Petit merdier briançonnais rapide

Publié le par francois.ihuel15.over-blog.fr

 

Tout le monde connait le marché du mardi matin en vieille ville.

 

Petit merdier briançonnais rapide

Mercredi matin. (Photo Iphone)

 

Porte de Pignerol, sous la première porte.

 

A cet endroit s'installe un des vestiges du marché de la vieille ville.

 

Au début, il y avait des commerçants prêts à jouer le jeu, les riverains, pour la plupart, ne l'ont pas joué, résultat il ne reste qu'un étal de fruits et légumes le mardi matin.

 

Il vend peu, mais le peu qu'il vend laisse quelques reliquats d'emballages.

 

La matinée ayant été éprouvante, la fatigue se faisant sentir, le trajet de trente mètres pour déposer les "détritus" résultant de ces ventes, dans les Moloks tout proches, est trop important, on laisse sa merde là ou on peu, si possible sous une des plus belles portes de la vieille ville pour le plus grand plaisir des touristes qui y passent encore.

 

24 heures après c'est toujours au même endroit.

 

Un petit rappel au civisme ferait du bien à ce commerçant ambulant.

 

Petit merdier briançonnais rapide

Ce matin, samedi.

 

On les retrouve avec d'autres, plus frais, près des Moloks.

 

Tout çà va y rester tout le week-end.

 

Vous avez dit touristes ?

 

La gestion de cette vieille ville reste un mystère puisqu'on étale, à l'une des principales entrées de la vieille ville, les détritus d'une partie de la population riveraine.

 

J'ai pas mal voyagé, des villes historiques classées j'en ai vu quelques-unes, dans aucune je n'ai constaté ce merdier permanent propre à Briançon.

 

Quand on veut attirer les touristes, c'est exactement ce qu'il ne faut pas faire.

 

Ce petit merdier rapide au milieu du gros merdier chronique briançonnais.

 

Petit merdier briançonnais rapide

Un effort municipal notoire.

 

Qui s'en plaindrait ?

 

Une belle allée qui attendait çà depuis plus de 20 ans.

Petit merdier briançonnais rapide

Une habitude néfaste de plus de 20 ans.

 

Toujours les mêmes, c'est beau de détruire instantanément ce que la municipalité s'efforce parfois d'embellir.

 

C'est le gros merdier chronique briançonnais, surtout en vieille ville.

 

A bientôt, et votez bien demain matin.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article