Briançon vieille ville. Qu'en reste t-il ! - 4

Publié le par francois.ihuel15.over-blog.fr

 

Chaque jour qui passe permet de découvrir et de constater.

 

Découvrir de nouvelles informations et constater le même immobilisme.

 

Briançon vieille ville. Qu'en reste t-il !  - 4

Mettre la charrue avant les boeufs.

 

Faire des prévisions sur ce qui n'existe pas c'est simple et ne requiers aucune difficulté, ça ne soulève pas non plus de polémique puisqu'aucun impact n'est mesurable.

 

Maintenant, qu'un concepteur et bénéficiaire d'un projet défende sa position rien de plus logique, je doute fort que cet entretien médiatique ait eu des réponses négatives.

 

Si on interrogeait les riverains concernés pour changer ?

 

Pas ceux qui ont une carte au PS et soumis à la volonté du grand patron de la ville, non, ceux qui sont directement impactés par cette utopique chaufferie bois.

 

Quant à la mairie caution de l'emprunteur c'est ce qu'on découvre après, jamais avant, c'est ce qui permet de nier l'évidence et puis quand une municipalité vend le patrimoine transformé en "déchetterie" et en camp de "manouches" (Ancienne école d'infirmière) elle ne s'embarrasse pas de ce genre de détail négatif.

 

Briançon vieille ville. Qu'en reste t-il !  - 4

Mais continuons notre visite.

 

Le patrimoine est assujetti à des obligations draconiennes, l'architecte des Bâtiments de France (Mal aimé des gargouillards), qui semble très pointilleux, avalise des situations cocasses sinon dangereuses.

 

Il interdit des modifications visant à améliorer l'image de la vieille ville mais il tolère, voire avalise, des incongruités qu'on voit dans tous les coins de la vieille ville.

 

Des câbles qui pendent (Mais l'exemple municipal est édifiant), des volets bois tolérés pour certains, interdits pour d'autres.

 

Briançon vieille ville. Qu'en reste t-il !  - 4
Briançon vieille ville. Qu'en reste t-il !  - 4
Briançon vieille ville. Qu'en reste t-il !  - 4

Location de "meublés".

 

Je connais, j'ai donné, pas grand-chose aux normes.

 

TO LET !!!!  Je dois avouer que je ne sais ce que ça veut dire, quant aux meubles ils sont certainement dans l'entrée, c'est la face caché de ces nombreux immeubles "malades" de cette vieille ville, on a plus l'impression d'une décharge sauvage que d'un patrimoine soigné.

 

Des portes pourries, des embrasures rafistolées au ciment gâché, des fenêtres fantaisistes, etc..

 

L'architecte ne doit pas passer dans cette rue, il est vrai que c'est une des plus dégueulasses de cette vieille ville à l'apparence trompeuse.

 

Briançon vieille ville. Qu'en reste t-il !  - 4

Rue porte Méane.

 

Huit ans que je démontre ces nuisances visuelles qui sont bien antérieures.

 

Qui s'en soucie ? Qui intervient ? Qui fait respecter le cahier des charges des Bâtiments de France ?

 

Cette petite rue est une des plus passantes pour le tourisme, elle donne directement place Eberlé qui a été entièrement rénovée.

 

La valeur des choses n'est pas perçue de la même façon pour tout le monde.

 

C'est une des images négatives de la vieille ville et quelques touristes de connaissance m'en ont fait part.

 

Briançon vieille ville. Qu'en reste t-il !  - 4

Fontaine du chemin des Salettes.

 

A l'instar de celles de la vieille ville, toute proche, elle est tarie.

 

Depuis que la ville ne paye plus l'eau qui les alimente ces fontaines sont presque toujours à sec, ce qui n'arrivait jamais avant.

 

Encore une façon de dégouter les touristes.

 

Ce matin, j'ai vu, vers 9h00, un habitant de la vieille ville vider son seau hygiénique de merde et de pisse directement dans la gargouille à sec, à hauteur de chez Turin café italien, sans eau dans cette gargouille les odeurs m'ont fait fuir.

 

J'imagine mal habiter dans un logement ne disposant pas de toilettes, j'ai aussi constaté la consternation et la réaction des quelques touristes présents, sommes-nous encore au moyen-âge ?

 

La présente fontaine abore un panneau RBEA datant de 2014, les boiseries prennent racines dans des réceptacles en béton du meilleurs effet pour l'image de la vieille ville puisque le Champ de Mars y est assujetti.

 

Mais c'est quoi ce fonctionnement de merde !!!

 

Briançon vieille ville. Qu'en reste t-il !  - 4
Briançon vieille ville. Qu'en reste t-il !  - 4

Affaissement de chaussée.

 

C'est réparé depuis, reste à savoir combien de temps ça va tenir.

 

Juste déplorer que l'asphalte ait remplacé les pavés, d'ailleurs on aurait pu profiter de ces derniers pour remettre en état les parties de trottoirs où ils font défaut, dans cette avenue Vauban.

 

Briançon vieille ville. Qu'en reste t-il !  - 4
Briançon vieille ville. Qu'en reste t-il !  - 4
Briançon vieille ville. Qu'en reste t-il !  - 4

Cependant.

 

Quand des camions de trente tonnes circulent dans cette vieille ville il ne faut pas s'étonner que le sous-sol en subisse les conséquences.

 

Les travaux c'est incontournable, il existe aussi des véhicules plus petits qui seraient moins destructeurs pour ces chaussées tri-centenaires, je doute que Vauban ait prévu ces surcharges nocives pour ses remparts.

 

Briançon vieille ville. Qu'en reste t-il !  - 4
Briançon vieille ville. Qu'en reste t-il !  - 4

Inquiétant.

 

Qu'il faille, en si peu de temps (1933 - 2015), d'abord doubler les IPN puis les étayer en urgence !

 

Il y a sept ans passés que je dénonce presque toutes les semaines les dégâts occasionnés par les passages des véhicules lourds bien qu'un panneau en interdise la charge à plus de six tonnes.

 

La partie de droite accuse des désordres anormaux dus à ces surcharges permanentes, encore des frais qui auraient pu être évités.

 

Mais la réglementation, à Briançon, c'est une vaste rigolade, je sens que je vais d'ailleurs en faire un article prochainement, surtout concernant le responsable qui dénonce y être.

 

Briançon vieille ville. Qu'en reste t-il !  - 4
Briançon vieille ville. Qu'en reste t-il !  - 4
Briançon vieille ville. Qu'en reste t-il !  - 4
Briançon vieille ville. Qu'en reste t-il !  - 4
Briançon vieille ville. Qu'en reste t-il !  - 4

Je suis allé consulter le code de la route.

 

Sur Internet, ayant mon permis de conduire depuis plus de 45 ans je voulais vérifier que les panneaux de stationnement interdit n'avaient pas, en tant de temps, subit une inversion de leur signification.

 

C'est fou ce qu'il ont la particularité d'attirer les véhicules.

 

Soit les conducteurs sont aveugles, (Ce qui est incompatible pour conduire) soit ils font un magnifique bras d'honheur à la réglementation.

 

Mais c'est national, ça ne s'arrête pas qu'à Briançon, une des multiples raisons du déclin du pays, quand on s'exonère des plus basiques responsabilités il est difficile d'en demander plus.

 

Briançon vieille ville. Qu'en reste t-il !  - 4
Briançon vieille ville. Qu'en reste t-il !  - 4

Deux en un.

 

Stationnement nocturne et poubelle.

 

Je ne dénonce pas l'absence d'agent d'entretien un dimanche matin, je constate que les comportements sont assimilables en toutes circonstances.

 

Quand on peut enfreindre une réglementation on peut aussi se comporter comme des salopards, déposer une poubelle (D'établissement apparemment) relève d'une grosse fatigue ou d'une désinvolture insultante considérant que certains riverains prennent les employés communaux pour leurs larbins tout juste bon à ramasser leurs merdes.

 

Ce mépris d'un comportement sociétaire révèle également un niveau intellectuel peu élevé.

 

Briançon vieille ville. Qu'en reste t-il !  - 4
Briançon vieille ville. Qu'en reste t-il !  - 4

Toujours en vieille ville.

 

J'ai interpelé le "gérant" du bar proche pour l'inviter à récupérer son "patrimoine" de fonctionnement.

 

Ces nuisances de fin de semaine pourraient être réduite avec un peu de "lucidité" de ces gérants.

 

Briançon vieille ville. Qu'en reste t-il !  - 4
Briançon vieille ville. Qu'en reste t-il !  - 4
Briançon vieille ville. Qu'en reste t-il !  - 4

Peu de véhicules.

 

Sur ce parking.

 

Briançon vieille ville. Qu'en reste t-il !  - 4
Briançon vieille ville. Qu'en reste t-il !  - 4

Sur celui-là non plus.

 

Peu de monde en ce grand week-end.

 

Ou alors ?

 

Briançon vieille ville. Qu'en reste t-il !  - 4
Briançon vieille ville. Qu'en reste t-il !  - 4

Ils sont là.

 

Classique.

 

C'est l'image valorisante de la vieille ville.

 

Insoluble.

 

Briançon vieille ville. Qu'en reste t-il !  - 4

Çà !

 

C'est la prochaine page.

 

Bonne soirée à tous.

 

Pour me rejoindre, continuer à me suivre et partager ce blog,

inscrivez-vous à la newsletter, bandeau droit du blog. 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

JL BECKER 15/05/2016 11:26

C'est une opinion qui vient de "l'extérieur" mais de quelqu'un qui connait Briançon depuis 1976...Pour moi cette ville est une cause désespérante (désespérée ?). Enormément d'atouts bien sûr mais tellement de laisser-aller, de laisser-faire, dans une ambiance générale de bac à sable ou panier de crabes...au choix.

Ihuel 15/05/2016 13:55

Les deux, bac à crabes

JL BECKER 14/05/2016 11:24

Oui c'est pour toutes ces raisons dénoncées depuis longtemps par vous que nous ne descendons plus sur Briançon lorsque nous séjournons dans la Vallée de la Clarée....

Ihuel 15/05/2016 07:23

Hélas oui, et vous êtes loin d'être le seul. Plusieurs touristes fidèles de mon blog déplorent la dégradation de la ville, pas seulement en haut, mais aussi en bas, la pollution automobile et l'inextricable plan de circulation en a découragé plus d'un.
Qui plus est beaucoup de commerçants sont désagréables, c'est aussi ce que déplorent d'autres touristes.
Merci de votre intervention