Où est la haine ?

Publié le par francois.ihuel15.over-blog.fr

 

Depuis quelques années, on entend, venant d'une certaine catégorie d'individus, dénoncer la haine du F-Haine, comme ils se plaisent à le souligner.

Vu l'état de la France aujourd'hui et constatant les incroyables attaques de la gauche avec des rictus bien définis, la haine ne se trouve pas là ou on la situe.

 

Où est la haine ?

Le journalisme.

Semble, depuis l'avènement socialiste de 1983, tendre à prendre faits et partis pour une mouvance bien définie.

Sauf erreur le journalisme c'est d'abord l'information, qui devient de plus en plus de la désinformation.

Dès lors qu'un système dysfonctionne en se servant d'une organisation préférentielle et imposée, puisque l'information est imposée à tous ceux qui ne se contentent que de suivre les journaux nationaux, plus rien n'est réel.

Cette guerre des mots, des phrases, des situations, ne peut pas avoir d'effet bénéfique pour un pays qui sombre dans le chaos et le ridicule, parce que vis à vis des autres pays de la planète entière, la France, cette grande France si fière il n'y a pas si longtemps, est reléguée dans les pays les plus lamentables qui soit.

 

Où est la haine ?

Au service de qui ?

A qui rapporte la haine ?

A ceux qui la diffusent, qui la propagent, qui en sont habités.

L'instigateur de cette situation, en ces temps d'élections, ne peut qu'être un candidat, ou du moins la logistique qui le soutient.

Personnellement, quand Mr Macron a été bombardé Ministre, je n'ai pas spécialement relevé l'incongruité d'avec son parcours que je ne connaissais pas, toutefois, habitué depuis quelques années à voir nommer des gens totalement incompétents, à la limite suffisamment instruits, je suis allé gratter un peu les antécédents à Mr Macron.

Tenant compte de son parcours en un temps record, je constate que les places qu'il a occupé n'ont pas été acquises au mérite, comme cela devrait être dans la logique des choses, le mérite récompensant un travail bien fait sur une durée suffisante pour en tirer jugement.

Il ne remplit pas ces critères, loin s'en faut, ses discours sont creux, des phrases toute faites, des mots inutiles, quand il a fini de parler on se demande ce qu'il a bien voulu dire, loin de quelqu'un d'équilibré et d'instruit, l'instruction ce n'est pas posséder des diplômes, c'est de concrétiser son savoir, quand on en a .

Alors quand j'entend des gens dire que l'élection possible de Mme Le Pen c'est l'inconnue je me dis qu'en matière d'inconnue il y a plus à craindre de Mr Macron propulsé par le Président de la République actuel, Mr Hollande, pour continuer sa politique suicidaire pour la France.

Si ce dernier a dit ne pas se représenter c'est pour laisser le champ libre à Mr Macron après avoir mis en place une stratégie visant à éliminer Mr Fillon, ce dernier, fragile psychologiquement, est tombé les deux pieds dans le panneau d'autant qu'il était l'adversaire le moins dangereux pour le PS. 

C'est aussi pourquoi beaucoup d'électeurs socialistes ont voté aux primaires de la droite, ça éliminait Juppé et Sarkozy, laissant en place le pantin Fillon incapable de réagir positivement aux attaques qui l'ont détruit.  

Ce dernier, ébloui par ce succès inattendu, s'est déjà vu en haut de l'affiche, persuadé que le peuple le suivrait il a anticipé sur des impressions, le mirage électoral qui l'a porté en tête de ces élections plutôt bizarres a aussi signé sa perte, il n'a jamais pu descendre de ce nuage furtif qui l'a porté quelques semaines, dans un sens c'est bien, en tant que chef d'Etat il faut être plus consistant et plus battant.

Ce qui est perturbant à ce jour c'est la dilution des esprits, c'est une stratégie de la gauche pour perdre la population dans des hypothèses diverses, quand j'entends certains dire qu'il ne savent pas pour qui voter je me dis qu'il y a un problème, ou on a des convictions et on les suit, ou on n'en n'a pas et on se renseigne, mais pas en se lavant des médias destructeurs.

Quand j'entends des gens dire qu'ils ne voteront pas pour telle ou tel candidat je leur demande pourquoi. Quand ils me répondent que c'est ce qu'ils ont entendu sans même connaitre l'un ou l'autre des candidats il y a un très gros malaise sociétaire, c'est exactement ce qui sert la gauche en déroute.

          

Où est la haine ?

Le bordel électoral.

Le pouvoir en place a fabriqué le plus grand chaos électoral depuis l'application du suffrage universel, c'est voulu mais je ne suis pas sûr que la France s'en remette rapidement, la destruction sociétaire voulue par le PS dès le début du mandat Hollande, à commencer par le mariage pour tous, c'est la décadence du pays.

Quand j'entends depuis quarante cinq ans les candidats, de droite comme de gauche, vouloir du changement, ces mêmes qui sont incapables de changer quoi que ce soit puisque ça sert la haute finance, quand j'entends ceux qui sont en place et qui ont dirigé le pays prétendre vouloir le redresser je me dis que tout le temps qu'ils ont passé aux commandes de la nation n'a servi strictement à rien en dehors de les enrichir.

Je ne vais pas refaire l'actualité, pour peu que s'en soit encore, j'espère juste que pour une fois la lucidité l'emportera pour enfin essayer autre chose que les décennies de gâchis qui viennent de passer.

La haine en France, se trouve à gauche, surtout à l'extrême gauche.

A très bientôt, pour autre chose.

   

Publié dans Politique française

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article