Revue de presse du 10 12 2016

Publié le par francois.ihuel15.over-blog.fr

Quelques infos revues à ma façon.

Bien entendu ça n'engage que moi considérant que je n'ai pas la science infuse et que, moi aussi, je peux être dans l'erreur

 

Revue de presse du 10 12 2016
Revue de presse du 10 12 2016
Revue de presse du 10 12 2016

Que dire.

C'est avec une grande satisfaction que je constate la mise en oeuvre de cette "gare routière" du Champ de Mars, depuis des années que j'en faisait la navrante constatation il se trouve des gens qui ont eut, bien que tardive, la même idée que moi, celle que je préconise depuis des années, empiéter sur le jardin d'été sans qu'il en subisse de conséquences.

Je suppose qu'il y aura également une toiture légère pour abriter des intempéries et des coups de soleil, celle qui était en place l'a été suite à l'insistance que nous avions faire auprès de la municipalité de l'époque sous l'égide de l'ADUTUB, pour ceux qui s'en rappellent, afin de créer le petit arrêt prédécesseur. (1998/1999)

Revue de presse du 10 12 2016
Revue de presse du 10 12 2016
Revue de presse du 10 12 2016

Patrimoine.

J'ai reçu, très récemment, une invitation à visiter des lieux nouvellement ouverts aux visites patrimoniales.

Il s'agit du Fort des Salettes, c'est en effet une bonne nouvelle et je tâcherai d'y aller.

Toutefois je constate, encore une années de plus, l'état de la principale entrée de la vieille ville.

Par contre il semblerait, d'après un informateur dont je tairais le nom, que la ville se soit fait "remonter les bretelles" pour n'avoir pas effectué des réfections alors que le financement à été alloué.

Il semblerait aussi, toujours de la même source, que ces financements auraient été détournés de leur objectif qui a justifié ce financement de l'Etat ou autres, ce qui ne me surprend pas plus que ça.

Avec le Coeur de Ville à construire en laissant croire que ça ne coutera pas un sous aux contribuables, il faut bien trouver des expédients pour "arranger" les chiffres et tenter de nous faire prendre des vessies pour des lanternes. 

Revue de presse du 10 12 2016

Pressé de s'installer.

Les centaines de tonnes de gravats s'entassent encore, que, déjà, les pelleteuses creusent les fondations d'une énième maison de vieux, mais il faut dire "seniors", on n'a pas le même langage pour dire la même chose.

D'ailleurs on ne dit pas "Le Maire n'en à rien à branler des administrés", on dit "Mr le Maire est si occupé à l'embellissement de sa ville qu'il ne peut plus consacrer de temps pour une visite courtoise à ses administrés", même s'ils sont choisis.

En fait la langue française c'est génial, suivant le niveau social, intellectuel et la culture on choisi ses phrases, par exemple moi, quand je marque que je n'en n'ai rien à branler c'est très péjoratif, ça dénote tout suite l'être frustre et primaire qui se complet dans la vulgarité, un manque d'éducation évident que rien ne pourra combler.

Par contre quand un média (Qui bien sûr ne va pas suivre mes gras exemples), ou un élu, veut dire la même chose il emploie un vocabulaire choisi, il faut pouvoir paraitre et se faire plaisir, il va donc dire "on ne peut s'arrêter à de telles considérations".

Voyez déjà comme c'est plus limpide, c'est fluide, ça passe partout, pour se faire enculer c'est mieux, la pommade c'est indispensable pour lubrifier la crédulité des peuples à défaut d'autre chose.

C'est vrai que mon éducation primaire je l'ai aussi apprise à Pigalle, forcément ça laisse des traces. (Oh combien)

Passons, pour ça j'ai mes pages préférentielles.

Un champ de ruines, c'est en effet ce qu'on voit maintenant mais c'est difficile de démolir sans laisser quelques vestiges provisoires qui pourtant, pour une fois, cadrent parfaitement avec l'état de ruine de la ville, définitif pour cette dernière.

Il y a bien quelques avancées par-ci par-là, des travaux puzzles qui coutent une fortune pour du provisoire définitif qui ne durent que le temps d'attente des tranchées, nombreuses, démolissant en très peu de temps les récents travaux, résultats d'efforts exceptionnels de la municipalité actuelle.

Je n'ai pas pris de photos mais la route de Grenoble est truffée de mini chantiers qui détruisent instantanément la belle réfection récente et si couteuse.

Il m'avait été dit que les tranchées seraient rebouchées, oui, en effet, comme d'habitude, sans suivi de travaux donc de futures graves dégradations pour très bientôt.

A suivre.

Revue de presse du 10 12 2016

Et puis il y a les divertissements.

Quand on veut détourner l'attention on diverti, c'est très efficace, voilà donc de quoi occuper les populations, la télé c'est très porteur, on prend du vieux, on le secoue, on y ajoute du moderne et on fait du neuf sucé et resucé, l'avantage c'est que ça marche et tant mieux.

Peut-être que la production soulignera qu'il y a des représentants des Hautes Alpes, histoire de donner un petit coup de pub à notre région.

J'y serai bien allé mais je suis sûr d'être refoulé et puis avec ma gueule je vais faire foirer le truc.

Revue de presse du 10 12 2016
Revue de presse du 10 12 2016
Revue de presse du 10 12 2016

Que d'agitation.

Mais il y a urgence, pour dégager mais aussi pour reconstruire et surtout pour virer très rapidement ces éléments étrangers qui n'ont rien à y faire, les pneus de camions et autres plastiques que les autorités s'empressent de retirer de la vue.

Ce qui confirme la responsabilité flagrante des autorités locales concernant l'enfouissement sauvage de déchets "toxiques" dans ce remblais de consolidation, donc une décharge officieuse "légale".

Pas un mot sur la présence de ces pneus, pas une ligne qui poserait la question, même pas une allusion et pourtant les premières photos du Dauphiné Libérés, le jour de l'affaissement, ne laissent aucun doute sur ces étranges présences incohérentes, dans les deux sens du terme.

Y aurait-il des enveloppes rapidement rédigées et passées sous quelques tables ?

C'est mon intime conviction.

Pourtant j'ai alerté un élu départemental.

Revue de presse du 10 12 2016

La première chose qu'on remarquera....

....c'est la faute de frappe de ma dernière phrase.

On remarquera aussi le destinataire ce 2 Décembre 2016 à 6h52, candidat aux législatives on s'interroge ou alors il n'a pas reçu mon "mail", dans ce cas l'adresse qu'il m'aurait donné n'est plus la bonne, ça arrive en politique qu'on change rapidement certains statuts de façon à s'éloigner de certains problèmes.

Mais alors on répond à mes SMS ou on me rappelle.

Mais ça ne change rien au problème, personne ne fait allusion aux risques générés par le clientélisme lucratif local, la politique ne pouvant se passer de certaines complaisances si les factures d'exécution des travaux publics sont élevées c'est peut-être aussi pour que quelques enveloppes puissent les faire obtenir, la boucle est bouclée, le contribuables c'est une source financière presque inépuisable.

Ce qui me laisse interrogateur quand à la future potentielle représentation des Hautes Alpes à l'Assemblée Nationale, s'il n'est pas nécessaire d'avoir un solide bagage intellectuel pour être député quand on en possède un on l'utilise à bon escient, surtout avant les élections. 

J'ai horreur qu'on ne me réponde pas sur un sujet sensible.

Revue de presse du 10 12 2016
Revue de presse du 10 12 2016
Revue de presse du 10 12 2016

Impactés.

Beaucoup le sont, ce n'est pas le premier incident qui perturbe le bon fonctionnement d'une ville si "isolée". Une demande d'indemnités généralisée en vue ????

Plus rien ne m'étonne mais si les autorités, depuis plus de trente ans, au lieu de se renvoyer la balle et de défaire ce qu'à fait le précédent d'une autre couleur politique, avaient eut un minimum de réalisme en édifiant des infrastructures routières adaptées à l'évolution, on ne serait pas à se demander aujourd'hui si de faire passer un camion de 19 tonnes pour livrer le moyen-âge devient problématique !

Quand on constate l'échec de la A 51 qui attend sa liaison entre Tallard et Lus-la-Croix-Haute depuis plus de trente cinq ans on se dit que ce n'est pas demain qu'une quatre voies sécuritaire arrivera à Briançon.

Pourtant la géographie est plus douce, en dehors des dix derniers kilomètres pour "grimper" à Briançon, le projet ne serait pas insurmontable, mais voilà, les politiques ne s'intéressent pas au bien-être de leurs concitoyens, ils ne s'intéressent qu'à leurs finances pour ne pas les satisfaire.

Revue de presse du 10 12 2016

D'ailleurs il se prononce....

....le futur député.

"La meilleure décision de ces cinq dernière années". On aurait aimé qu'il la prenne en début de mandat cette décision et de démissionner, la France n'en serait pas là, mais bon, quand on veut rentrer en politique en haut de l'échelle il faut savoir manier la carotte et le bâton.

C'est comme çà qu'on arrive en politique, satisfaire tout le monde et personne mais la politique c'est pourri, dès qu'on y entre on est obligé de se plier aux exigences et à fonctionner souvent contre nature et contre son gré, la carrière lucrative en dépend puisque plus aucun politicien de maintenant ne travaille réellement pour la France et les français, les vrais. (J'insiste sur ces derniers mots)

Il oublie aussi juste de faire écrire qu'il n'y a pas que la gauche qui a détruit la France, ces joutes incessantes entre deux courants responsables qui se renvoient la balle c'est écoeurant.

La responsabilité de la droite est écrasante il est seulement navrant de constater que durant ses longues périodes aux affaires elle n'a pas su redresser la France démolie partiellement par Mitterrand, preuve que quand on est incapable on continue à l'être en prétendant y être.

Si la droite avait été performante Le clown hollande ne serait jamais passé, maintenant c'est trop tard, ce ne sont plus les politiciens français qui dirigent, ce sont les communautés internationales et le parlement européen sous directives des USA, il faut arrêter de nous raconter des conneries et nous prendre pour des benêts même si la déséducation nationale s'emploie à abêtifier nos enfants pour mieux les contrôler. 

Mr Murgiat on attend de vous autre chose que des phrases usées et toutes faites.

Sinon le risque d'une révolution grandit de jour en jour, il n'y a pas que des printemps arabes il y a aussi des ouragans européens, même si le FN passe. 

Revue de presse du 10 12 2016

L'actuel député....

....trouve que Hollande est "très classe", décidément je jugeais Mr Giraud plus réaliste, la sortie par le haut ce doit être le haut de l'Etat ou alors Hollande fait le poirier parce que de sa politique de merde il n'en est sorti que de la merde, celle où la France baigne tellement profondément qu'elle risque la noyade.

La France est en faillite, faillite financière mais aussi faillite sociale et faillite industrielle, l'Europe a tué la France et si Sarkozy en a une grosse part, la politique socialiste récente a été le plus gigantesque échec de toutes les Républiques même si leur fonctionnement n'avait rien de semblable.

Non seulement il n'y a eut aucun progrès social mais la société s'est désagrégée, la division tant voulue pour canaliser les français n'a fait que détruire la structure même de la cohésion française.

Et bien Mr Giraud estime que c'est une réussite, pour lui peut-être, après tout, quand on cumule les mandats les problèmes sociaux ne sont que très secondaires même si on fait semblant de faire du social local en intégrant l'immigration histoire de paraitre sans être.

Le partage socialiste est bizarrement ciblé mais Mr Giraud est PRG, ce qui n'arrange rien.

Au fait, c'est quoi la gauche aujourd'hui ?

Quand à Karine Berger elle a réussi à trouver des projets, elle est bien la seule, la droite nous ressort la résurrection par l'anéantissement et la gauche dit vouloir remettre de l'ordre dans son désordre. 

Il est vrai que dans son propre bordel on retrouve toujours ses "affaires".

Revue de presse du 10 12 2016

Un de plus.

C'est fou ce que les gens veulent rassembler, il décident de ça sans se poser la question de se demander pourquoi rassembler encore et encore, le délitement partisan est la caractéristique des rassembleurs à foutre le bordel pour pouvoir avoir de quoi rassembler.

Ce serait plutôt un "ressembleur" Valls, qui se rassemble se ressemble et qui se ressemble s'assemble, il a eut une politique de merde pendant deux ans, il a insulté une bonne partie des français, il nous la joue style "Franco", toujours énervé, jamais rassasié, il tort les micros de l'Assemblée comme il voudrait pouvoir tordre le cou à tous ses opposants, Valls c'est un dictateur en puissance qui est déjà à l'oeuvre pour mettre en place une police secrète qui prépare son terrain, lui Président c'est l'épuration et la réouverture de camps dont on ne connait que trop le nom.

Sarkozy avait déjà commencé à mettre sur pieds un "service personnel spécifique" pour cibler les opposants, il n'a pas eut le temps de concrétiser, ces gens qui pointent du doigt Kim-Jong-un et qui rêvent d'en faire autant sont des dangers pour la France, plus dangereux que les terroristes qu'ils "utilisent" pour leur politique.

Le danger pour un pays ce n'est pas l'atteinte à la sureté de l'Etat mais l'atteinte à la sureté du peuple.

Revue de presse du 10 12 2016

Plus rien ne m'étonne.

Ce ne sont que des suppositions mais le fonctionnement du FN a nettement pris un grand virage, trop grand et trop vite, il risque de sortir de la route.

Ce serait dommage mais il est bon de savoir quoi faire au bon moment.

Et puis je m'interroge, je ne suis pas aveuglé par un mouvement politique, quel qu'il soit pas plus que je n'avalise tout ce qu'on veut bien me faire avaler.

Les dissensions internes ne sont pas bonnes, les recadrages publics non plus, le "vieux" a décidé de saborder le navire, je pense qu'il va y arriver, ces révélations explosives ne sont pas dénuées de ressentiments.

Philippot ne plait pas, les vieux lions écartés par Marine n'ont pas dit leur dernier mot, ça sent trop la soupe dynastique tout çà, ça ne me plait pas, j'espère me tromper.

Revue de presse du 10 12 2016

Pendant ce temps là.

La société se dégrade, le mélange des cultures détruit le tissus social, le peuple crève, même les nantis commencent à se poser des questions surtout quand les socialistes envisagent de se servir dans les comptes épargne des français avant de partir, 1 500 000 000 000 (Mille cent cent milliards) d'Euros qui dorment dans un pays qui est en faillite avec plus de dette que de PIB ça donne des envies contre nature, l'explosion est très proche.

Revue de presse du 10 12 2016
Revue de presse du 10 12 2016
Revue de presse du 10 12 2016

La violence ne se cache plus.

Quand un Etat ne fonctionne plus la société ne fonctionne plus, ou alors anarchiquement.

C'est se qui se dévoile tous les jours partout dans le pays, entre les violences, des délits de toutes sortes qui se multiplient et les responsables qui déresponsabilisent, on se dit que ça barre en couille tout çà.

Pour le moment ça tient encore, mais pour combien de temps !

Automobilistes, municipalités, industriels, départements et régions, tout s'assemble pour la grande descente.

La dégradation insidieuse a un effet perturbateur mais aussi un effet canalisateur ce qui se délite d'un côté se met en cohésion dans l'autre, ces deux opposés vont se combiner pour imploser, c'est également visible dans les autres pays européens, tout le monde le voit, tout le monde le sent et pourtant on continue vers l'abime.   

Revue de presse du 10 12 2016

Une banalité.

C'est une vieille info mais elle est toujours d'actualité.

C'est impressionnant le nombre d'automobilistes qui téléphonent en roulant.

Au pire aller je m'en tape mais quand un gars, ou une nénette, risque m'encadrer parce qu'il est concentré sur sa conversation je me dis que le piéton ne pèse pas lourd à côté.

C'est aussi une façon de dire aux institutions décadentes "va te faire foutre".

Il est absolument impossible de mettre un chiffre sur les infractions routières, je ne parle pas des petites banalités courantes, je parle des infractions graves et permanentes, la folie automobile occulte la plus élémentaire réflexion sur les risques mortels, mais il semble que ce sujet en défrisent pas mal, il arrive que j'ai du retour.

Quand on est un "délinquant" on n'aime pas se le faire rappeler.

C'est aussi valable pour les comportements mais ce sera une autre page spéciale fumeurs qui les inclus.

Ça donnera à mes détracteurs sujet à commentaires, ceux qui confondent droits, obligations, nuisances et libertés. J'adore.

Revue de presse du 10 12 2016

J'avais mis un commentaire sur le site du Dauphiné.

La situation d'un fait ne se perçoit généralement que localement.

On peut effectivement penser que ces travaux sont très perturbateurs pour les stations, mais il faut relativiser, on a pris l'habitude, depuis quelques décennies, à monter en épingle le moindre problème.

Des travaux d'ampleur dans une grande gare parisienne c'est quelque chose qui dépasse un peu les locaux, c'est d'abord une programmation qui tient compte de tous les critères impactés par ces travaux, la gare de Lyon ne dessert pas que la gare de Briançon.

Ces genres de travaux se préparent sur plusieurs années, il faut planifier les divers intervenants afin que l'impact soit le plus court possible, ce qui convient à certains défavorisent d'autres, c'est incontournable.

Il y a des dizaines d'entreprises différentes qui doivent travailler en concertation et coordonner leurs interventions sur un même lieu dans un temps bien défini, alors les problèmes secondaires en aval sont loin d'être prioritaires. 

Quand on investi des millions d'Euros dans une entreprise de réfection on ne peut pas s'attacher à faire du particularisme, le moindre pépin, le moindre retard a des conséquences parfois incalculables.

Les stations se sentent trahies mais le manque d'information en est certainement la cause.

Le réseau ferré est tellement saturé de son retard dans ses infrastructures qu'il est impossible de rajouter des départs de trains dans d'autres gares sans créer des problèmes pire qu'une interruption d'exploitation.

Qui le sait ?

Revue de presse du 10 12 2016

La voiture détrône le train.

C'en est une des conséquences.

Le train c'est cher, trop cher, et puis les nouvelles tarifications sont dissuasives.

Les lignes qui ferment sont des lignes non rentables, le service public n'existe plus à la SNCF, la rentabilité a remplacé.

Juste constater que ceux qui vont aller manifester dans les gares pour maintenir le train vont y aller.......en voiture.

Ceci explique aussi cela.

Bonne soirée à tous et à très bientôt, pour autre chose.

Pour me rejoindre, continuer à me suivre et partager ce blog, inscrivez-vous à la newsletter, bandeau droit du blog. 

Publié dans Briançon et politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article