On est en train de supprimer le train

Publié le par francois.ihuel15.over-blog.fr

 

Maintenant, je n'en suis pas étonné.

 

On est en train de supprimer le train
On est en train de supprimer le train

Une molle récupération. (Article du Dauphiné Libéré)

La CGT a besoin de se refaire une santé, surtout que c'est bientôt le renouvellement des adhésions, ce scoop est donc induit d'un but bien précis, pas de s'opposer à ce qui est inéluctable mais récupérer quelques adhérents pour pouvoir continuer à percevoir, de l'Etat, les subventions décennales financées par les impôts de ceux qui se font baiser en permanence en en redemandant encore. 

Sur le fond c'est défendable, juste savoir que depuis plus de vingt ans la SNCF a pour volonté de fermer la ligne Gap - Briançon de façon définitive, les travaux de rénovation des voies n'ayant de seul but que de pouvoir vendre la ligne dès l'ouverture à la concurrence.

Si la SNCF a entrepris de rénover ces secteurs c'est qu'il y a déjà preneur, mais personne ne le sait, quand on investi des dizaines de millions d'Euros en réparation tout en supprimant ce qui les justifierait c'est qu'il y a une autre finalité, la clairvoyance semble éteinte parmi la population.

La région ne reprendra pas ces installations, sauf faire comme en Auvergne, les exploiter de façon différente, mais là j'ai des doutes, l'objectif de la présidence de la région PACA est plus orienté sur le littoral à mettre en valeur que dans le souci de préserver les quelques villes et villages perchés et ne produisant rien d'autre que des dettes. 

La ligne s'arrêtera à Gap, point barre. 

Les services de remplacement sont déjà en place, les horaires et itinéraires déjà appliqués, les services programmés, plus rien n'y changera quelque chose, on va laisser les quelques exaltés, fictifs ou réels, s'épuiser à hurler dans le désert jusqu'à se qu'ils se plient à ce qui est en place, comme la majorité des français acceptent depuis quelques années de se faire enculer en fermant leur gueule, c'est ce qui facilite l'invasion, également programmée depuis des années, et ça marche très fort.

Ces rénovations ont aussi permis à la SNCF de dresser un bilan de l'exploitation par autocars, beaucoup moins cher pour la région que de déplacer un train, cette option va devenir définitive. Les statistiques enregistrées depuis maintenant deux mois vont en ce sens, mais qui le sait !

Entre dix et quinze utilisateurs du train dans certaines rames c'est en effet une bonne raison pour les remplacer par des cars, financièrement c'est justifié.

Maintenant, savoir aussi que ceux qui refusent de prendre le car vont travailler en voiture, ce qui fait bien marrer les responsables de ces décisions, les clients se sabordent de leur inconscience, c'est un suicide social.

La suppression du train de nuit dès 2018 va amorcer le processus de fermeture définitive de la ligne Gap-Briançon.

La médiatisation tardive de ces informations, judicieusement abordées de façon très superficielle par les journaux locaux, ne suit qu'un processus d'informations indispensables et à diffuser, histoire de justifier l'existence de ces mêmes médias, les journaux locaux sont déjà, et depuis un bon moment, informés de ce que la SNCF trame, ce cinéma médiatique c'est le piège à gogo, il y a longtemps que les médias n'informent plus de rien du tout en dehors des scoops nationaux et des cuculteries locales.

Il en va de même pour les élus, jouer les faux-cul étonnés en s'insurgeant symboliquement d'un état de fait irréversible c'est prendre la population pour des cons, mais déjà, rien que le fait de vouloir se faire élire, à l'heure actuelle, c'est déjà vouloir prendre la population pour des cons, la place est si lucrative.

Maintenant, cette population aime ça, puisqu'elle remet toujours aux postes clefs ceux qui la laminent. 

Quand on aime.

 

On est en train de supprimer le train

Le premier élu.

Fonctionne en monarque, il impose sans discussion possible, pourquoi se gênerait-il !

C'est une logique en fait, les français, mais aussi les européens - les populations laborieuses bien sûr - ferment leur gueule en subissant depuis des décennies, fort de ce constat les élus s'imposent de plus en plus, et de plus en plus il fondent des Etats totalitaires qui imposent sans discussion possible.

Et nous n'en sommes qu'au tout début.

Ils ont voté ! alors qu'ils subissent, et nous avec.

Quand j'écris "nous" ce sont les quelques irréductibles qui refusent encore le jougs de la  soumission.

Pendant combien de temps encore ?

Je l'ignore, la machine à écraser les peuples n'est pas prête de s'arrêter, sauf un sursaut national, ce qui s'éloigne de plus en plus, les banques y veillent en endettant en pagaille des peuples, pris à la gorge des finances, et obligés de se plier au totalitarisme grandissant de ceux qu'ils ont mis en place.

Vive la France veule et soumise.

A bientôt pour autre chose.

Bonne soirée à tous.

Ah si, encore une chose, il est trop tard pour revenir en arrière, sauf peut être !!!!!!!!

 

Pour me rejoindre, continuer à me suivre, me haïr ou m'approuver, et partager ce blog,  inscrivez-vous rubrique "s'abonner", bandeau droit du blog. 

Publié dans Société

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article