J'hésite

Publié le par francois.ihuel15.over-blog.fr

 

La réponse du berger à la bergère c'est la prouesse médiatique de rendre positif ce qui est négatif.

Mais bon, les journalistes c'est leur métier, même si parfois il est mal fait.

Par contre, la seconde réponse anonyme sur un même sujet antérieur vaut que j'y sacrifie quelques minutes.

 

 

J'hésite

Le titre d'abord.

"Une seule route vous manque et tout est dépeuplé". Il est évident que quand on se place du côté de la rue (et non de la route puisque c'est en ville) qui est cause de quelques perturbations, on analyse, pour peu qu'il y ait eut analyse, les conséquences d'une autre façon.

Le journal local, sponsorisé par la mairie, avec l'argent du contribuable, comme D'ICI TV, ne va pas aller à l'encontre des volontés municipales.

C'est platonique cet article, il ne fait pas état de ce qui justifierait de telles perturbations massives dans la même période, mais s'attache à trouver quelques acteurs complaisants qui tireraient bénéfices de ces énormes perturbations.

Le problème de Briançon, ce n'est pas qu'il manquerait une seule route, c'est que la moitié des rues sont dans un tel état qu'il est préférable de les éviter, ne serait-ce que pour soulager les amortisseurs des véhicules, mais c'est une autre histoire, quand une municipalité est dans la totale incapacité de mettre en oeuvre les nécessités indispensables à la quiétude et au bien-être de ses administrés c'est qu'il y a quelque chose qui ne fonctionne pas quelque part. 

Les travaux doivent se faire, c'est une évidence, juste préciser que ce n'est pas pour quelques semaines mais pour plusieurs années, Mr le Maire veut un beau centre ville entouré de la merde du restant de la ville, un peu comme un rubis enfermé dans une merde de chien, il y en a tellement qu'en les rassemblant toutes il y en a sassez pour entourer la ville.

Maintenant, les itinéraires de déviation sont aussi impactés par les travaux, ce qui étonne c'est que l'article n'en fait pas mention.

Ma page de blog "Ma ville est un enfer" à fait un tabac, ce n'est pas pour rien.

J'invite donc le journaliste local du Dauphiné à prendre l'avis des automobilistes impactés tous les jours par les déficiences municipales et par les dégradations de plus en plus nombreuses, je l'invite à se renseigner auprès des riverains qui vivent un enfer de bruits et de poussières, sachant que ce n'est qu'un début.

Ma mère disait, le papier ça le laisse faire, on y marque n'importe quoi.

Donc, pour le Dauphiné Libéré, en ville de Briançon tout va bien, ce serait marrant de faire un référendum local sur l'avis des briançonnais concernant la gestion de leur ville.

Le journal local, depuis ces dernières années, c'est n'importe quoi, sortie des cuculteries de patronage et des retours sur le temps passé, l'actualité se résume en deux pages. Du temps de Mme Garcin, "déplacée" par la volonté municipale socialiste toute fraiche de 2009 - elle n'avait pas sa langue dans sa poche - le journal était nettement plus intéressant, même s'il gardait ses cuculteries qui sont de toutes les façons incontournables dans un journal local.

Ce n'est pas demain que le Dauphiné fera la promotion de mes livres mais franchement je m'en branle grave comme disent les jeunes, je fais partie de cette population à éviter, celle qu'on met de côté, ce tri qui ressemble à de la discrimination, non pas parce qu'un temps j'étais adhérent au Front National, ce qui m'a été confirmé par un de leurs journalistes, mais parce que d'une part je n'ai pas la carte du PS, d'autre part je n'hésite pas à écrire que la municipalité ne s'est pas entouré de la meilleure élite pour gérer la ville, pour peu qu'elle soit gérée, et enfin je dénonce ce que tout le monde dit tout bas.

Mais je dérange aussi d'autres personnes, celles qui se sentent visées à travers mes lignes.

 

J'hésite

J'en ai fait une mini page.

Le 24 Août 2017, titre "Jugement hâtif".

J'y relevais certaines incongruités et la façon un peu simpliste d'analyser une situation qu'on ne connait pas.

 

J'hésite

On prend la même et on recommence.

Du moins on reprend le précédent commentaire, on le modifie un peu en y rajoutant d'autres fautes un peu grosses mais j'en laisse aussi parfois, moins grosses.

On reprend : 

1 - Copié-collé du précédent commentaire, sans rectification de faute mais ce n'est pas grave.

2 - Pas facile à analyser, interpréter une réflexion douteuse c'est complexe, je ne m'y arrête pas.

C'est la suite qui est bien.

"Le code a évolué". Ça c'est une chose qu'elle est bonne comme disait Coluche, au moins, j'apprends quelque chose, d'autant que moi je n'ai pas évolué, d'ailleurs tous mes lecteurs s'en sont aperçus, il n'y a qu'à lire mes pages, des centaines depuis 2008 avec 150 000 visiteurs pour plus de 250 000 pages lues.

Mais ça, ce n'est rien, la suite c'est une prouesse.

"Les vieux perde de la vision" (je laisse les fautes). C'eut été la vue que j'aurai mieux compris mais on va faire avec. Les opticiens vont faire faillite, les ophtalmologues vont prendre leur retraite, ils ne servent plus à rien.

J'en déduis que le médecin qui me contrôle tous les ans - pour mon permis de conduire puisque je fais partie des vieux qui doivent valider leur permis PL et TC tous les ans - est soit incompétent soit très laxiste et qu'il prend des risques à le valider. Je me dis aussi qu'il y en a des moins vieux pour qui ce serait aussi très utile, une visite médicale annuelle, mais c'est une autre histoire.

"il ont des réflexe d'un mec qui a 1g". (toujours en laissant les fautes)

Je découvre donc que mon "détracteur du jour" est un connaisseur en matière d'alcoolémie routière, il n'est pas le seul, j'en connais d'autres mais je suis bien incapable de déterminer comment se comporte un automobiliste qui a 1g en supposant qu'il parle du taux d'alcoolémie.

J'en déduis que ce même personnage, qui a changé de pseudo mais pas de style, est un expert en taux d'alcoolémie et qu'il a pu établir un graphique de normes, qui seraient basées sur son éventuelle expérience, qui se réfèrent à un état suivant l'imprégnation alcoolique quand on conduit un véhicule, il devrait se rapprocher des services de gendarmerie, ses connaissances en ce domaine les aideraient certainement à cibler, de loin, ceux qui conduiraient potentiellement alcoolisés.

Ce qui laisse aussi à supposer que ceux qui roulent en respectant la réglementation sont des conducteurs alcoolisés, du moins en me basant sur les écrits élucubratoires du dit "lolo" - pseudonyme de remplacement de "thierry" - pseudo qui serait plus à rapprocher d'un consommateur de lait que d'alcool si c'est à comparer, toujours son expérience, sauf si une nouvelle bibine en a cette appellation.

Bref, je m'amuse.

La suite : Je suis un danger sur la route, je pense que mon actuel employeur va apprécier, me confier un car de 59 passagers tous les jours en sachant çà devrait l'interpeler, comme ça devrait interpeller aussi tous les autres transporteurs qui m'emploient depuis que je suis vieux. (Je ne remets pas le texte, chacun peut à loisir l'apprécier dans la copie d'écran ci-dessus)     

Je relève aussi que "lolo" relativise, il a réussi l'exploit, après celui de supposer que je n'actionne pas mes clignotants, de déduire que je conduis mal, pour quelqu'un que je ne connais (mais que je devine parmi quelques personnages de passage dans mon entourage de ces dernières années) et que je n'ai jamais emmené dans mes véhicules, relève d'un don qu'il devrait exploiter dans d'autres domaines, comme les phénomènes de foire ou les innombrables devins, marabouts et charlatans de l'esprit, qui pullulent. 

Donc, avis aux autres automobilistes, je conduis mal, quand j'arrive écartez vous, on ne sait jamais, je me demande seulement à quoi sert la FCO que je passe tous les cinq ans pour rester à niveau, ne pas évoluer après ces séances très couteuses de cinq jours c'est à désespérer, ce sera un sujet d'un de mes livres à venir sur ma période "routier". 

Il est vrai aussi que de conduire depuis 1967 (dont trois ans sans permis de 1967 à 1970 mais ne me caftez pas)  influe sur mon état, l'habitude me fait perdre la notion des responsabilités, c'est pourquoi je remarque l'absence de celle de certains autres, y compris certainement "lolo" qui se sent si visé qu'il en écrit des commentaires frisant le délire, au moins j'ai une distraction amusante qui justifie cette page.

Enfin, pour conclure bien que j'ai envie d'en faire des pages, je ne filme personne, je n'ai qu'une caméra embarquée pour déterminer, en cas de problème, les circonstances du problème. 

Faire des "doublettes" ? J'avoue que là je ne comprends pas tout, mais à mon âge c'est normal, quand on est vieux on devient sénile.

Allez "lolo", je ne vous en veux pas, je me suis bien marré quand-même.

Refaite moi un autre commentaire du même cru, j'en ris encore.

Sur ces deux informations du jour j'ai hésité, c'est pourquoi cette page englobe les deux, parfois j'hésite.

A bientôt pour une autre page captivante dans quelques jours.

Bon dimanche à tous.

 

Pour me rejoindre, continuer à me suivre, me haïr ou m'approuver et partager ce blog,  inscrivez-vous rubrique "s'abonner", bandeau droit du blog. 

 

Ah merde, je voulais travailler sur mon neuvième livre aujourd'hui. Tant pis, ce sera pour demain, les occasions de rires sont rares.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article