La valse ou le filon.

Publié le par francois.ihuel15.over-blog.fr

Pas sûr que la droite ait trouvé le bon filon sauf se faire trahir, une institution bien française.

La valse de gauche risque de continuer une danse suicidaire, celle de transformer la France en un vaste bouillon de cultures, juste savoir laquelle l'emportera sur les autres, ce n'est qu'une question de sous.

La valse ou le filon.
La valse ou le filon.
La valse ou le filon.

Fillon le bon filon ?

Faire une "réunion" juste pour dénigrer les autres c'est un peu léger comme programme.

Maintenant, le programme de François Fillon on le connait et il sera sensiblement identique à ce qu'il a servi, ou à ce qu'il n'a pas fait étant Premier Ministre.

De 2007 à 2012 il a été sous la tutelle de son chef Nicolas Sarkozy, donc réduit au silence par ce nouveau monarque des temps modernes qui reste persuadé, aujourd'hui encore, que pour résoudre les problèmes du pays il ne suffit que de ponctionner le peuple.

Rien que son programme social fait peur, tout pour le patronat pour qu'il embauche les migrants venus en masse nous remplacer et rien pour le peuple qui paye les fantômes sociaux d'une caisse du même nom servant aussi de caisse noire aux diverses institutions d'Etat.

La santé des français semble ne pas le préoccuper mais il a quand-même remarqué que pour être productif il faut être en bonne santé, donc, ceux qui sont malades (les vrais bien sûr) il ne faut plus les soigner, il faut les laisser crever, ça fait de la place pour les autres, ça réduit les coûts de santé d'ailleurs alimentés aussi par les malades et on arrivera, à plus ou moins long terme, a n'avoir que de fidèles serviteurs conditionnés pour continuer d'alimenter sans relâche des caisses chroniquement vides depuis près de quarante ans. 

François Fillon, le timide petit garçon qui lève le bras au-dessus de sa tête qu'il baisse quand quelqu'un lui gueule dessus (Communautés étrangères de France appelées aussi "chances pour la France", ce n'est pas pour rien cette petite phrase) ne pourra rien faire contre ceux qui le font chanter depuis qu'il est en politique. 

Il en profite donc pour faire d'une pierre deux coups, il s'en prend au FN et son programme, il dit que les classes moyennes et populaires en souffriraient, c'est à dire qu'il prend les devants sur son propre programme qui sacrifie ces populations aux profits du changement de population (Il y a une part de responsabilité et ce n'est pas pour rien qu'on les faits rentrer massivement) et du patronat qui se frotte les mains d'avoir, depuis maintenant dix ans, autant de responsables irresponsables à sa botte.    

La valse ou le filon.
La valse ou le filon.

Les mêmes caractéristiques que Franco en son temps.

Sauf que Franco il lui arrivait de sourire.

Le petit espagnol toujours courroucé se voit déjà en haut de l'affiche mais comme il était déjà dans la ligne du bas il ne reste pas grand chose pour nous prouver qu'il est le principal responsable de la politique qui détruit le pays.

C'est pour cela donc qu'il veut vaquer son chef tout aussi incapable que lui,  le cinéma de ces dernières semaines n'a trompé personne, Iznogoud est de retour (Pour ceux qui connaissent), il est à l'identique de ce personnage de bandes dessinées.

Le roi du 49/3 pour faire passer ce qui lui tient à coeur c'est faciliter l'extension du 9/3 qui domine religio-socialement une partie de la région parisienne, après tout il n'y a que le 4 à ôter pour en trouver d'étranges coïncidences.

Avec casevide comme premier ministre on est certain que la politique actuelle va trouver son plein essor, l'islam de France vient de réussir un coup de maitre. 

Avec tous les changements qu'à mis en place Valls en qualité de Premier Ministre on ne doute pas un instant qu'une fois Président il tentera même de débaptiser la France au profit d'une consonance nettement plus maghrébine.

Après les régions le pays.

Après tout, la France peut bien devenir un département algérien !

A très bientôt pour une suite politique, je sens que ces prochains mois vont être très mouvementés.

Publié dans Politique française

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article