Risques sanitaires

Publié le par francois.ihuel15.over-blog.fr

 

Moi d'abord, les autres après s'il en reste.

 

Risques sanitaires
Risques sanitaires

Pollution d'altitude.

Une vallée reconnue pour l'image qu'en s'en fait, polluée par une décharge sauvage improvisée à laquelle on a mis le feu, ç'est plutôt perturbant.

En fait, depuis que le vent est tombé, les villages environnants ne sont pas à la noce.

Les épaisses fumées nocives qui se dégagent de cet "incendie" volontaire incontrôlé, puisqu'il n'y a personne pour surveiller, incommodent plus ou moins gravement les riverains qui subissent cette pollution hautement nocive.

La gorge qui brule, les poumons qui ont du mal à assurer leur rôle, les yeux qui piquent, les toux consécutives.

Surtout pour les personnes fragiles comme les malades, les nourrissons et les enfants, ces centaines de riverains respirent cette merde sans que rien ne puisse être fait.

Bien entendu, avec ma grande gueule j'ai appelé différentes autorités qui semblent démunies, c'est à dire dans l'impossibilité d'intervenir pour faire cesser ces émanations toxiques, les textes existants ne semblant pas être adaptés aux circonstances. 

Les quelques informations que j'ai pu glaner font état d'un dépôt de paille en "écobuage", sauf que ce n'est pas exactement le cas.

 

Risques sanitaires
Risques sanitaires

Du foin il y en a.

A première vue on voit bien que c'est une destruction par le feu puisqu'il semble qu'il n'y ait pas d'autres moyens, ce qui m'étonne.

 

Risques sanitaires

En regardant plus près.

Je constate que des objets divers sont dissimulés sous cette paille.

 

Risques sanitaires
Risques sanitaires

Une décharge.

Interdite depuis des années ce n'est pas ce qui perturbe ceux qui se passent de scrupule, enfumer des centaines de gens pendant des jours pour se débarrasser gratuitement de ses merdes ce n'est pas nouveau, mais là c'est vraiment excessif.

Il semblerait, toujours par des informations diverses, que ce soit l'agriculteur qui a subit un incendie récemment et qui se débarrasse de ce qui n'a pas brulé.

Juste constater qu'il y a de tout, entre divers plastiques, mobilier, un morceau de mobylette consumé, et divers détritus il y a de quoi se poser des questions.

Une fois de plus, le laxisme et le mépris des autres trouvent toute leur ampleur.

Il reste encore pas mal à bruler, je me dis que l'image de la vallée en prend un sacré coup, s'il suffit d'utiliser la nature pour décharger ses poubelles c'est la porte ouverte à tous les excès, pourquoi alors les particuliers n'en feraient-ils pas autant ?

A suivre.

A très bientôt, pour autre chose.

 

Publié dans Société

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article