Petites misères de vieille ville

Publié le par francois.ihuel15.over-blog.fr

 

Si ça ne sert à rien ça reste mon exutoire.

 

Petites misères de vieille ville
Petites misères de vieille ville
Petites misères de vieille ville
Petites misères de vieille ville
Petites misères de vieille ville

Bon d'accord, je l'ai déjà mis il y a peu.

 

5 places 3 voitures, 3 places 2 voitures, trop peu de place pour mettre une voiture, 5 places 3 voitures, 2 places 1 voiture, Etc.. Etc..

 

Bref, du classique qui démontre que les tracés verts, au sol, sont d'une totale inutilité, vous les voyez, vous, sur ces photos ?

 

Mais ça révèle aussi l'égoïsme chronique, l'absence de respect collectif et surtout l'incivisme flagrant et grandissant dans ce pays. 

 

C'est comme çà sur la totalité de ce parking déjà réduit d'une centaine de places depuis sa réfection.

 

Nous vivons dans un monde où chacun s'attache à avoir son petit confort au détriment des autres, c'est ce qui permet la décadence totale du pays et conforte la puissance illusoire de ceux qui, hélas, nous gouvernent.

 

Petites misères de vieille ville
Petites misères de vieille ville

Ici. 

 

Déjà sujet de quelques pages, ça pousse, ça gonfle, ça s'écarte de plus en plus ce qui permet aux petites graines de s'immiscer dans les fentes.

 

Ces dernières poussent aussi en faisant des racines qui accélèrent le processus de dégradation.

 

C'est marrant, tant qu'il n'y a pas d'effondrement rien ne se fait en dehors d'une ridicule barrière de foire absolument inutile. (Mise d'ailleurs suite à mes signalements, ou une coincidence, une de plus)

 

Juste se demander pourquoi les autorités concernées n'effectuent pas une réparation provisoire en attendant l'autorisation des BDF et des Monuments Historiques.

 

Tant qu'il n'y aura pas un touriste ou un riverain sous les décombres de cet écroulement qui menace, rien ne sera fait.

 

C'est aussi çà la France.

 

Allez, un petit séisme plus fort que d'habitude et ça descend, avec quelques immeubles de vieille ville, certains sont menaçants mais personne ne le voit.

 

Petites misères de vieille ville
Petites misères de vieille ville

Début de la Grande Gargouille.

 

Au droit du café "Les Arcades", trois jours que c'est comme çà.

 

Les touristes l'évitent jusqu'à celui qui s'y tordra une cheville.

 

Personne de la ville ne passe ici ?

 

Lamentable.

 

Petites misères de vieille ville

Un de mes récents signalement aux ST.

 

N'ayant pas trouvé la cause de ce chevauchement, on a "signalisé" le défaut par trois petites touches de peinture fluorescente.

 

Alors que la solution est simple, reprendre les plaques une par une, les resserrer les une aux autres pour regagner l'espace perdu.

 

Seulement voilà, ça prend un peu de temps (Environ une heure) et mobilise deux gars pas forcément disponibles, "l'épuration" socialiste ayant privé les ST d'un personnel indispensable.

 

Alors on attend !!!!!

 

Un accident, une plainte contre la ville, des dommages et intérêts et le paiement des frais.

 

Ce n'est pas grave, on est à Briançon, c'est le contribuable qui paye, qui paye et qui paye encore les conneries municipales.

 

Petites misères de vieille ville
Petites misères de vieille ville

La Petite Gargouille.

 

Se trouve subitement dégradée, volontairement probablement puisque je ne devine pas la raison qui aurait fait que, du soir au lendemain matin, ce trou apparaisse dans de la pierre en place depuis plus d'un siècle et encore en bon état la veille.

 

Des "fétichistes" qui auraient emmené un souvenir de la vieille ville ?  Des abrutis avinés qui, une fois de plus, auraient trouvé un nouveau jeu à la hauteur de leur intelligence ? 

 

Un de mes fils, qui travaille à proximité, m'a dit voir souvent des "gamins" frapper cet endroit avec un des nombreux pavés qui jonchent la vieille ville, ceux qui se désolidarisent des trottoirs en voie de dégradation avancée.

 

En tout état de cause ils n'auraient pas emmené les débris.

 

Les ST ont coupé l'eau, ça va rester comme çà des mois alors qu'une petite réparation provisoire pourrait permettre de la rouvrir.

 

Donc, une dégradation en entraine une autre qui en entrainent d'autres qui grèvent un budget déjà ridicule pour remettre en état ces monuments historiques.

 

Responsables ?  Les BDF ! Le service du patrimoine ! La municipalité qui s'accommode très bien de ces/ses problèmes dont elle ne souffre pas directement !

 

Et puis pendant qu'on occupe les esprits avec ces "négligences", ces derniers ne pensent pas à autre chose, comme les augmentations d'impôts, les constructions nouvelles, la parade couteuse, les dépenses superflues et tant d'autres mauvaises surprises à venir.

 

Un peu comme le serpent de mer national de l'été, le burkini qui mobilise les médias et le Conseil constitutionnel qui fait aussi la parade afin de détourner l'attention du peuple pour que le gouvernement socialiste passe toutes les mesures d'invasion prévues.

 

Deux ou trois provocations (Peut-être programmées d'ailleurs) de quelques femmes se baignant habillées (Comme au début du XXème siècle donc) et c'est la révolution médiatique poussée à son paroxisme, endormir les gens avec des conneries pareilles, et ça marche.

 

On dit aussi détourner l'attention.

 

Et puis quand on arrive à opposer les gens, les communautés, les pauvres contre les riches, et d'autres expédients de ce genre, on garde la main sur les institutions qu'on bafoue jour après jour.

 

Petites misères de vieille ville

La seule fontaine qui coule en permanence sur les six de la vieille ville.

 

Le fond est dégradé depuis des années, je l'ai mis je ne sais combien de fois sur des pages de blog.

 

Contrairement aux immeubles de cette vieille ville de Briançon ce monument est propriété municipale qui l'a donc en charge d'entretien.

 

Ah bon ! Elle entretient les monuments la ville ?

 

C'est peut-être aussi pour çà que les touristes se font rares.

 

Petites misères de vieille ville

Pour çà aussi d'ailleurs.

 

Ce n'est pas le premier que je vois faire demi-tour ou marche arrière, les barrières c'est rébarbatif.

 

Les frontières européennes disparaissent mais on en met en centre ville, le fric, toujours le fric, dans une ville incapable de gérer son patrimoine, incapable d'accueillir les touristes, incapable de faire quoi que ce soit d'utile sans en tirer profit.

 

D'ailleurs les frontières de l'Europe s'effacent, mais si vous changez de département il faut changer de CAF, de Sécu, d'agence de banque pour certaines (Crédit Agricole, Crédit Mutuel, etc.) et autres tracasseries administratives.

 

Elle est belle la France.

 

Bon allez, je me suis fait assez de mal pour ce jour, je vais décoconner de nouveau dans mon cabinet de quéquettologie, la prochaine page.

 

Bon dimanche à tous au milieu de nos misères et de nos problèmes insolubles.

 

 

Pour me rejoindre, continuer à me suivre et partager ce blog,

inscrivez-vous à la newsletter, bandeau droit du blog. 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Frédéric 28/08/2016 11:54

Oui, ça parrait pourtant si simple d'entretenir Briançon et utilement avec notre argent au lieux de l'utiliser à des fins non prioritaires ... Réveillez-vous Briançonnais(es) ! Même le touriste va s'enfuir, et au bout du compte l'on aura rien gagné ... Changeons de Maire pendant qu'il en est (peut-être) encore temps.

Sincèrement,