Que dire de la DIR

Publié le par francois.ihuel15.over-blog.fr

 

J'ai remarqué, depuis fort longtemps, qu'une raison sociale a la particularité de servir de passe-droits.

Mais que que dire de ceux qui représentent les autorités !

 

Que dire de la DIR

Interdiction de tourner à gauche.

Sauf si la réglementation s'est inversée sans que j'en sois informé malgré la FCO (Formation continue obligatoire pour les chauffeurs routiers) que je passe tous les cinq ans, c'est toujours d'actualité.

Cet endroit tous les briançonnais le connaissent.

 

Que dire de la DIR

Un carrefour difficile.

Et dangereux.

Ligne blanche continue mise en place par décision des autorités pour réduire les risques d'accident, la DIR (direction interdépartementale des routes) exécute donc des tracés en ce sens.

Avant on disait la DDE, ou dix doigts engourdis, révélation qui m'a été faite par une des responsables de l'équipement il y a quelques années.

 

 

Que dire de la DIR
Que dire de la DIR

Pour emprunter le Chemin Fanton....

....il faut donc faire le tour du rond-point.

Ce que je fais régulièrement.

 

Que dire de la DIR
Que dire de la DIR
Que dire de la DIR
Que dire de la DIR
Que dire de la DIR

C'est alors !!!!!! 

Que je vois un véhicule, de l'équipement justement, franchir allègrement cette ligne blanche continue malgré le panneau d'interdiction de tourner à gauche vu précédemment.

Pour un contrevenant normal, c'est à dire un couillon respectueux comme moi, ce serait 4 points en moins sur le permis si toutefois il y avait un contrôle quelconque dans le secteur, il est connu qu'à Briançon tout est permis au nez et à la barbe même des forces de l'ordre, je vois ça tous les jours des centaines de fois par jour.

Savoir même si ceux qui sont chargés de mettre en place les dispositifs de réglementation en connaissent les symboles.

On s'interroge.

On remarquera aussi, sur ces instantanés de vidéo, la désinvolture flagrante des piétons, un passage est très près.

         

Que dire de la DIR

Il est vrai....

....qu'une raison sociale est plus efficace que la présence de la police.

Alors quand cette raison sociale est représentative de l'Etat on ne peut que s'incliner.

Il est vrai que ce comportement ressemble étrangement au fonctionnement de ce même Etat, c'est dire que ses directives sont suivies à la lettre.

Je me dis alors qu'il devient discriminatoire, de la part des autorités, de faire de la répression sur ce qu'il s'autorise par personnel interposé.

C'est beau d'appartenir à une branche des autorités.

Je crois savoir que les chauffeurs de la DIR passent aussi la FCO, à moins que ????

Savoir aussi que le comportement du personnel d'une entreprise, fut elle d'Etat, en est aussi l'image, c'est peu dire également.

Que dire de la DIR ?

Ce soir une page personnelle parisienne, pour changer.

 

Publié dans Briançon

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article