le reste, les stations d'essence, les péages, les locations de matériel, mer ou montagne et la nature de ces locations. 

Comment y échapper ? En restant chez soi à ne pas bouger ! Que nenni, dès que l'ordinateur s'allume on est repéré de nouveau, faire ses courses par Internet, on sait tout, ce qu'on achète mais aussi où et quand, si on commande un gode en catimini pour se faire du bien en l'absence de l'époux - ou de l'épouse, on peut aimer de tout - et voilà le secret trahit par l'informatique et la surveillance passive généralisée.

Un amant ! Une maitresse ! Tout se sait, on ne peut même plus baiser en cachette, même en allant s'isoler au cinéma, on paye par carte. Deux entrées ? Mais il est supposé être seul ! C'est presque marrant.   

 

Donne tes données

L'avènement Internet.

C'est, après la télévision dans les années 1950, ce qui a le plus bouleversé la société mondiale, une porte sur le monde mais aussi un boulevard sur notre vie privée, d'ailleurs la "pub" c'était "le monde rentre chez vous", ho combien révélateur et visionnaire, tout le monde rentre chez nous mais pas forcément pour la bonne cause.

Internet, comme avant la télé et encore avant la radio, a largement dérivé, bien entendu la finance s'est empressée d'utiliser ce formidable outil à travers tout ce qui peut rapporter, la lie c'est la PUB, ce cancer international qui détruit beaucoup de chose, surtout les finances des plus fragiles et des plus malléables.

Il faut dire qu'ils mettent le paquet pour vendre de tout intensivement à tort et à travers, la palme revenant bien entendu aux sociétés de crédit qui ne sont que les filiales des grandes banques, qui fabriquent les endettés du jour, ce dès qu'un jeune peut comprendre la machine à acheter induite par ces sociétés, s'offrir du rêve sans avoir un sous ça marche très bien.

Tant pis si ce jeune se retrouve quelques mois ou années plus tard à ne bosser que pour rembourser en se privant de presque tout, juste garder de quoi survivre. Celui-là sera encore plus suivi que les autres, proférer des menaces de mort c'est moins dangereux que de devoir de l'argent à un organisme bancaire, d'ailleurs les textes juridiques sont plus sévère (comparativement) envers les débiteurs qu'envers les délinquants. La surveillance est intensive, les sociétés de crédit appellent les employeurs, elles font des pressions énormes pour tirer le maximum pour se rembourser, tant pis si le débiteur ne peut plus payer son loyer, ne peut plus bouffer, ne peut plus entretenir sa voiture de quinze ans d'âge accusant 300 000km mais indispensable pour aller bosser, et puis bien d'autres misères que les nantis de la république ne connaissent pas.

Si c'est un commerçant on va lui couper les avantages bancaires, les banques ne veulent pas le savoir si la conjoncture a été difficile, il faut payer, après avoir fait de beaux sourires pour prêter à un taux excessif on montre les dents pour tirer jusqu'à la faillite et la vente à perte des maigres bien, c'est la même chose pour certains artisans et entrepreneurs. Ceux-là aussi sont plus surveillés que les "fichés "S"". 

Avec Internet les services spécialisés de l'Etat peuvent absolument tout faire, tout savoir, tout découvrir, un ordinateur est exploitable sous toutes ses formes. Bien entendu ce sont surtout les services bancaires qui sont le plus à même de décortiquer des données, les cartes bancaires et les codes secrets sont là d'une grande utilité.

C'est aussi la raison pour laquelle je ne cache rien.

        

Donne tes données

Tout est dedans.

Dans mes livres je mets toute ma vie privée, je m'en fous royalement et puis comme ça pas besoin d'aller fouiller mon ordinateur, les divers services qui m'ont dans le collimateur n'ont pas besoin de se creuser la tête pour savoir de quoi il en retourne avec moi, il suffit d'aller sur mon blog et bien sûr de lire mes livres, 

Bon, d'accord, au passage je me fais un petit coup de PUB mais ça ne gâte rien et puis je n'oblige personne à quoi que ce soit.

Ça plait ou ça ne plait pas, j'ai du retour positif, pas de négatif, bizarre, mais bon, je m'en tape la coquille des avis négatifs, ça m'aide juste à continuer.

 

Donne tes donnéesDonne tes données

Les sites Internet.

Ceux qui vendent bien entendu, c'est formidable ce que les informations peuvent être exploitées, un simple citoyen sera réticent à donner des précisions à un interrogatoire de police mais n'hésitera pas à remplir les cases parfois très indiscrètes de certains sites de vente.

D'abord il faut s'inscrire, faire partie des heureux élus souscripteurs d'un compte privilégié, donc donner des informations plus ou moins privées qui détermineront le degré hiérarchique dans lequel on sera placé, client occasionnel, bon client, très bon client, client à soigner particulièrement, etc.. Les critères sont nombreux et variables suivant les sociétés. 

Il y a quelques mois j'ai acheté une chemise de nuit de grand-père, vous savez comme celle de De Funès dans la Soupe aux Choux, je trouve ça super léger et puis pour pisser c'est vachement pratique, pas au lit, je n'en suis pas encore à ce stade, non juste qu'il n'y a pas besoin de dégrafer tout un tas de boutons à la con qui nous font chier quand on dort à nous rentrer dans la couenne, et puis franchement un pyjama c'est casse couilles, se déshabiller pour se rhabiller pour dormir c'est un peu un non sens. 

J'ai longtemps dormi à poil ou en slobard, et puis le temps passant je reste parfois toute la journée, quand je ne sors pas, en chemise de nuit, putain c'est le pied d'être aussi à l'aise. Comment ? Je délire ! Ah oui merde, revenons au sujet.

Donc j'ai commandé ces quelques linges, il y en a à tout casser pour 40 Euros, et bien je suis devenu le meilleurs client de cette société, avec des avantages terribles, on m'envoie des catalogues tous les mois pour me vanter les bienfaits de cette magnifique société qui vend de la merde pas chère et qui ne dure que le temps d'une lessive. Quoi que dans un sens c'est presque utile, ça me fait des serpillères de réserve et des quantité non négligeables de chiffons à essuyer les meubles, il faut dire que le "made in china" ne supporte pas le voyage d'un tiers de tour de terre, on est loin des filatures de Roubaix et des tissus qui duraient des dizaines d'années.

Il y a même des sociétés, tu achètes une paire de chaussettes et tu gagnes un voyage au Sechelles, tu dépenses 15 Euros tu gagnes un voyage à 3000 Euros.

Et puis il y a aussi les Cookies, au début je croyais que c'était ces petits gâteaux anglais qui sont si bons, mais non, c'est un attrape couillons, si on accepte on va se retrouver submergé de publicités diverses, de propositions plus alléchantes les unes que les autres pour acheter de la merde à bas prix, du moins vu la qualité de la merde parce qu'il y a aussi de la merde de qualité mais c'est plus cher et ça dure deux lessives.

 

Donne tes donnéesDonne tes données

Et ça alors !

Ça c'est un truc qu'il est bien comme dirait Coluche, tu vas sur un site, tu choisis une merde acceptable pour un prix qui l'est moins mais que tu peux encore te permettre, de toutes les façons en boutique il n'y en a plus, soit ce n'est pas encore livré, soit on a vendu le dernier il y a une heure, soit l'usine ne les fabrique plus sauf pour les sites Internets. 

Comme c'est à peu près ce que tu cherches tu cliques dessus. Pan, voilà-t-y pas qu'une fenêtre intrusive s'ouvre pour te proposer de compléter tes achats par une autre merde différente dont tu n'as pas besoin mais si tu essayes tu vas découvrir.

Ou alors si tu t'inscris sur la "newsletter" tu gagnes un magnifique cadeau de merde pour compléter ta collection de merde, un fichage de plus pour te fourguer des tas de PUB supplémentaires histoire de te faire cracher ton pognon, ou plutôt celui d'un prêt de société de crédit ou un découvert bancaire, pour que tu sois le plus heureux des personnages, fier d'avoir chez toi une merde que les autres n'ont pas encore ou alors une somme non négligeable qui te permettras de pouvoir économiser de quoi acheter un paquet de cancer en tube, franchement ça vaut le coup, au premier achat ils récupèrent leur fric mais ce n'est pas grave les apparences sont sauves. Le piège, les illusions commerciales, les apparences, du vent, et ça marche.  

Et puis si des fois ta merde ne te satisfait pas ou si elle est défectueuse on te propose une assurance, c'est pas cher, juste qu'à la fin de l'année ça fait la moitié du loyer que tu n'as pas pu payer en décembre à cause des cadeaux à offrir à ceux qui se foutent de ta gueule le restant de l'année. 

Et puis des tas de conneries comme ça à longueur de site et d'arnaques permanentes.

D'ailleurs !

      

Donne tes données

Comme ça par exemple. 

J'en reçois des dizaines par semaine, rodé je les détecte tout de suite, quand c'est craignos je les partage sur face de bouc pour que d'autres ne se fassent pas niquer à leur tour.

Faut-y que j'sois con pour laisser passer une aubaine pareille, un téléphone à pédales - mais non pas de sous entendu, pas pour les pédales mais à pédales - qui fait la vaisselle, lave le linge, te réveille le matin mais ne t'endort pas le soir - ce serait même le contraire - te torche le cul, te lave les pieds, donne le biberon à ton dernier chiard qui bieurle à réveiller bobonne qui n'a pas encore un tel objet rare, etc...

Ce ne sont que des attrapes gogos et des sites fantômes, c'est juste pour t'amener à dévoiler les cordonnées si chèrement sauvegardées par des codes secrets, afin de te niquer d'une autre façon. 

Allez, donne tes données ou ils iront les chercher.

Comment ? Je tutoie ! Ah merde, putain  je déconne à donf ce soir. 

Bon allez, faites de beaux rêves et surtout rêvez à un monde où on ne se fait pas niquer, couillonner, surveiller, siphonner au porte-monnaie, racketer, etc. 

Ça n'existe pas ? Mais alors, qu'est-ce qu'on attend pour le construire en changeant tout ce merdier qui nous pourri la vie un peu plus chaque jour !

A très bientôt pour autre chose un autre jour.

Bonne soirée à tous.

 

Pour me rejoindre, continuer à me suivre, me haïr ou m'approuver, suivre mes délires et partager ce blog,  inscrivez-vous rubrique "s'abonner", bandeau droit du blog. 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article