Une ville plus attractive

Publié le par francois.ihuel15.over-blog.fr

 

Il y en a qui n'ont pas peur d'écrire des énormités.

 

Une ville plus attractive

Priorité.

A l'éducation.....

De qui ?

A la culture.......

Laquelle ?

A la jeunesse.......

Où ? Quand ? Sur quel sujet ?

A la solidarité......

Laquelle ? Pour qui ?

Aux aménagements......

Ah !!!!!!

Où ?

 

Une ville plus attractive

Intégré dans l'éducation.

C'est du fonctionnement, rien de plus, juste la continuité de modernisation des établissements, rien qui soit valorisant sauf si on se sert du fonctionnement normal pour se faire mousser, spécialité municipale depuis l'avènement socialiste à la tête de la ville.

Le budget de fonctionnement de la ville a été drastiquement réduit, raison pour laquelle les ST ne peuvent plus faire le travail correctement, mais dès qu'un effort est fait pour tenter de maintenir à niveau quelques établissements scolaires alors là ils n'en peuvent plus à la mairie, la gaule dans les calbars à se sentir investi d'une exceptionnelle intervention qui va tenter de valoriser l'invalorisable.

Et puis on décèle, dans ces améliorations, plus une intention d'éduquer les parents et les instituteurs que les élèves, pour amener un enfant à apprendre il faut commencer par le début.

Maintenant il fallait le faire, moderniser les écoles c'est indispensable et ça ne vaut pas une "médiation", fut elle municipale.

 

Une ville plus attractive
Une ville plus attractive

La culture.

Ou l'écolo-culture.

Celle qui consiste à conserver les espaces verts sauvages, très nombreux dans cette ville "attractive".

Pour cacher les innombrables mégots jamais ramassés, les déchets divers jetés par les riverains qui considèrent que les employés municipaux ne sont là que pour ramasser leur merde.

Mais comme il n'y a que la merde qui laisse des traces de merde, ce n'est pas très valorisant pour ceux qui la mettent.

En fait de culture c'en est une autre que vise cet encart, un domaine très vaste qui englobe beaucoup d'éléments, des plus instructifs au plus nuls, en passant par le cinéma, le théâtre, la lecture, les scènes de rue, etc. le problème réside surtout dans le gaspillage d'argent public pour des formes de culture très discutables.

Je pourrai même y inclure mes livres, d'une instruction douteuse et d'une lecture légère je ne reste pas persuadé qu'ils apportent une éducation sauf à considérer l'éducation comme certains considèrent la culture.

Maintenant je doute que la ville de Briançon attire par sa culture, quelle qu'en soit la forme, parce que les touristes ne viennent pas chercher une éducation qu'ils seraient plus à même de nous inculquer, le niveau moyen briançonnais n'étant pas dans les premières places.

 

Une ville plus attractive

La solidarité.

Là aussi on s'interroge, déjà il faudrait que la municipalité s'occupe de la totalité de la population, et non pas la tranche préférentielle qui consiste à accepter la soumission en caressant le maire dans le sens du poil.

Pour être accepté et aidé, à Briançon, il faut dire comme c'est recommandé, fermer sa gueule et payer sans broncher la mégalomanie constructive municipale qui d'ailleurs n'apportera strictement rien au quotidien des briançonnais, la parade socialiste qui consiste à se faire mousser par des artifices et de l'immobilier ne servant que ceux qui en tirent profit au détriment des contribuables briançonnais qui payent des impôts excessifs. 

Certes, il est bien de faire du social, mais pas du social partisan ni du social ciblé, et c'est bien là que ça merde à Briançon, je connais quelques jeunes délaissés parce qu'ils ne répondent pas aux critères de soumission exigés pour rentrer dans le moule municipal.

Cette municipalité faux-cul de quelques-uns de ses représentants qui n'en peuvent plus de prétention en se gaussant insidieusement sur certains en public.

Ces minus qui se prennent pour des grands alors qu'ils sont si petits et si insignifiant.

 

Une ville plus attractive
Une ville plus attractive

L'autre "solidarité".

Défendable mais qui présente un problème grandissant, la préférence sur l'accueil des migrants clandestins qui arrivent incessamment par Névache, soigneusement encadrés par une association briançonnaise et soutenus par certains élus, ceux qui dédaignent les briançonnais d'ailleurs, semble être la priorité des priorités.

Franchement, ces migrants auraient tort de ne pas profiter de cette niaiserie collective, dans aucun autre pays au monde on dorlote ceux qui sont vecteurs de problèmes grandissants, mais il est interdit de le dire.

Attendons encore un peu, je sens que les problèmes ne vont plus tarder, à nos frais bien entendu puisqu'il est hors de question que ces "parasites" participent à l'économie du pays.

C'est excessif parasites ? Et bien non, la définition c'est "qui vit aux dépends de la société", donc qui est néfaste à un fonctionnement normal, ce qui le rend anarchique avec les conséquences pour cette société.

Mais là non plus il ne faut pas le dire, les bobos bien-pensants vont s'en offusquer, les pauvres.

Le site de la mairie n'est pas à jour, des infos un peu usée, un peu comme le fonctionnement d'ailleurs.

 

Une ville plus attractive

La jeunesse.

Laquelle ?

Prendre la jeunesse en main c'est bien, on se pose alors la question de savoir pourquoi ces derniers ont tendance à quitter la région, les distraire c'est bien mais ce n'est pas suffisant.

Depuis des années j'entends divers intervenants, de tous bords politiques, annoncer la création d'emplois, la volonté d'augmenter la population (Quoi que, avec les migrants ça ira vite) par des constructions diverses et la créations d'entreprises.

Sauf que les entrepreneurs ne sont pas chauds à venir s'installer dans le trou du cul des Hautes Alpes qui pourrait être le trou du cul du monde, les taxes et impôts y atteignent des records, les infrastructures routières sont minables, dégradées, ça n'incite pas à se suicider socialement en venant dans nos contrés qui ne sont attractives que par l'environnement montagneux, et encore, il ne faut pas que ça dure trop longtemps.

Alors je ne suis pas sûr que de faire venir des vieux, qu'on appelle des seniors pour que ces derniers ne se sentent pas visés par le terme devenu péjoratif de vieux, soit vecteur de travail pour les jeunes, déjà très peu accepteront de torcher le cul des grabataires, c'est un travail pénible et sous payé, ensuite la municipalité préfère des vieux bien portant et, si possible, plutôt à l'aise, c'est aussi une clientèle de choix pour faire du fric facile, il n'y a qu'à regarder les affiches promotionnelles qui décorent les divers murs des nombreux chantiers de la ville.

Et puis franchement, dans une ville où il manque de tout, où les salaires sont au raz du plancher, ou les loyers sont prohibitifs, les denrées au prix touriste, où il faut chauffer six mois par an au minimum, circuler dans une ville polluée et dans un état de délabrement que seuls les élus ne voient pas, avoir moins d'avantages qu'en "bas" avec beaucoup d'inconvénients en plus, ça n'incite pas à s'installer, sauf pour ceux qui bénéficient des minimas sociaux, ceux qui ne payent pas de loyer, d'électricité, pas de charge, un revenu assuré tous les mois à ne rien branler de sa journée.

Briançon, ville d'accueil et d'écueil pour vieux nantis et désœuvrés chroniques. 

Qu'une jeunette se sente investie d'une mission, chapeautée par la MJC fortement influencée par l'obédience politique de la municipalité, ce que cette dernière appelle "culture", on peut comprendre que la voie de la facilité soit la meilleure, il y a d'autres personnes en difficulté que la municipalité ignore volontairement, mais ce n'est pas valorisant et surtout non médiatisé, ce n'est pas porteur pour la vente d'un journal, qu'il soit local ou national.

 

Une ville plus attractive

L'adulation.

C'est dans ce genre d'exemple que vient se placer cette jeune fille, quand on est "financé" et soutenu dans un rôle on y voit que des avantages, on dit aussi la voie la plus facile.

Cet article, déjà ancien, nous rappelle qu'en matière de sucette il n'y a pas que les pédés qui y excellent, quand on a profité de la mansuétude d'un maire en échange de quelques pommades et finances douteuses on ne peut qu'écrire des énormités, parce que Mr De Caumont père pour briançon c'est un peu fort, la mère patrie se serait bien passée d'un père qui fut maire et qui a laissé la ville en ruine avec une dette pharaonique dont on ne voit pas la fin, ce ne sont pas les actuels projets, tout aussi pharaoniques d'ailleurs, qui vont remettre au beau fixe le moral des briançonnais.

 

Une ville plus attractive

Question finances.

Et peut-être magouilles, là aussi l'interrogation marque les esprits, on constate souvent des procédures hâtives et plutôt sommaires, on ne peut s'empêcher de penser que là encore quelques enveloppes sournoises passeraient sous certaines tables.

Ce n'est qu'une hypothèse mais on connait suffisamment certains fonctionnements et ceux qui les font fonctionner pour se poser des questions.

 

Une ville plus attractive
Une ville plus attractive

THT.

Ou, Très Haute Tension électrique.

Etant du métier, bien que n'exerçant plus depuis bien longtemps, je sais que la THT ne peut être enfouie, raison des pylônes de la Durance qui font polémique depuis ces dernières années.

Disons donc de la haute tension pour rester dans le domaine de l'acceptable.

On peu lire aussi "réseau de chaleur", ce qui signifie que l'enfouissement des canalisation, ce qui a un cout énorme pour de l'aléatoire sauf si la municipalité est persuadé que la chaufferie bois voit le jour.

En fait les procédures juridiques, justifiées, n'ont pas abouti que déjà les responsables de la ville sont persuadés que ça se fera, un peu comme Mr De Caumont à imposé le téléphérique du Prorel et Mr Bayrou le casino de jeu en mettant tout le monde au pied du mur.

Donc les briançonnais sont mis à l'écart des véritables projets et des informations concernant cette chaufferie.

Je ne doute pas non plus, qu'à ce niveau, des enveloppes passent aussi sous les tables mais dans l'autre sens, après tout la fiscalité c'est la tirelire inépuisable qui permet de s'exonérer des réglementations, tout s'achète.

Je relève aussi que l'enfouissement des lignes aériennes téléphoniques et d'énergie électrique est à l'ordre du jour, on peu déjà laisser à la municipalité cette excellente initiative que j'induis via mon blog depuis plus de dix ans.

Si je n'en suis pas l'instigateur ça aura au moins servi à quelque chose.

 

Une ville plus attractive
Une ville plus attractive
Une ville plus attractive

Peut-être que !!!

Un jour seront aussi suivis d'effet mes nombreux "signalements" concernant la dégradation permanente de la vieille ville.

Transformée en parking classé par l'UNESCO avec l'aval des autorités.

Je veux bien qu'une journée de travail soit fatigante mais quand on est en mesure d'assumer des travaux de chantier on doit aussi être capable de marcher 200 mètres et garer les véhicules sur le parking du Champ de Mars.

Il est vrai que c'est payant par barrière de péage, ceci explique peut-être cela, mais ce n'est pas une excuse.

L'image de la cité Vauban en prend encore un sacré coup.

 

Une ville plus attractive
Une ville plus attractive

Il est vrai que....

....l'exemple riverain est incitatif, quand ceux qui habitent la vieille ville sont les premiers à la dégrader on peut comprendre que les "visiteurs" s'exonèrent de la plus élémentaire règle de respect du lieu dans lequel il s sont.

Çà, c'est chronique et à l'année.

 

Une ville plus attractive
Une ville plus attractive

Image touristique.

Il faut dire que la vieille ville n'est pas exclusive en matière de merde, la crasse et le déclin se voient un peu partout.

Moi je veux bien que la ville manque de moyens pour le fonctionnement, je me pose juste la question de savoir pourquoi je vois tant d'employés passer dans ces secteurs pour constater jour après jour que les mêmes "déchets" sont toujours au même endroit.

Pour l'arrêt de bus c'est le RDV des clodos de la ville, on peu encore expliquer, mais pour la tapis de mégots qui date de plusieurs mois il y a de quoi s'interroger.

 

Une ville plus attractive
Une ville plus attractive

Misères des deux villes.

Puisque Briançon c'est deux villes, les navrances y stagnent, les canettes ce sont les riverains, les mégots et divers détritus du bas c'est un manque d'entretien.

Un secteur qui se voudrait agréable, c'est aussi l'image attractive de la ville.

 

Une ville plus attractive

Ça c'est du travail de salaud.

Bon, d'accord, ça a un cout, mais n'est-ce pas aussi pour avoir un cadre de vie agréable que les briançonnais payent des impôts ?

Des décennies que ce secteur est abandonné, il y a un hôtel trois étoiles juste à côté, le firmament ne brille pas de la même façon pour tout le monde.

C'est la ville attractive.

Une ville plus attractive

Il y a quelques jours.

Un accident à l'intersection de La Vachette et de la route d'Italie a fait quelques blessés, sans être expert et sans désigner le ou les responsables il est flagrant que la vitesse d'abordage de cet endroit est un des facteurs comme de couper la route pour tourner plus vite peut en être l'autre.

Je vois ça tous les jours.

Je connais un des véhicules, j'ai eu l'occasion de constater la désinvolture dans la conduite de ce dernier, je ne suis donc pas étonné de ce genre de conséquences.

A très bientôt pour une page politique.

Bonne journée à tous.

Pour me rejoindre, continuer à me suivre, me haïr ou m'approuver et partager ce blog,  inscrivez-vous rubrique "s'abonner", bandeau droit du blog. 

Publié dans Briançon

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article