Ma petite revue de presse 30/08/2015

Publié le par francois.ihuel15.over-blog.fr

Ma petite revue de presse 30/08/2015

Retour sur un drame.

 

Plusieurs articles sur plusieurs jours, pas besoin d'y revenir sauf :

 

Le principal acteur est retourné chez lui, sous contrôle judiciaire, ce qui veut dire que la tentative de meurtre n'est pas retenue, ou alors le magistrat dispose d'éléments inconnus du public (Secret de l'instruction).

 

Pourtant, même dans un état d'excitation maximum on est encore conscient de l'attitude à adopter dans des circonstances bien précises fussent elles extrêmes.

 

Quand on fonce délibérément, en pleine nuit, sur un groupe de piétons pour les foutre en l'air on est totalement actif dans l'intention de tuer, surtout quand l'arme par destination est une voiture, ce n'est pas un coup de canif dans l'épaule, un choc avec un véhicule c'est mortel.

 

On a l'impression que cette violence gratuite se banalise au point de ne même plus prendre la décision adéquat, je ne suis pas juge ni même habilité à le devenir mais je ne suis pas sur que la famille de la victime accepte cette mansuétude.

 

Trois motifs en quelques secondes, tentative de meurtre, non assistance à personne en danger et délit de fuite. Si je m'en réfère à la rumeur il y aurait aussi tentative de dissimulation de preuves.

 

Ma petite revue de presse 30/08/2015

Sur le même sujet.

 

Mais hors cadre, la configuration ne change pas un état d'esprit, je suis la ligne de la municipalité de ne pas se précipiter sur des aménagements discutables, cette voie fait cent cinquante mètres de long, est étroite et en mauvais état.

 

Elle pourrait faire l'objet de restructuration si le pont sous les voies était agrandi, ce n'est pas envisagé.

 

Je comprends les inquiétudes des riverains, d'autant qu'il y a beaucoup d'enfants dans ce secteur et que c'est la seule voie pour aller rapidement de la ZA au sud de la ville, la vitesse y est effectivement souvent excessive.

 

Mais il y a aussi l'incohérence.

 

Ma petite revue de presse 30/08/2015
Ma petite revue de presse 30/08/2015

Ça c'est un riverain.

 

Cette situation est fréquente, je passe par cette rue souvent, il est fréquent de trouver des piétons de ce côté de la rue alors que le trottoir existe, en parfait état.

 

Juste savoir ce qui peut motiver un piéton à prendre le risque de se faire renverser, si cet homme le fait, les enfants qui le voient faire en feront autant.

 

En cas d'accident on fera souffler l'automobiliste dans le "ballon", on vérifiera s'il est en règle pour rouler, on trouvera des tas de motifs pour le responsabiliser mais je doute qu'on inquiète le piéton pour sa conduite anormale.

 

C'est typiquement briançonnais, l'attitude de la majorité des piétons est aberrante, je m'étonne même qu'il n'y ait pas plus d'accidents.

 

Je me suis donc arrêté pour laisser passer la voiture d'en face et le piéton qui m'a regardé de travers, il a eu peur ce qui est un comble quand on se met en situation.

 

Ma petite revue de presse 30/08/2015

Une bonne chose.

 

Mais c'est à Gap.

 

De nouveau, je dois reconnaitre que la municipalité de Briançon s'investi d'avantage que les précédentes en matière d'aménagements routiers, c'est un peu long parce qu'il n'y a pas un budget suffisant alloué en ce sens, on fait par petits bouts. (On va me prendre pour un lèche-cul)

 

Par contre, pour les cyclistes il n'y a rien en dehors d'un vague tracé vert dépeint rue Jean Moulin, tracé que très peu de cyclistes empruntent d'autant que la signalisation en ce sens est quasi-inexistante. 

 

Les cyclistes sont très nombreux, en ces jours exceptionnellement beaux et durables, ils sont tous de sortie, seul ou en nombre, voire en paquet, sur toutes les routes.

 

Vers les cols et sur les routes secondaires tout le monde fait attention à de rares exceptions près, mais sur la RN 94 c'est du délire.

 

Je me demande comment on peut prendre le risque de se promener à vélos sur une route à grande circulation en mauvais état, risquer sa vie à chaque tour de pédalier.

 

Quand je dis mauvais état ce n'est pas forcément à cause de trous mais à cause des "vagues" de cette route, les déformations y sont importantes et ont une énorme influence sur la conduite, ce qui pourrait expliquer certains accident si les autorités acceptaient ce fait.

 

Je pense que si le département veut attirer d'avantage de touristes d'été il faut investir dans des voies cyclables dignes de ce nom, pas de simples aménagements succins à droite et à gauche.

 

Il y a la place pour un tracé correct de pistes cyclables, dans les endroits géographiquement difficiles il y a la possibilité de créer un aménagement en surplomb au droit de la route, c'est un coût mais la vie vaut ces coûts.

 

Pour les piétons, à Briançon, c'est encore trop peu, les nombreuses personnes qui empruntent la RN 94 et la D 1091 le font à leurs risques et périls, surtout le long de l'avenue du Professeur Forgue.

 

Du rond-point de Saint Chaffrey au rond-point de la sortie vers Gap il n'y a pratiquement aucun trottoir alors qu'il y a presque partout la place d'en aménager.

 

C'est aussi une cause d'utilisation de la voiture, il m'a déjà été dit que s'il y avait des trottoir certains iraient à pieds.

 

Ma petite revue de presse 30/08/2015

Pour les bons cyclistes.

 

Pas vraiment un col puisqu'en "impasse", l'autre côté, route militaire, est interdite, très dangereuse et non entretenue elle rejoint la vallée de la Clarée à hauteur de Val des Prés.

 

Je l'ai faite en R21 il y a sept ans, c'est craignos, j'ai pu en effet me rendre compte des dangers permanents, je ne le referai pas.

 

Mais en effet, le panorama, de la-haut, est magnifique et la route tranquille.

 

Ma petite revue de presse 30/08/2015

Ce qui est loin d'être le cas....

 

....Sur les autres routes où certains se croient seuls.

 

Malheureusement on en revient encore aux motards, cet été j'ai vu et constaté des situations extraordinaires, je me demande si ceux qui poussent à 200 pour se la péter (Il se pètent la tronche d'ailleurs parfois) sur quelques centaines de mètres réalisent à quel point ils sont vulnérables, le moindre animal qui traverse et c'est "the big gadin".

 

Etonnant que beaucoup ne se rendent compte qu'ils ont une cervelle que quand ils voient celles des autres écrasées sur la route, quand c'est le tour de la leur il est trop tard.

 

Ma petite revue de presse 30/08/2015

Les dépassements dangereux....

 

....c'est en permanence, la nuit c'est de la folie pure mais pas par les motards, presque inexistant à la nuit tombée.

          

Ma petite revue de presse 30/08/2015

La picole ça craint.

 

Surtout au volant.

 

Un débile profond qui se cache comme à l'école, c'est dire le niveau. (Déduction basique)

 

Ma petite revue de presse 30/08/2015

Pas mal pour conduire.

 

Je ne connais pas la dose exacte qu'il faut avaler pour avoir un taux aussi élevé mais j'ai lu qu'il arrivait aux forces de police de relever des taux dépassant l'entendement, sur un journal d'Alsace j'avais relevé une femme qui avait plus de cinq grammes, on vit encore à ce stade ?

 

Oui, ça dépend du degré d'imprégnation et de l'accoutumance, ceux qui sont alcooliques chroniques peuvent très bien avaler un litre de Ricard dans la journée, voire plus, c'est quand il n'ont pas le degré d'imprégnation qu'ils sont malades. (J'en ai connu, ils sont mort vers 50 ans)

 

Quand je conduisais les cars dans l'Aube, (Dépôt à Ancy-le-Franc dans l'Yonne) j'avais un collègue chauffeur qui ne pouvait pas prendre le volant s'il n'avait pas avalé trois ou quatre pastis, je lui ai fait la remarque plusieurs fois jusqu'au jour ou je l'ai menacé de le "balancer" aux gendarmes.

 

Un brave gars, pas très malin mais sympa, m'envoyant balader un jour où il avait une surdose avant le scolaire de seize heures je me suis rendu à la gendarmerie pour en faire part à un gendarme que je connaissais bien en lui demandant de lui faire peur par un contrôle.

 

Ce qui a été fait, non pas à ma demande mais dans le cadre d'une opération "ballons".

 

Le collègue s'est vu retirer son permis de conduire, il avait 2,10 gr à 16h20 devant l'école.

 

Je suis un putain de salaud, une ordure, une vraie balance qui a privé (temporairement) un collègue de son boulot, on m'a insulté et méprisé pour çà mais j'ai certainement sauvé les quarante gosses qu'il trimbalait tous les jours.

 

A ce motif, j'accepte d'être une ordure de balance aux yeux des collègues inconscients.

 

Au collège de Migennes, dans l'Yonne, la gendarmerie effectuait des contrôles d'alcoolémie vers 16h30, il arrivait qu'un bus ne parte pas.

 

J'avais une des plus longues tournées scolaires, 1h20 d'un bout à l'autre, Sormery à Migennes par toutes les petites routes et petits villages dont deux fermes isolées, j'eu la surprise, un mardi matin, en arrivant à Migennes, de constater un contrôle d'alcoolémie à 7h50 du matin.

 

Ma surprise fut encore plus grande quand deux chauffeurs n'ont pu reprendre le volant, si tôt le matin ça craint.

 

J'ai relevé, ce matin dans le journal, les dispositions concernant la conduite des cars et bus, l'éthylotest embarqué, il y a déjà un moment que je souffle dans ces appareils pour démarrer les cars, une très bonne chose à condition de ne pas faire souffler un gosse par jeux ou autre !

 

Ma petite revue de presse 30/08/2015

229 excès de vitesse.

 

Soit 2 % de ce qui est mais on ne peut mettre un gendarme derrière chaque citoyen.

 

Je pense que le plus dangereux, concernant la vitesse, c'est en ville et en abordant les rond-points, certains arrivent à "fond de ballon", freinent au dernier moment et passent à une allure ne leur permettant pas de s'arrêter s'il y a danger.

 

J'en ai fait part à un élu très haut placé en Hautes Alpes, j'attends le retour. 

 

Un automobiliste à 160 sur l'autoroute ne présente pas un danger réel, un automobiliste (Ou une, fréquent) qui roule à 70 en ville, qui dépasse un bus scolaire arrêté, à vive allure, qui talonne le véhicule qui est devant, est bien plus dangereux.

 

Mais je suis satisfait de ces contrôles, contrairement à ceux qui réprouvent (Donc concernés) j'applaudis.   

 

Ma petite revue de presse 30/08/2015

Pour ceux qui se rappellent.

 

En 1998, devant Chantoiseau, un jeune briançonnais de 18 ans s'est tué deux heures après l'obtention de son permis de conduire, dans sa "folie grisante" il a entrainé un autre jeune dans la mort et a blessé grièvement les trois autres. 

 

Ayant emprunté une Golf GTI à un garage (Du moins la version) il revenait sur briançon à très vive allure (D'après les infos de l'époque à 120km/h) et a perdu le contrôle de cette petite bombe roulante, il s'est encastré dans une camionnette qui arrivait en face.

 

Sur la route d'Italie, en janvier 2000, vers minuit, un jeune possédant lui aussi un beau permis tout neuf s'est enroulé autour de la colonnade de la station service qui existait encore, un peu après la bascule PL.

 

Il est mort sur le coup, son copain de dix sept ans (A l'époque) est handicapé à vie.

 

Ils redescendaient de Montgenèvre après une soirée, la route gelée et la vitesse excessive.

 

J'en ai tellement vu des accidents qu'il est impossible de même tout mémoriser mais je peux dire que certains laissent des souvenirs horribles, et encore, je ne parle pas de ma période pompier, là c'est de la boucherie à l'état pur puisque directement sur les lieux.

 

Il y a aussi les morts sous les trains mais ce sera pour ma page "mes boulots" en attente de période calme.

 

Ma petite revue de presse 30/08/2015

A ce sujet.

 

Avec l'attentat (Je marquerai plutôt tentative de massacre) du Thalys de Bruxelles, je me dis qu'il est un peu tard pour réaliser que le manque cruel de personnel est largement bénéficiaire aux exactions de toutes sortes.

 

Ce lecteur à raison, d'avoir supprimé tous ces intervenants facilite grandement la délinquance et l'explosion des incidents.

 

Paradoxe d'une société en dérive, plus on est nombreux et moins il y a les personnels pour s'occuper de ce nombre croissant.

 

La SNCF, comme la RATP et autres services publics, font des économies sur le personnels mais n'hésitent pas à investir des sommes énormes en communication.

 

On demande aux clients d'être vigilants pour remplacer les personnels manquants dans une période de chômage jamais atteinte, un paradoxe, sachant que les sommes d'argent qui passent dans la communication sont incontrôlables, beaucoup se servent au passage.

 

Si j'avais une responsabilité quelconque au gouvernement je mettrai fin à ces pratiques qui consistent à enrichir des requins sous couvert de dépenses de fonctionnement au détriment de l'emploi.

 

Si les services publics se garantissaient les personnels nécessaires à leur bon fonctionnement c'est plusieurs centaines de milliers d'emplois créés. Mais voilà, les profiteurs sont aussi les décideurs dont beaucoup en politique, ceci explique cela.

    

Ma petite revue de presse 30/08/2015

Pour museler un peuple....

 

....Il faut l'amuser, ou l'occuper, ou lui faire peur, ou tous ces ingrédients à la fois et ça marche.

 

De dire que le tireur à été introduit volontairement serait excessif mais de penser que l'Europe, donc les pays aux ordres, laissent s'exécuter quelques motifs de faire un scoop gigantesque à médiatisation intensive pour faire "flipper" les populations est certainement très probable.

 

Pour l'individu isolé, sa peau c'est tout, pour un groupe d'individu, la peau des autres c'est moins important que la sienne, pour une population, la peau des autres vaut modèle pour la sienne, pourvu que ça se passe ailleurs sauf pour ceux qui se trouve justement dans cet ailleurs.

 

L'apparente facilité avec laquelle des hommes (ou femmes) peuvent passer à peu près n'importe quoi au nez et à la barbe des douaniers qui n'existent plus c'est, à mon avis, un acte délibéré de la part des instances de chaque pays, ne pas oublier que quand on fait partie de la haute sphère, les "sans dents" c'est juste bon pour faire nombre et pouvoir les exploiter pour le profit.

 

Que quelques-uns se fassent "dézinguer" à droite et à gauche ça fait partie de la stratégie pourvu que la presse soit là au bon moment, je suis persuadé qu'il est indispensable de laisser péter quelques bombes ou quelques "kalach" de temps en temps pour maintenir cette peur qui maintient les pourris au pouvoir.

 

Les "pourris" ce sont ceux qui se croient au-dessus des lois (Ils s'y mettent d'ailleurs) qui n'ont de couilles que sous haute protection rapproché (Jamais les services de protection n'ont été aussi nombreux et fournis que depuis l'avènement de Loukoum 1er) mais ne s'amuseraient pas à allez là où ils risquent, c'est à dire maintenant presque partout en France.

 

Ces trouillards n'ont peur que de ceux qui n'ont rien à perdre, c'est pourquoi on relâche ces derniers. 

 

A la tête de l'Etat français il y a tout le ramassis de ceux qui avaient à choisir, le grand banditisme ou la politique, c'est la même école.

 

Derrière tout ça il y a la haute finance, ceux qui gouvernent vraiment en fait.

 

Ma petite revue de presse 30/08/2015

Caseneuve.

 

Dit aussi "mescouillensky" ou "casevide", ministre en CDD (Heureusement) d'un pouvoir inexistant (N'ont de réels pouvoirs que ceux qui sont efficaces on n'est très loin du compte), aux ordres d'un premier sinistre vindicatif, hargneux, accusateurs des français qui refusent l'invasion, toujours agressif n'ayant plus d'autres moyen de se faire respecter. (Le respect par la menace c'est comme le respect par la terreur, c'est l'arme des faibles)

 

Législation anti-armes ! Des vendeurs de vents, des ouvreurs de portes ouvertes, vouloir contrôler les armes pour pouvoir priver les français de pouvoir se défendre (Ça vient, c'est imminent) mais qui évitent soigneusement de désarmer ceux qui en possèdent en quantité, connus aussi des services de renseignement, comme les "terroristes" récents.

 

C'est pourquoi on donne l'ordre à la police de ne pas intervenir sauf sur les manifestants pacifiques qui veulent virer ce gouvernement de merde et sa clique de suceurs.

 

Des mots, que des mots, rien d'autres puisque c'est trop tard, quand on a pourri le fruit on n'essaye pas de le récupérer.

 

L'Europe est morte mais on ne le sait pas encore.

 

Ma petite revue de presse 30/08/2015

Ah bon ?

 

Ce n'est pas un hasard ?

 

Quel cinéma, ces paumés de la société qui voyagent en première classe et se payent des trajèts à travers les différents pays qui les "forment".

 

Il vient d'où ce pognon ?

 

Un attentat ciblé ! En effet mais par qui et pour quoi d'autre que de la propagande visant à maintenir une pression indispensable à conforter une politique ciblée.

 

C'est avec le RSA qui s'est payé ses armes et ses voyages ?

 

Non, je reste persuadé qu'il s'agit d'une politique volontaire dans un but international, ça ne relève pas que de l'Europe, c'est plus profond mais je garde encore pour moi ce que je devine, j'attends la suite.

 

Ma petite revue de presse 30/08/2015

Une autre cible.

 

C'eut été des gauchistes payés par Valls qui auraient mis une banderole anti-FN que personne n'en aurait parlé.

 

Mais là que du régal pour "bobos" en manque de haine anti-FN.

 

Pendant ce temps là les "gens du voyage" bloquent des milliers de véhicules en barrant l'autoroute la plus fréquentée de France, en toute impunité, l'Etat ne voulant pas heurter les sensibilités.

 

Un monde à l'envers, Mr Valls préfère mettre en garde à vue des pacifistes  (Ce que ne mentionne pas l'article) inoffensifs que de faire cesser le bordel national qui s'installe partout en France, provoqué par des étrangers qui voudraient bien que le lait et le miel ne coulent que pour eux.

 

La suite demain.

 

Bonne soirée à tous.

 

Pour continuer à me suivre, inscrivez-vous à la newsletter, bandeau droit du blog. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Frédéric 31/08/2015 03:53

Bonsoir Mr Ihuel ... Je ne suis pas d'accord avec vous pour ce qui est de la route blanche qui mène à la ZA et le trottoir en parfait état que les piétons devraient emprunter . Déjà, il faudrait un trottoir des deux côtés. Vous ne dites pas tout. Ce trottoir en parfait état commence au rond point et ne va pas jusqu'à l'autre rond point qui va vers Villar St Pancrace. Il s'arrête au niveau de l'EDSB et ce côté est tout aussi dangereux. Il faudrait regarder aussi partout ailleurs dans Briançon ou les trottoirs sont absents et donc dangereux pour les piétons qui selon le code, rappelons le, doivent toujours marcher à gauche en l'absence de trottoirs et c'est le cas sur le Col D'Izoard. Personnellement sur cette route je marche toujours à gauche et les voitures n'ont qu'a bien se tenir. Ceux qui me diront de marcher à droite, ne connaissent pas le code et à droite c'est une piste cyclable. Aux véhicules (qui roulent en général comme des cingler) de faire attention aux piétons qui eux aussi, doivent malgré tout rester prudents et ne pas abuser (ne pas traverser sans regarder par exemple) ... Pour en revenir à la route qui mène à la ZAC SUD, impossible pour ma femme qui se déplace sur un gros fauteuil électrique, de se mettre sur le trottoir car quand nous avons la chance d'avoir un trottoir, il maque des endroits affaissés pour qu'elle puisse y monter. Donc, il est évident que lorsqu'elle peut profiter du beau temps pour sortir et quand son état le permet surtout, elle risque d'en faire "chier" certains sur la route. Mais en même temps, c'est ça la montagne. Et par ailleurs, avec quel argent pourrait t-on faire des trottoirs absolument partout, des routes correctement goudronnées absolument partout ? Quand on sait qu'il faudrait certainement pour cela augmenter les impôts et que les Briançonnais râleraient, et que des déneigeuses flingueraient nos routes en moins de deux et qu'il faudrait enrober ces routes pratiquement tous les quatre ans ? Quelle est la solution ? Il est toujours facile de proposer des solutions quand on est pas au pouvoir, c'est ce que beaucoup de gens reprochent aux politiques, entre autre.

IHUEL 31/08/2015 14:54

Une réponse par une page spéciale en cours