Mais que se passe-t-il ?

Publié le par francois.ihuel15.over-blog.fr

 

Un gouvernement à deux vitesses.

 

Mais que se passe-t-il ?

La laïcité religieuse personnalisée. (C'est incohérent mais je laisse comme ça)

Il faut bien entendu prendre cette info au deuxième degré, ce que je reçois je n'ai pas les moyens d'en vérifier l'exactitude mais il n'y a pas de fumée sans feu et je ne suis pas étonné que de telles directives puissent être prises, nos politiques étant de plus en plus contraints à s'abaisser devant certaines communautés.            

L'opacité médiatique dans divers domaines, les fausses infos qui diluent les vrais - raison pour laquelle j'ai pris quelque distances avec le Front National - pour les rendre plus acceptables ou plus exécrables.  

La population, saturée d'infos intensives, contradictoires, fabriquées de toutes pièces ou simplement véridiques mais rendues suspectes par les "hoax", ne sait plus trop où donner de la tête, qui croire, comment vérifier, les médias ayant, depuis près de vingt ans, des directives politiques pour influer de telle ou telle façon sur la population, et ça marche. 

C'est aussi le gros problème de la presse discréditée parce que mensongère à l'heure actuelle, d'avoir menti massivement sur des sujets sensibles, qu'ils soient politiques, humanitaires ou sociétaires, c'est le fonctionnement lamentable des Etats voulant soumettre leur peuple, on voit plus facilement ce genre de fonctionnement dans des pays "sensibles" comme la Corée du Nord ou autres au fonctionnement totalitaire et/ou tyrannique. 

Qu'en France, pays des droits de l'homme, supposé être le pays des libertés alors que c'est tout le contraire qui se passe, on a moins l'habitude mais cette dernière se crée, et c'est bien là le problème. 

Concernant le présent sujet il ne serait pas exceptionnel que nos dirigeants se plient à ce genre de demande au nom d'une laïcité qui ne l'est pas, le corps humain est indépendant du fonctionnement des neurones - pour ceux qui en ont - intégrer des préceptes religieux dans le fonctionnement humanitaire est dangereux pour la société, c'est une bombe à retardement qui annonce la mise en place d'un fonctionnement religieux qui s'étend pour dominer et obéir.

On lamine l'Histoire de la France par des lois absurdes qui sortent du réel but de ce pourquoi ces dernières existent, mais on impose des préceptes religieux islamiques à une population qui ne l'est pas, du moins pas encore puisque le but de ces directives, justement, c'est de contraindre une population chrétienne à se plier aux directives d'une population musulmane d'invasion puisque c'est bien de cela qu'il s'agit.

Chacun est libre de penser ce qu'il veut et de fonctionner comme il le veut à la condition de ne pas entraver le fonctionnement et les libertés des autres. On a franchi un cap d'importance en apportant, dans la constitution française, des éléments écrits qui tendent à favoriser une partie de la population au détriment de l'autre. La laïcité est morte, la société explose.           

     

Mais que se passe-t-il ?

Interdit d'interdire.

Les populations migrantes, sensibles parce qu'hétéroclites, sont le foyer de la propagation d'idées malsaines et le terreau du terrorisme, il apparait logique qu'une surveillances de ces populations soit effectuée, quand on n'a rien à se reprocher on n'a pas à craindre d'être étudié, analysé, le peuple de France l'est en permanence à son insu par les innombrables moyens de suivre chaque individu, à travers Internet, le téléphone mobile, l'utilisation des cartes bancaires, des cartes dites de "fidélité", etc., pas un seul geste de n'importe quel français n'est inconnu des services chargés de surveiller le peuple.

Alors je me demande bien pourquoi des "associations", subventionnées par l'Etat, donc par nos impôts, s'offusquent à ce qu'on vérifie le bien fondé des migrants arrivant par navires entiers et incessamment sur le sol de France.

Sauf à protéger des situations délicates, voire dangereuses.

Et puis pour que ces associations puissent continuer à être subventionnées ils faut qu'elles aient de la matière première, ceux qui sont à la tête de ces dites associations se gobergeant de ces subventions pour s'enrichir, ces dernières sont invérifiables.

 

Mais que se passe-t-il ?

C'est clair.

Une majorité écrasante de la population est unanime même s'il faut se méfier des sondages.

Les français sont régulièrement recensés sans qu'aucun ne s'en offusque, alors pourquoi ne pas recenser aussi les populations illégales profitant des largesses de l'Etat.

Là encore on sent le besoin de cacher quelque chose. Cette politique de recensement est légale et logique.

Si j'étais élu chef d'Etat - ce n'est qu'une image bien entendu - une de mes premières décisions serait de dissoudre la totalité des incalculables associations de toutes les sortes qui fonctionnent sur les deniers publics sans en apporter de bienfait. Ce sont des millards d'Euros qui sont ainsi dilapidés tous les ans.

Un pays au bord de la faillite comme la France, ayant un PIB inférieur à sa dette, pressurisant son peuple pour avoir toujours plus de finances d'assistanat, ne doit pas continuer à gaspiller en permanence de l'argent qu'il n'a pas.

 

Mais que se passe-t-il ?

C'est si réel.

 

Mais que se passe-t-il ?
Mais que se passe-t-il ?

Nous.

Peuple de France, ne pourrons plus bien longtemps accepter d'être rétrogradé pour assouvir l'insatiable appétit financier de ceux qui gaspillent l'argent public au détriment du réel fonctionnement du pays.

Ma pension de retraite complémentaire a augmenté mais les directives gouvernementales, envers les retraités, font que je perçois moins à cause des retenus sociales.

La coupe déborde, les retraités, qui ont oeuvré des décennies, se voient contraints de réduire leur consommation déjà difficile afin d'offrir à d'autres, qui n'ont jamais cotisés un centime, des largesses interdites aux français qui souffrent.

A suivre dans les jours qui viennent, je suis un peu fatigué ces temps-ci, à bientôt 68 ans je bosse encore pour aider ceux de ma famille, et certains autres, à survivre alors que c'est à l'Etat français de palier ces problèmes par nos impôts qui financent l'assistanat, mais pas le bon.

Mais que ce passe-t-il dans ce pays de France pour que tout aille à vau-l'eau

Bonne soirée à tous.

 

Pour me rejoindre, continuer à me suivre, me haïr ou m'approuver et partager ce blog,  inscrivez-vous rubrique "s'abonner", bandeau droit du blog. 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article