En douceur

Publié le par francois.ihuel15.over-blog.fr

 

Un grand coup de poing dans la gueule ça se sent, ça fait mal et ça fait réagir.

Des petits coups dans la durée, presque indolores mais qui ont, en finalité, le même résultat, ça ne se sent pas et ça ne fait pas réagir.

En politique, c'est la même chose. 

 

En douceur

On dit aussi !!!

Se faire enculer en douceur. (Oui, je sais, c'est un peu grossier mais on ne se refait pas, soit on est du bas peuple, gras et vulgaire, soit on est de la haute, ce domaine réservé aux voleurs et truants officiels de tous genres que le précédent met en place et adule sans réserve)

C'est presque du bonheur de se faire mettre sans douleur apparente.

Depuis l'avènement socialiste de 1981, les politiciens, de tous bords, ont compris, surtout suite à Mai 1968, que de tout passer d'un coup c'était un gros risque, ils font donc de la thérapie anesthésiante longue durée, celle qui consiste à tout faire accepter, même l'inacceptable, comme ne plus gouverner un pays que pour satisfaire les communautés étrangères de plus en plus exigeantes.

La politique actuelle n'est focalisée que sur la finance, il faut toujours plus de finances, pour assouvir des besoins personnels d'élus mais aussi pour imposer au peuple une invasion programmée qui faut financer.

L'Etat, puisque c'est de lui qu'il s'agit, même si on n'est plus trop sûr qu'il soit encore au service de la France et des français, constate que les levées d'impôts, ces derniers de plus en plus nombreux et importants, surtout ceux déguisés en taxes diverses et autres, ne rentrent pas de façon suffisamment satisfaisante.

Pour baiser les français, puisque qu'il ne s'agit que d'eux, les autres étant exonérés d'impôts mais bénéficiant de largesses interdites aux précédents, on met en place des procédés dignes d'un Etat totalitaire, ce qu'il est déjà mais par délicatesse on dit "République", ou "raison du peuple" si on veut approfondir les racines des mots. 

J'aime bien le troisième paragraphe :

"pour les salariés, fonctionnaires ou retraités par exemple" c'est vrai que l'exemple est global, il n'y en a pas d'autre puisque les élus de la République se sont exonérés de certaines taxes par décret ; c'est vrai quoi, les smicards sont là pour ça !

J'aime bien aussi l'encart en bas de page :

"Les contribuables n'auront pas à donner ..... Etc"

En clair c'est ça et rien d'autre, vous exécutez sans avoir à vous plaindre, ou éventuellement soulever un contentieux. En clair : paye et ferme ta gueule.

Le taux sera compris entre 0 et 43%, c'est à dire que les fourchettes d'imposition vont disparaitre, l'impôt ne sera plus calculé sur un revenu ponctuel mais sur une estimation, sachant que les revenus sont variables d'un mois à l'autre ils le sont plus d'une année à l'autre, la précarité va exploser.

Un financier médiocre élu, soutenus par des financiers très subtils qui le manipulent, c'est juteux pour les banques. 

Je marque médiocre parce qu'il semblerait que notre élu national par défaut n'ait pas réellement satisfait aux exigences financières en matière de management, mais ce ne sont que des rumeurs, on s'est habitué aux diplômes bidons et achetés, une spécialité socialiste du précédent mandat dans lequel d'ailleurs il y excellait.

 

En douceur

Sécurité détournée.

Sur le fond c'est une logique, sur la forme c'est un peu différent.

Vous prenez un contrôle de gendarmerie en bord de route, avec jumelles et matériel nécessaire à la mise en oeuvre d'une interpellation, en face vous prenez cent automobilistes, quatre vingt dix auront la ceinture, dix ne l'auront pas.

Ces dix là se feront arrêter et verbaliser.

Sur les quatre vingt dix autres, qui auront la ceinture, vous en aurez quinze au taux d'alcoolémie supérieur à ce qui est autorisé, ils ne seront pas arrêtés, rouler bourré ça ne se voit pas.

Quoi que, quand un mec bourré percute un autre véhicule, le visuel prend tout son sens, à la puissance cent.

C'est juste une parabole, ça ne remet pas en cause les contrôles que je plébiscite, juste que la pompe à fric passe d'abord par le visuel, l'Etat transforme les forces de l'ordre en percepteurs d'impôts, encore que ces premiers font preuve de pédagogie et de psychologie.

Retirer un point du permis de conduire c'est aussi une forme d'arnaque, ne pas avoir sa ceinture ce n'est pas une faute de conduite. Dans le mouton automobiliste, tout est bon, comme dans le cochon.

 

En douceur
En douceur

Et puis....

....il faut bien financer ceux qui nous enculent.

Garde des Sceaux c'est une place qui laisse entendre que la Justice est préservée.

Laquelle ?

La leur, quelle meilleure position que d'occuper un poste permettant de s'auto-exonérer des contraintes imposées au peuple.

La monarchie républicaine gérée par les truants de la République. Rien ne va plus.

Allez les cons de français, on les paye ces impôts, PV, taxes, TVA, et bien d'autres encore !

Il y a d'autres élus qui attendent de pouvoir acheter sur votre dos, le mien compris.

Il y a des candidats qui attendent d'être élus pour aussi pouvoir se goberger, vous savez, ces copains d'un moment qui vous passent la main dans le dos, vous offrent un apéro à l'issu d'une réunion nulle à chier durant laquelle il vous racontent toujours la même chose.

Ça s'appelle la pommade, et ça marche, ça marche très fort.

En douceur, bien sûr.

A bientôt, pour autre chose.

Bonne journée à tous.

 

Pour me rejoindre, continuer à me suivre, me haïr ou m'approuver et partager ce blog,  inscrivez-vous rubrique "s'abonner", bandeau droit du blog. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

fred 24/11/2017 18:02

oui tout en douceur la pilule serait trop grosse a avalée sinon (quoique !!!!!!!! vu l'adversité qu'ils rencontres ils doivent bien rigoler quand même),mais jusque ’où peuvent ils aller avant une vrai op position du peuple (car je crois encore que nous sommes assez nombreux qui sont en dehors du troupeaux )

francois.ihuel15.over-blog.fr 25/11/2017 10:00

Assez nombreux oui, mais muselés par l'Etat totalitaire, il n'y a pas encore de camps pour y enfermer les opposants mais ça vient. Les français sont devenus des couards, hélas. Dommage que je n'ai pas 20 ans de moins