Coupable de n'être pas responsable

Publié le par francois.ihuel15.over-blog.fr

 

En fin de compte être irresponsable qui en est la réelle définition.

 

C'est du moins la déduction que j'en tire mais ça n'engage que moi. 

 

Coupable de n'être pas responsable
Coupable de n'être pas responsableCoupable de n'être pas responsable

Franchement c'est beau.

Autant de neige en seulement 48 heures il y avait un moment que ce n'était pas arrivé, si mes souvenirs sont exact ça remonte à l'hiver 2008/2009.

Les stations ont le sourire et tant mieux, des images pour station comme celles-là c'est très attractif pour les vacanciers d'hiver, cependant ce sont tous les massifs qui en ont bénéficié, il faut donc relativiser.

Pourquoi ?

 

Coupable de n'être pas responsable

Venir par le train.

Il monte puisqu'il est en gare ce matin.

Accéder à la gare ça devient plus compliqué, bien entendu ce ne sont que les jours difficiles après importantes chutes de neige.

Le problème c'est qu'à Briançon les jours difficiles durent plus longtemps qu'ailleurs.

 

Coupable de n'être pas responsable
Coupable de n'être pas responsable

Stationner à la gare c'est édifiant.

Comme tous les ans, on ne sait pas qui fait quoi, on ne sait pas qui est responsable de quoi.

La gare routière a été partiellement dégagée, sauf que les véhicules qui y stationnent ont perturbé ce déneigement, comme d'habitude, cette gare routière c'est du grand n'importe quoi et c'est aussi une des raisons qui fait que les gens se désintéressent du train, entre les cars de tourisme qui y stationnent, les divers véhicules légers et autres dépôts de clients presque directement aux roues du train - marcher est devenu une corvée - il devient difficile de gérer une circulation de transport cohérente.

Je ne sais pas qui a passé un coup de lame, je suppose la SNCF puisque c'est un terrain privé au service du public.

Maintenant comme beaucoup d'espaces publiques sont utilisés par les privés ça s'équilibre.

Bref, l'incontournable et lamentable organisation et les éternels conflits administratifs qui font que "ce n'est pas moi c'est l'autre".

Ce qui ressort aussi en matière de police, cette dernière n'a pas pouvoir à faire respecter la réglementation sur cet espace privé et la SNCF n'a pas la structure de police pour la faire appliquer. Résultat chacun fait ce qu'il veut.

Le parking officiel SNCF est délaissé, la merde et l'abandon qui l'entourent en est une des caractéristiques, voir ma page "Briançon, ville sant... Saleté" du 30 Août 2017, 50 cm de neige sur les voitures ça laisse des traces au sol quand les propriétaires viennent les récupérer, chacun poussant la neige devant l'autre véhicule qui, en partant, tasse cette neige que déjà personne ne ramasse, toujours cette absence de responsabilité et ces nuisances volontaires d'irresponsables égoïstes, maintenant, de telles quantités de neige ne s'enlèvent pas avec un simple balais et puis pour la mettre où !

Là devient réelle la concertation qui viserait à créer des parkings souterrains (Il y a la place) sur plusieurs niveaux, je ne pense pas que les usagers du train seraient contre une participation en s'acquittant d'un stationnement, raisonnable bien sûr, et qui résoudrait bien des problèmes, et ce toute l'année. C'était dans mon programme de campagne des élections municipales de 2008 puis de 2014 avant que je ne me retire, je priorisais le fonctionnement au service des riverains plutôt qu'au service des promoteurs comme c'est le cas aujourd'hui.

On va me dire c'est un épisode neigeux et nous sommes en montagne. 

​​​​​​​D'accord, sauf qu'il a neigé partout, des villes et villages de montagne j'en traverse tous les jours, Briançon est la seule ville qui laisse une image autant dégradé de son entretien. 

 

Coupable de n'être pas responsable

Cet endroit.

Là ou un semi-remorque bloqué est conduit par un chauffeur qui n'a pas vu les panneaux d'information qui jalonnent la route depuis Gap interdisant la circulation à tous PL de plus de 7,5 tonnes à partir de l'Argentière.

Cet endroit c'est le cisaillement qui relève du domaine du département et il n'est pas le seul. 

La particularité de Briançon ce sont les différentes gestions réparties sur diverses institutions, le maire est le gérant de la ville mais seulement de ce qui appartient à la ville, comme la perception des impôts locaux par exemple ou des recettes de PV, on peut comprendre que cette ville soit dans un si triste état, ce ne sont pas les scoops médiatiques valorisants de d'ICITV - sponsorisé par la municipalité - ni les pages sucreries du Dauphiné qui iront le préciser, ces derniers préférant axer les "infos" sur les réalisations municipales actuelles - résidences diverses pour les vieux et autres réalisations tape à l'oeil largement médiatisées, elles.

Sur cette saisie de vidéo on est mardi, il est 15h00, la température est nettement avantageuse pour gratter ce qui est devenu facile à décoller des chaussées. Je n'ai pas vu d'engin mais je ne suis pas non plus partout, à mon avis ces derniers doivent être en liaison radio pour se transmettre ma position, un emmerdeur comme moi c'est à éviter.

Et encore, ici c'est à peu près potable.

 

Coupable de n'être pas responsable

Pourtant.

Hier au soir, après avoir garé mon car, c'était plutôt encourageant, je me suis dis "tient, les gars ont bien bossé".

La rue Jean-Moulin, qui mène à la patinoire, est bien praticable.

Et merde, ce n'est juste qu'une illusion.

Le reste ne suit pas.

Il est vrai qu'il va y avoir un match de Hockey sur glace, la priorité est donc ciblée.

On peut comprendre que les quelques spectateurs puissent y accéder facilement, même si ces derniers font partie de ceux qui vont galérer sur le reste du réseau routier de la ville. (Réflexion de briançonnais entendues ce matin, j'ignorais qu'il y avait un match)

 

Coupable de n'être pas responsable
Coupable de n'être pas responsable

Je n'en mets que deux.

Je pourrai en extraire mille, de mes vidéos, mais comme c'est partout pareil, en dehors de la Chaussée, pas besoin de charger cette page en photos navrantes.

Dans la nuit les ST briançonnais ont travaillé, pas la DIR, par contre cette dernière à nettoyé autour de Briançon où les routes sont noires, nickelles.

 

Coupable de n'être pas responsable

Un peu frais ce matin.

Mais c'est aux Alberts, à Briançon il ne fait que moins 14°.

Pas suffisant pour planter des radis et encore moins pour gratter de la glace dure comme du béton et bien agrippée dans les nombreux trous de la presque totalité des rues de Briançon.

Maintenant, la glace ça bouche les trous, tant qu'il gèle bien sûr.

 

Coupable de n'être pas responsable

Et justement.

C'est à ce moment que la DIR gratte la route. Du moins essaye, la lame ne fait sauter que quelques bouchons de glace agrippés aux trous, pour les agrandir c'est le pied mais on ne va pas s'en rendre compte tout de suite. Son passage en ces conditions ça ne sert pas à grand chose, mais il pousse la glace sur le trottoir, pour aider les piétons mais on ne peut pas tout savoir.

Ma foi, le gars il va là où on lui dit d'aller.

Le grattage ce n'est pas qu'un jeu pour gagner.

A Briançon il  y a tout à perdre, rien n'est gratté mais depuis les élections on a déjà perdu.

Les automobilistes ne sont pas ravis, les garagistes si, ils vont faire des affaires, pneus, amortisseurs et suspension dérouillent salement à rouler sur cette merde glacée.

 

Coupable de n'être pas responsable
Coupable de n'être pas responsable
Coupable de n'être pas responsable

Le contraste est saisissant.

Route d'Italie avant d'entrer en ville.

Rond-point et rue du centre ville.

Histoire sans parole.

 

Coupable de n'être pas responsable
Coupable de n'être pas responsable

La quasi totalité des rues de Briançon.

Histoire sans parole.

Je me suis renseigné pour savoir, mais hier, pas ce matin.

J'ai eu, comme information officielle, que ces axes sont sous la responsabilité du département, ce qui sous entend que le personnel communal n'a pas à intervenir.

Ensuite j'ai tenté d'avoir un responsable de la DIR, l'étanchéité de cette institution ne permet pas d'entrer en contact avec ces gens, dans un sens on peut comprendre vu le nombre de réclamations qu'il reçoivent déjà par courrier.

Mais j'ai quand-même obtenu une réponse assez simpliste d'une subalterne, les personnels de la DIR sont occupés à dégager les routes du département, ils ne peuvent pas se charger du réseau urbain de Briançon.

La boucle est bouclée. 

La ville se décharge sur la DIR qui considère que c'est la municipalité de Briançon qui doit assumer.

On dit aussi se renvoyer la balle, ce qui explique aussi la dégradation importante de la presque totalité des voies de Briançon, et ce à longeur d'année depuis des décennies.

Par contre pour payer des impôts qui servent à l'entretien des voiries ont sait qui les récoltes.

Ce sont ces petits détails que les habitants des villes oublient quand ils vont voter.

 

Coupable de n'être pas responsable
Coupable de n'être pas responsable
Coupable de n'être pas responsable

Briançon vieille ville.

Quelques ventouses.

Toutefois moins que ce que j'appréhendais, je constate cependant que les parkings rendus provisoirement gratuits sont plus utilisés que la normale, les consignes ont donc été entendues.

Que dire d'autres ?

Rien, j'attends les jours à venir sauf ce week-end, je vais passer deux jours à Strasbourg.

Il est navrant, pour un gestionnaire de ville, qu'on appelle aussi Maire, de ne pas être suffisamment responsable afin de prendre la décision de regrouper toutes les responsabilités concernant sa ville, sauf si c'est effectivement pratique pour se désengager de certaines d'elles.

Je me demande, s'il fallait voter aujourd'hui, comment apprécieraient ceux qui se laissent bercer par des paroles apaisantes et pleine de promesses, dans ces dernières, laxisme, tromperies et laisser aller n'étaient pas au programme, entre autres choses comme assumer l'accueil des migrants - qui n'y sont pour rien, ils auraient tort de ne pas en profiter - aux frais des contribuables alors qu'on a réduit le personnel communal qui coute trop cher.

Normal, il faut faire des économies pour loger les migrants, les nourrir, les habiller, leur fournir un téléphone mobile de qualité pour rester en contact avec la famille restée là-bas, celle qui ne risque rien des guerres qui chassent les migrants, les jeunes bien sûr, pas les vieux. 

J'ai une idée, histoire de leur montrer le bon exemple d'une société, on pourrait leur mettre une pelle à neige en main, histoire de dire que ce qu'ils mangent il le gagnent aussi un peu. 

Et puis il faut aussi financer le coeur de ville, pour montrer au reste de la France que Briançon a les moyens de s'offrir du neuf.

Du moins c'est l'info véhiculée par les médias locaux, un petit coup de lèche pour justifier les subventions municipales afin de faire la promo d'une poubelle qu'on entoure d'un beau papier... médiatique alors qu'on aurait plus besoin de papier hygiénique, pour la merde de la ville.

Et puis alimenter les associations, dont certaines totalement inutile mais pour acheter des voix électorales les finances des impôts sont infinies, il suffit d'augmenter ces derniers en faisant croire que la ville est dans la merde financière.

Pour ça, pas besoin de forcer.

Elle y est, aussi à cause de ça.

Bonne soirée à tous.

Pour me rejoindre, continuer à me suivre, me haïr ou m'approuver et partager ce blog,  inscrivez-vous rubrique "s'abonner", bandeau droit du blog. 

Publié dans Briançon

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article