La Durance et la Clarée

Publié le par francois.ihuel15.over-blog.fr

La Durance et la Clarée

La Durance a froid.

 

Elle fige, refuse de couler droit.

 

La Durance et la Clarée

La Clarée plus maline....

 

....s'agite pour ne pas geler.

 

La Durance et la Clarée

Au pont des amoureux les deux se rencontrent.

 

Elles fument, laissent monter leurs voluptés.

 

La Durance et la Clarée
La Durance et la Clarée
La Durance et la Clarée

L'amour des deux rivières....

 

....nous offre,

le temps d'un hiver,

ce spectacle de verre.

 

Comme le verre filé le givre est fragile, 

en attendant l'été on l'admire gracile.

 

La Durance et la Clarée

La Durance ainsi mariée....

 

....passe nous voir à Fontenil.

 

La Durance et la Clarée

Du fort Dauphin fraichement rénové.

 

La Durance et la Clarée

Elle s'entête sous celui des Trois Têtes.

 

La Durance et la Clarée

La Vieille Ville à ses pieds....

 

....lui fait fort de son château.

 

La Durance et la Clarée

Sous le Montbrison elle s'incline.

 

Tourne la tête et fuit au midi.

 

La Durance et la Clarée

Elle salue le Mélézin.

 

La Durance et la Clarée

Puis suit la haute vallée....

 

....qui devient de Durance....

 

....quittant Briançon va vers Avignon.

 

Dans le Rhône elle se jette après plus de 320 000 mètres de murmures, s'y délite et disparait.

 

Elle nous reviendra, le nuage de la mer nous la rapportera,

 

En pluie cet été, en neige l'hiver prochain.

 

 

La Durance et la Clarée

Comme en 2009 elle se refigera.

 

Et restera là.

 

Bonne semaine à tous.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
François Ihuel, poète, ça nous fait du bien...Surtout avec le sujet de la Clarée et de la Durance. Vive les échappées bucoliques !
Bonne continuation
Répondre
I
Merci, mes poésies sont très limitées mais rien n'est perdu, avant d'arriver à la cheville de La Fontaine il y a du chemin. Et puis ça fait du bien. Heureux de vous revoir. Bonne journée.